Brouezenn [Dryade de Feu / Sorcière]

Aller en bas

Brouezenn [Dryade de Feu / Sorcière]

Message  Athyl le Mar 17 Juil 2018 - 20:04

Nom de votre personnage : Brouezenn

Age de votre personnage : Une semaine

Race : Dryade de feu

Classe : Sorcière

Arme : aucune

Armure : aucune

Capacité spéciale : Ailes de flamme : Brouezenn est dotée d'ailes dont elle peut se servir pour planer.

Compétence raciale : Magie du feu

Sorts ou compétences de votre personnage :

Grande Agilité
Grande Endurance
Grande Vitesse

Magie du Feu (raciale) :

- Orbe de feu : Crée dans la paume de sa main un orbe de la taille de la tête d'un enfant humain, qu'elle peut manipuler à sa guise dans un rayon de 10 mètres. L'orbe éclate au premier contact avec un objet ou un être vivant. (5 fois maxi par combat)
- Disque de flammes : Crée un bouclier de flammes avec ses deux mains, d'un diamètre variable pouvant s'étendre jusqu'à 2 mètres. (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)
- Déferlante de flammes : Pendant plusieurs secondes, appelle entre ses mains toutes les sources de flammes dans un rayon de 10 mètres autour d'elle, pour ensuite les projeter devant elle comme une vague enflammée à l'intensité proportionnelle à la quantité de flammes emmagasinée. Besoin de quelques secondes de repos par la suite. (2 fois maxi par combat)
- Oiseau de feu : Crée un oiseau, de la taille d'un faucon, à partir d'une source de flammes (allant de la braise au feu de cheminée) déjà existante, puis le projette devant elle. A une durée de vie d'une minute et explose dans une gerbe de flammes au contact de la première surface solide.

Magie de soin :
- Flammes de soin : Peut soigner une petite blessure en apposant sa main dessus (la blessure doit être inférieure ou égale à la taille de sa main). (2 fois maxi par combat, ne peut pas soigner de fracture avant le grade Expert)
- Méditation régénératrice : Se concentre pour créer une aura qui régénère son endurance ainsi que celle de maximum deux alliés (Nécessite la création d'un marquage magique préalable sur lesdits alliés). (2 fois maxi par combat, dure 2 posts)

Compétences secondaires de votre personnage :

- Chant
- Lecture
- Lecture des textes anciens
- Orientation naturelle

Histoire de votre personnage :


Les armées étaient en place. Tous les soldats se préparaient pour un énième combat entre les royaumes d'Estandre et Tacomnal.
Cette fois-ci, c'étaient les humains de l'Ouest qui avaient lancé l'offensive. Elle eut lieu dans une petite forêt nommée forêt de Jabbock, située entre la zone montagneuse de Gruppelles et la forêt du Coucher. Tout comme la majorité des conflits entre les deux royaumes, il n'avait pas de véritable raison, le royaume de Tacomnal invoquant une vengeance de la dernière offensive de son ennemi de toujours.

La bataille fit rage rapidement, chaque soldat déversant sa haine, entretenue par l'éducation de tous au fil des siècles, contre le camp ennemi. Chacun était convaincu que le royaume d'en face était responsable de tous les maux du sien. Tous se battaient, bien plus pour se défouler que par réelle conviction. Comme à chaque fois, il y eut des morts inutiles. Comme à chaque fois, la violence était de mise. Et comme à chaque fois, la nature, transformée en champ de bataille, était souillée par le sang et détruite par la violence des coups.
Mais cette fois-là, les humains allèrent encore plus loin dans leur outrage à l'environnement. Car certains profitèrent du fait que l'endroit était composé d'arbres, de verdure. En d'autres termes, qu'il était inflammable.
C'est ainsi que la forêt de Jabbock fut simplement rayée de la carte. Un incendie, provoqué par des hommes motivés par la haine.

Les flammes avaient entouré tout l'espace de la forêt, se répendant en cercle tout comme les hommes l'avaient décidé. Ainsi, le piège de feu se referma sur toute vie habitant les lieux, dont même les animaux n'eurent aucune échappatoire. Et ce fut lorsque le feu éteignit la vie de la dernière plante qu'une nouvelle vie commença. Cette plante était une fleur, une grande fleur qui fut souillée par le sang et recouverte par les cendres avant de s'embraser comme le reste de la forêt. Mais au lieu de se consumer, la fleur enfla, en flammes, jusqu'à éclore et ainsi donner naissance à Brouezenn.
Le feu ayant une origine humaine, la dryade qui en surgit prit une apparence partiellement humanoïde. Sa tête et son torse étaient semblables à ceux d'une femme, bien que faits de flammes. Mais elle préféra conserver une part non-humaine, donc plus proche de la nature, et de son dos se déployèrent des ailes, qui lui permirent de léviter de quelques centimètres et se déplacer rapidement afin de contempler la destruction causée par sa mère-incendie. Ainsi, elle n'eut pas besoin de se doter de jambes, ses ailes lui suffisant à se mouvoir.

L'incendie s'éteignit de lui-même au bout de quelques heures, rendant ainsi Brouezenn orpheline. Ce fut à partir de ce moment-là que toute la colère et la haine de la dryade s'exprimèrent. Elle qui était née d'un feu guerrier était en quelque sorte la personnification de la colère.
De là apparut son objectif : se venger des humains, qui avaient causé ce feu-mère. À sa naissance, elle connaissait tout de leurs disputes. Elle connaissait leur futilité. Et elle savait à quel point ces batailles étaient une insulte à la nature. Et ils devaient payer.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum