La voie du Chevalier

Aller en bas

La voie du Chevalier

Message  Eon le Mar 3 Avr 2018 - 18:11

Helceok s’en alla de son côté, expliquant ne pas se sentir bien dans la ville. Eon la regarda partir avec regret. Lui non plus ne se sentait vraiment pas bien ici et il aurait aimé la suivre, retourner dans l’apaisante forêt qui était son foyer. Au lieu de cela, il se tourna vers la ville, prêt à affronter cette foule de personnes bruyantes. Il aurait voulu pouvoir éviter cette épreuve. Le regard des gens, leurs voix, leur simple présence lui donnait envie de s’enfuir. Ils étaient trop nombreux et le Shaman se sentait oppressé. Mais il s’avança courageusement, serrant les dents et se concentrant sur sa respiration pour tenir le coup.

Un garde héla alors Ughü’n. Ou plutôt les trois personnes qui l’accompagnaient puisqu’il ne lança pas un regard au Gupile. Un échange s’ensuivit entre lui et Brachtis. Eon écouta l’étrange conversation sans trop en comprendre le sens. Le garde refusait la présence d’Ughü’n en ville alors que, des trois, il semblait loin d’être le plus agressif ou le plus offensif. Sa carrure n'avait rien à voir avec celle du demi-Orc ou avec celle d'Eon. L'Homme-Tortue quant à lui avait tout l’attirail d'un véritable guerrier alors que le Gupile était le seul à ne porter aucune arme. Mais Brachtis semblait maîtriser la situation et le Shaman ne fit aucune remarque sur l’incompréhensible demande du garde. L’Homme-Tortue eut le dernier mot et les quatre compagnons de route purent continuer leur chemin, menés par le demi-Orc.

BRACHTIS – Vous commencez à comprendre pourquoi on ne trouve pas de Gupile en ville…. C'est ce que je vous avais dit.
EON – A vrai dire… non, je ne comprends toujours pas. Le garde a dit que les Gupiles n’avaient pas leur place en ville, mais n’a pas donné sens à cette proscription. De toutes les personnes présentes, sans vouloir vous vexer, Maître Ughü’n, vous ne donnez pas l'impression d'être la personne la plus malveillante ou la plus dangereuse. A moins qu’il y ait une autre raison à cette interdiction…

Le Shaman observait la foule hétéroclite, composée de personnes de toutes tailles, tous sexes et toutes races. En quoi les Gupiles étaient-ils différents ? Telbara était connue pour être ouverte à tous. Mais peut-être certaines races étaient-elles tout de même interdites et le Shaman n'était pas encore au courant de ces lois.

Eon cessa rapidement de se creuser la cervelle à ce sujet car le demi-Orc avait fini par mener le groupe devant un grand bâtiment que le Shaman devinait être la Guilde des Guerriers. Il offrit un magnifique sourire à son guide.

EON – Êtes-vous prêt ?

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Kormak le Mer 4 Avr 2018 - 20:31

Après le départ d'Helceok, ils ne furent plus que quatre à entrer dans l'enceinte de Telbara. Mais il ne leur fallu pas longtemps avant qu'un garde les arrête, en rapport avec le Gupile. Malgré toute l'ouverture d'esprit dont on pouvait faire preuve dans cette ville, les Gupiles restaient considérés comme des créatures sauvages.
Finalement, Brachtis parvint à convaincre le garde de le laisser entrer.

– A vrai dire… non, je ne comprends toujours pas. Le garde a dit que les Gupiles n’avaient pas leur place en ville, mais n’a pas donné sens à cette proscription. De toutes les personnes présentes, sans vouloir vous vexer, Maître Ughü’n, vous ne donnez pas l'impression d'être la personne la plus malveillante ou la plus dangereuse. A moins qu’il y ait une autre raison à cette interdiction…

- Pour lui c'est beaucoup plus simple. Les Gupiles sont des créatures qui vivent dans la nature. Du coup, si on suit sa logique, il n'a rien à faire en ville. Et je suppose que la bave ne doit pas aider.

Kormak ne justifiait pas spécialement le comportement du garde, il tentait juste d'expliquer le fonctionnement d'une grande cité à quelqu'un comme Eon, qui avait passé, il supposait, la grande majorité de sa vie dans les bois ou dans des hameaux de quelques habitants.

– Êtes-vous prêt ?

Kormak souleva un sourcil d'incompréhension.
avatar
Kormak
Expert
Expert

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Brachtis le Dim 8 Avr 2018 - 14:32

EON – A vrai dire... non, je ne comprends toujours pas. Le garde a dit que les Gupiles n'avaient pas leur place en ville, mais n'a pas donné sens à cette proscription.

Brachtis se dit pour lui-même : « Ah ouais, on part de loin, là... », car en écoutant Eon, il comprit que ce dernier ne savait vraiment rien de la vie en ville ni de la façon dont les Gupiles étaient perçus. Ils étaient des hommes-limaces dégoulinants de bave, et pas n'importe quelle bave. Les Demi-Orcs bavaient, ce qui les rendaient déjà dégoûtants aux yeux du quidam, mais au pire ils se bavaient dessus, ça leur coulait sur le menton voire la poitrine, mais ils ne foutaient pas leur bave partout non plus. Les Gupiles étaient non seulement aussi dégoûtants aux yeux du quidam, mais en plus, ils laissaient leur bave partout, et pour finir, cette sécrétion était collante. Une véritable salissure, qu'ils laissaient au moins en traînée dans leur sillage quand ils se déplaçaient, mais aussi sur les objets qu'ils touchaient. En ville, les habitants devraient donc risquer de toucher cette sécrétion collante sur les poignées de porte, les tables, la vaisselle, sans parler du sol.

Et il fallait vraiment passer sa vie dans des forêts pour ne pas comprendre que c'est tout ça qui posait problème. La fameuse « ouverture d'esprit » de Telbara avait ses limites. Brachtis lui-même reconnaissait que ce n'était pas toujours agréable de se retrouver avec du mucus de Gupile sur les doigts. Lui, il s'en fichait, les Gupiles méritaient plus de respect qu'ils n'en recevaient, et il traitait Ughü'n en ami, l'acceptant tel qu'il était. Dire que le mucus d'un Gupile était sale, c'était dire qu'un Gupile lui-même était sale. Et ça n'avancerait à rien, puisqu'un Gupile était incapable de cesser de sécréter du mucus et d'en baver. Seulement, le monde était peuplé de sots qui ne supportaient pas ce qui n'entrait pas dans des cases de normalité. Et il n'y avait pas moins de sorts à Telbara qu'ailleurs. Le respect de « toutes les races », c'était déjà faux, puisque toutes les races n'étaient pas respectées, et ce n'était qu'une façade.

Eon allait donc le découvrir.

EON – De toutes les personnes présentes, sans vouloir vous vexer, Maître Ughü'n, vous ne donnez pas l'impression d'être la personne la plus malveillante ou la plus dangereuse. A moins qu'il y ait une autre raison à cette interdiction...
BRACHTIS – Ca n'a rien à voir. Ce serait trop long de t'expliquer ça maintenant. Mais les Gupiles sont justes trop différents de ce que vous voyez autour de vous, Chaman. Tous ces gens, sous leurs beaux airs de « vivre-ensemble », sélectionnent quand même les races acceptables. Et ne sont acceptables que celles qu'ils connaissent. Si vous et moi marchons tous deux dans une rue, soyez certain que mes gestes seront plus surveillés que les vôtres, parce qu'on ne sait pas ce que je suis. Et les Gupiles, entre ceux qui ne savent rien d'eux, et ceux qui croient savoir mais qui ne veulent pas que leur ville et leurs maisons soient “tachées” par du mucus, eh bien ils ne trouvent pas leur place en ville. Demandez aux gens de serrer la main à un Gupile et comptez la proportion d'entre eux qui grimaceront rien qu'à cette idée.

Déjà qu'il existait bien des gens qui ne voulaient pas serrer la main d'un Demi-Orc, considérant que cette race était trop sale en soi. Les gens marchaient dans les rues au milieu de flaques d'urine et de déjections diverses, mais quand il s'agissait de toucher le mucus d'un Gupile, là ça devenait insurmontable... Brachtis serra le poing, il se mettait en colère tout seul en ruminant sur ces choses existentielles, et il avait bien envie de trancher des gorges parmi tous ces bien-pensants qui n'avaient pas plus de valeur qu'une fiente de rat à ses yeux.

Et avec ça Eon le poussait à intégrer la Guilde des Guerriers ? Ha ! Les voilà devant le bâtiment, justement. Eon était devant son destin. Parmi les candidats du jour : un chaman qui ne savait rien des villes, un Gupile qui apprenait juste à se battre avec des armes plus conventionnelles que son mucus, et un homme-tortue qui avait envie de commettre un massacre à chaque fois qu'il recevait un regard de travers. Whoa ! Ca promettait ! La Guilde des Guerriers allait sûrement ouvrir ses bras à tout ce beau monde !

EON – Etes-vous prêt ?

La question semblait posée au Demi-Orc plus spécifiquement, mais ce dernier ne répondit rien. Il eut l'air de ne même pas comprendre pourquoi Eon lui demandait ça.

BRACHTIS – Nous n'allons pas rester plantés devant l'entrée, je suppose ? J'imagine déjà la tête de ces Guerriers en voyant un Gupile entrer pour postuler une intégration...

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Eon le Jeu 12 Avr 2018 - 23:08

Eon avait écouté les explications de l’Homme-Tortue. Il comprenait à présent les raisons qui poussaient les citadins Telbarain à vouloir éviter les Gupiles, race qu’ils connaissaient peu. Comment pourrait-il leur en vouloir alors que lui-même avait maintes fois failli perdre la vie à force d'approcher de trop près des espèces inconnues ? Les apparences pouvaient se montrer trompeuses et mieux valait se méfier de ce qu’on ne connaissait pas. La seule chose qui continuait à étonner le Shaman était que tant de ces gens-là méconnaissent les Gupiles. Ces créatures étaient tellement nombreuses qu’il fallait le vouloir pour ne pas les connaître. Mais peut-être était-ce justement le cas….

Quant aux autres, ils étaient dégoûtés par leur mucus. Eon pouvait également le concevoir. Dans le village où il était né, les gens n’aimaient pas non plus ce qui était gluant ou collant, qualifiant ça de « sale ». Il ne savait pas pourquoi les villageois réagissaient ainsi, mais cela semblait être une norme. De plus, il est vrai qu’il était gênant d’avoir les mains ou les pieds collés par du mucus de Gupile.

Cependant, le Shaman s’interrogeait tout autant sur la notion de devoir « serrer la main » de quelqu’un que sur l’écœurement qu’inspirait le mucus aux gens des villes. Il faut dire que, dans sa forêt, il ne lui venait pas spontanément à l’esprit d’aller serrer la main des créatures ou individus qu'il rencontrait. Ses codes sociaux étaient quelque peu restreints et il ne se rendait pas compte qu’il était normal de prendre la main d’un autre individu pour le saluer.

Quand, face au grand bâtiment, Eon avait demandé au demi-Orc s’il était prêt, celui-ci avait simplement haussé un sourcil. Eon lui fit un sourire encore plus grand en lui désignant l’immense porte d’entrée de la Guilde des Guerriers. C’est Brachtis et sa patience légendaire qui les poussa tous à entrer. En s’avançant vers la porte, le Shaman remarqua que le demi-Orc n'avançait pas. Il interrogea celui qu’il imaginait déjà à ses côtés, à combattre les créatures de Méphiti :

EON – N’allez-vous pas vous joindre à nous afin de mettre votre force et votre courage au service de la Guilde ?

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Kormak le Lun 16 Avr 2018 - 1:16

– N’allez-vous pas vous joindre à nous afin de mettre votre force et votre courage au service de la Guilde ?

Kormak lâcha un soupir. Il était borné, mais il avait trouvé en Eon quelqu'un qui avait du répondant en la matière. Depuis le départ, il semblait persuadé qu'il allait les accompagner dans cette aventure de la Guilde des guerriers. Mais le demi-Orc restait loin de l'organisation. Ce n'était tout simplement pas pour lui. La vérité était que, globalement, Kormak avait du mal à travailler en groupe, même si, dans le cas de la Guilde, rien ne l'obligeait à intégrer un groupe, à proprement parler. Mais il était de nature solitaire, et il préférait faire ses affaires seul, dans son coin.

- Je te l'ai déjà dit, je n'ai absolument pas l'intention d'intégrer la Guilde. Tu voulais les trouver, je t'ai amené jusqu'ici, et c'est tout.

Un moment de silence gênant s'installa dans le quatuor, avant que Kormak ne se décide à prendre congé.

- J'ai rempli ma part du marché. Alors, amusez-vous bien ici.


Il les salua, et tourna simplement les talons.
avatar
Kormak
Expert
Expert

Race : Demi-Orc
Classe : Maître des lames

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Eon le Sam 21 Avr 2018 - 12:57

Eon regarda s’éloigner le demi-Orc dont il ne connaissait même pas le nom. Son sourire béat s’était transformé en une grimace gênée. Helceok les avait d’abord laissés, et maintenant c'était le tour de celui qu’il avait imaginé en frère d’arme. Le Shaman se retrouvait en plein milieu de la ville et il était vraiment mal à l’aise dans ce milieu inhospitalier. Il prit une grande goulée d’air puant la sueur et les déjections alors que le demi-Orc disparaissait au coin de la rue. Il se retint de lui courir après et avala sa salive avec difficulté. C’était le moment où les Dieux le testaient. Le moment où le Shaman doutait d’eux. Pourquoi se montraient-ils toujours aussi durs ?

L'Argilite se reprit. Il se tourna vers le Gupile et l’Homme-Tortue pour leur emboîter le pas et entrer dans la Guilde des Guerriers de Telbara. Il leva la tête et se tint droit, avançant avec courage malgré ses pensées qui lui hurlaient de fuir au plus vite. D’un point de vue extérieur, on aurait pu croire qu’il avait un balai enfoncé dans le fondement, mais Eon n’avait jamais prêté attention à ce que les autres pouvaient penser de lui. Seul les Dieux étaient en capacité de le juger, et Eon était justement prêt à passer le énième test auquel Ils le confrontaient.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Brachtis le Dim 22 Avr 2018 - 11:47

Brachtis fit un pas vers la porte de la Guilde, mais le Demi-Orc ne semblait pas quant à lui avoir l'intention de bouger. Brachtis regarda Eon, c'est lui qui orchestrait cette entrée à la Guilde, et il lui revenait donc de mobiliser les personnes autour de lui. Il avait su mobiliser Ughü'n, rendre Brachtis curieux, mais ce que pouvait penser ce Demi-Orc, Brachtis n'en avait cure. Cela n'intéressait qu'Eon.

EON – N’allez-vous pas vous joindre à nous afin de mettre votre force et votre courage au service de la Guilde ?

“force”, “courage”, en voilà de beaux mots bien naïfs pour motiver une candidature à la Guilde des Guerriers. Mais cela devait bien caresser dans le sens du poil certaines oreilles. La Guilde des Guerriers, ce n'était qu'une association de mercenaires se donnant pour but de défendre la veuve et l'orphelin pour blanchir leurs activités, et Brachtis n'avait pas besoin de ça. Il ne manquait pas de force et de courage, mais ne voulait pas être enchaîné à une organisation prônant la bien-pensance. Il venait ici pour présenter la candidature d'Ughü'n, parce que ce dernier était motivé, lui, pour se faire connaître, avoir un statut digne, ne plus être le monstre rejeté de tous mais celui qui donnerait à la populace un autre regard sur sa race. Ughü'n avait donc ses motivations. Brachtis était convaincu que son nouvel ami allait droit dans le mur mais il ne voulait pas le décourager et était lui-même trop curieux de voir ce que sa candidature pouvait donner.
Quoi qu'il en soit, la “force” et le “courage” n'avaient rien à voir avec tout ça. Au contraire, si ces deux valeurs permettaient de gagner l'estime des gens, alors la Guilde des Guerriers était un attachement dispensable. Brachtis ne manquait pas de force et de courage, mais ses méthodes n'étaient pas celles de la Guilde des Guerriers.

KORMAK – Je te l'ai déjà dit, je n'ai absolument pas l'intention d'intégrer la Guilde. Tu voulais les trouver, je t'ai amené jusqu'ici, et c'est tout.

Voilà qui était clair. Eon n'avait donc pas voulu entendre qu'il était le seul ici à vouloir intégrer la Guilde des Guerriers. Brachtis ne voulait pas se retrouver enchaîné dans cette organisation qui ne voudrait de toute façon pas de lui, Helceok n'avait pas sa place en ville et les avait laissés un peu plus tôt, et le Demi-Orc n'avait aucune inténetion d'intégrer la Guilde pour des raisons qui n'intéressaient que lui. Quant à Ughü'n, seul volontaire, ses chances d'être adoubé étaient absolument infimes. Brachtis allait devoir veiller à ce que son nouvel ami ne se fasse pas trop ridiculiser.
Eon resta bouche bée, ne sachant plus comment retenir le Demi-Orc. Ce dernier s'en alla donc.

KORMAK – J'ai rempli ma part du marché. Alors, amusez-vous bien ici.

Oh, oui, ils allaient « s'amuser », certainement... Brachtis ricana au cynisme du Demi-Orc, et laissa Eon reprendre ses esprits. Enfin, il poussa les portes de la Guilde et pénétra dans le bâtiment, laissant Eon puis Ughü'n entrer à leur tour.
Ils se retrouvèrent dans un hall décoré de plusieurs tableaux, essentiellement des portraits ou des scènes de bataille, mais aussi de tapisseries à l'emblème de la Guilde des Guerriers et de vitrines exposant différentes armes. Au bout du hall, une porte s'ouvrit sur un Minotaure qui remarqua le trio insolite, écarquilla les yeux sans rien dire et quitta le hall par une autre porte.

BRACHTIS – Nous sommes supposés attendre là que quelqu'un vienne nous demander la raison de notre présence ?

Brachtis s'approcha nonchalamment d'une vitrine, dans laquelle était renfermé un fléau, partiellement abîmé. Une étiquette donnait le nom de son ancien propriétaire et l'année de sa mort.

BRACHTIS – Tiens, Ughü'n, je te verrais bien te battre avec ça !

Curieux, Ughü'n s'approcha pour observer l'arme. Finalement, il secoua la tête. Non, se battre au fléau ne l'enthousiasmait pas.

La porte par laquelle le Minotaure avait quitté le hall, se rouvrit pour laisser entrer un Nain cette fois-ci. Ce dernier referma la porte en tournant la tête vers le trio, et partit d'un éclat de rire en se frottant sa barbe châtain d'un tressage élaboré. Il s'avança vers eux, son armure métallique cliquetant à chacun de ses petits pas lourds.

FREKKO – Ah ouais ! Nom d'une bouse, c'est bien un satané Gupile qui vient d'entrer ! Par la culotte des Sept, qu'est-ce que vous venez faire ici avec un Gupile, vous deux ?

Brachtis laissa Eon répondre. C'est lui qui avait eu l'idée d'entrer dans la Guilde des Guerriers de Telbara.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Eon le Dim 22 Avr 2018 - 15:14

Sous le choc du départ de la Centauresse et du demi-Orc, Eon ne prêta guère attention aux armes et aux tableaux trônant un peu partout autour d’eux. En temps normal, il aurait été intéressé par toutes ces choses qui sortaient de son ordinaire et qui appartenaient à la Guilde. Mais son esprit était parti bien loin, dans la forêt qui lui manquait déjà. Il n’écouta même pas les échanges entre Brachtis et Ughü’n.

Un minotaure les vit arriver mais s’en alla avant même de leur adresser la parole. Quelques instants plus tard, ce fut un Nain qui fit son apparition. Eon mit quelques secondes à comprendre ce qu’il leur voulait. Le petit être barbu parlait vite et avec un accent que le Shaman n’avait pas l’habitude d’entendre. De plus, ses expressions peu communes surprirent l’Argilite qui l’observa longuement et avec de grands yeux d’incompréhension.

Eon se tourna ensuite vers le Gupile, se demandant si ce dernier avait l’intention de réagir puisque le Nain parlait de lui… tout en s’adressant aux deux autres. Ce qui était étonnant. Voyant que le Gupile ne bougeait pas, Eon prit la parole. Il maîtrisa sa furieuse envie d’expliquer au Nain qu’il ne fallait pas parler ainsi et s’exprima d’un ton calme. Du moins en apparence. En effet, qu’un simple mortel se permette de blasphémer (sur les sept Dieux en même temps !), tout en qualifiant un Gupile de "satané" dans la même phrase n’était pas pour plaire au Shaman.

EON – Monsieur, nous sommes ici pour soumettre nos trois candidatures à la Guilde des Guerriers de Telbara. Je me nomme Eon, voici Brachtis et Ughü’n.

D’un geste moins théâtral qu’à l’accoutumé, Eon désigna les personnes qu’il venait de citer.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Brachtis le Jeu 26 Avr 2018 - 13:36

EON – Monsieur, nous sommes ici pour soumettre nos trois candidatures à la Guilde des Guerriers de Telbara. Je me nomme Eon, voici Brachtis et Ughü’n.

Mince, Eon n'avait rien compris. Il n'avait pas plus compris le non-désir de candidature de Brachtis, que celui du Demi-Orc. La différence ici était que Brachtis avait une bonne raison de rester présent. Ca l'ennuyait qu'Eon le présentât comme un candidat, mais il n'en dit rien. Chacun se rendrait compte bien assez vite que Brachtis n'avait rien à faire dans la Guilde.

Le Nain partit d'un bref éclat de rire.

FREKKO – Attends mon petit, t'es en train de me dire que le Gupile est candidat pour devenir Guerrier ?!

Brachtis soupira audiblement. Il avait beau savoir à l'avance qu'ils s'exposaient à ce genre de réactions, il ne pouvait pas s'empêcher de ressentir une certaine colère. Le fait que ce Nain se permît d'appeler “mon petit” un Humain fort épais mesurant cinquante centimètres de plus que lui, c'était risible, mais ce n'était rien.
Soudain, Ughü'n cracha aux pieds du Nain Guerrier, ce qui fit sursauter tout le monde. Brachtis sourit : son ami était bien capable de se défendre tout seul quand on le dénigrait. Evidemment, cet acte ne plut pas vraiment au représentant de la Guilde, qui fronça les sourcils en fixant l'homme-limace d'un œil mauvais.

FREKKO – Retenez votre monstre où il va lui en cuire...
BRACHTIS – Certainement pas. Je n'ai pas à le « retenir », ce n'est pas un animal. Continuez à le dénigrer et il saura très bien où viser. Parlez-lui comme vous aimeriez que l'on vous parle. Vous accordez de l'importance à l'honneur, non ? Celui qui vient de cracher aspire à devenir l'un des vôtres, et il défend son honneur comme vous défendriez le vôtre. Il s'appelle Ughü'n.

Pour la première fois, le Nain s'adressa directement au Gupile :

FREKKO – Toi, je t'ai à l'œil !

Le Nain analysa ensuite Eon et Brachtis de la tête aux pieds, en se massant la barbe.

FREKKO – Bon, suivez-moi, tous les deux, je vais vous tester au sous-sol. Ughü'n, lui, il attend dehors.
BRACHTIS – Pourquoi donc ?
FREKKO – Parce que je le dis.
BRACHTIS – Je m'en moque bien ! Il nous suit à moins que vous ayez une vraie bonne raison de lui demander de nous attendre dehors.

Le Nain soupira, et rétorqua à Brachtis :

FREKKO – Toi, il va falloir que tu apprennes déjà un truc. Je suis Frekko, Lieutenant de cette Guilde, ce qui signifie que si jamais, je dis bien « si jamais » tu viens à porter nos couleurs, tu seras à mes ordres. Si je dis quelque chose, tu t'exécutes. C'est comme ça que ça fonctionne.
BRACHTIS – Et comment voulez-vous que j'obéisse à quelqu'un qui ne respecte pas mon ami ?
FREKKO – Très bien, j'ai changé d'avis : ton ami le Gupile nous suit, l'Humain et moi, mais c'est toi qui va attendre dehors. Dégage de ce bâtiment.

Brachtis échappa un rictus audible. Il échangea un regard avec Eon, puis répondit d'un air satisfait :

BRACHTIS – Parfait !

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Eon le Jeu 26 Avr 2018 - 21:18

Le rire et la remarque du Nain avait de quoi étonner le Shaman qui ne cacha pas ses émotions. Au fil de l’échange entre Brachtis et Frekko, ses traits passèrent de la surprise quand il fut désigné comme son petit, à la colère quand il qualifia Ughü’n de monstre puis à l’approbation quand l’Homme-Tortue défendit le Gupile et enfin par le plaisir quand le Gupile cracha au pied du nain.

Cependant, les émotions n’avaient pas finis de défiler sur son visage puisque déjà le mécontentement fronçait ses sourcils. Frekko n’avait pas l’intention de laisser Ughü’n passer l’épreuve de l’entrée dans la Guilde. Le Shaman était choqué par un tel comportement de la part d’un lieutenant. Il se agissait comme un petit-chef alors qu’il aurait dû avoir une attitude noble et humble, comme tout serviteur du Bien et des Dieux (même s’il n’était peut-être pas conscient d’être leur pion).

Brachtis s’était engagé dans une joute verbale où Eon ne trouva sa place qu’à la toute fin, lorsque l'Homme-Tortue se vit refuser l’entrée à la Guilde.

FREKKO – Très bien, j'ai changé d'avis, ton ami le Gupile nous suit, l'Humain et moi, mais c'est toi qui va attendre dehors. Dégage de ce bâtiment.
BRACHTIS – Parfait !
EON – Non pas parfait ! Pas parfait du tout ! Lieutenant Frekko, vous ne pouvez refuser la candidature d’un guerrier motivé et puissant, prêt à faire le Bien. Ne laissez pas l’émotion embrumer votre jugement. Brachtis a voulu défendre quelqu’un de l’injustice dont vous avez fait preuve. N’est-ce pas un comportement noble et digne d’un Guerrier de Telbara ?

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Brachtis le Dim 6 Mai 2018 - 9:31

Brachtis était prêt à laisser Ughü'n passer sans lui la première épreuve d'admission, mais Eon s'insurgea à son tour :

EON – Non pas parfait ! Pas parfait du tout ! Lieutenant Frekko, vous ne pouvez refuser la candidature d'un guerrier motivé et puissant, prêt à faire le Bien. Ne laissez pas l'émotion embrumer votre jugement. Brachtis a voulu défendre quelqu'un de l'injustice dont vous avez fait preuve. N'est-ce pas un comportement noble et digne d'un Guerrier de Telbara ?

Brachtis ne tenait pas à intégrer la Guilde des Guerriers, il préférait donc se “sacrifier” pour permettre à Ughü'n de participer à toutes les épreuves de recrutement sans être dénigré. Ce soi-disant « Lieutenant » de la Guilde des Guerriers ne lui faisait pas peur, et si la confrontation devait le disqualifier, cela ne lui faisait ni chaud ni froid, tant qu'au moins son ami Gupile était respecté derrière. Pourquoi Eon se sentait-il ainsi obligé d'insister pour que Brachtis ait sa “chance” – si c'en était une – d'intégrer la Guilde des Guerriers ?

Eon avait des idéaux. Pourquoi pas. Brachtis en avait aussi, après tout, même s'il était surtout dans la répression et dans l'aigreur. Seulement, Eon s'était trouvé des idéaux naïfs. Comme si tout Guerrier était forcément valeureux et prêt à faire le « Bien ». Mais qu'est-ce que c'était, le « Bien » ? D'aucuns avaient reproché à Brachtis de faire le mal autour de lui, et pourtant il avait plus de respect pour les différentes races du continent que tous ces gens qui le pointaient du doigt. Il n'y avait aucun lien entre le « Bien » et cette Guilde des Guerrier. Frekko en était la preuve vivante : les gens trouvaient peut-être ce Nain très sympathique, parce que leur tête lui convenaient, mais ce soi-disant « Lieutenant » n'avait aucun scrupule à dénigrer un Gupile et à s'enfermer dans un abus d'autorité. Où était le « Bien » là-dedans ? Et Brachtis ne supportait pas l'autorité. Si ça devait démarrer comme ça dès les premières minutes, alors autant qu'il s'en aille maintenant.

FREKKO – Aurais-tu la prétention de me dire comment je dois mener mes recrutements, blanc-bec ?

Eon l'avait un peu cherchée, celle-là. Ce n'était pas juste pour lui, mais c'était prévisible.

FREKKO – Ce Gupile me semble capable de défendre son honneur lui-même, mais quand tu veux intégrer un groupe, la meilleure méthode n'est pas de tenir tête à celui qui sera ton supérieur hiérarchique. La Guilde des Guerriers n'est pas un rassemblement de mercenaires sans discipline. Et toi, es-tu prêt à te plier à notre Code et à notre discipline ?

Frekko se frotta la barbe d'un air songeur.

FREKKO – Je sais comment on va s'en rendre compte. Et ça me donnera l'occasion de tester ton endurance. C'est toi qui va affronter ton ami la tortue. Et si tu arrives à lui donner une correction, tu affronteras le Gupile. Et nous allons voir ça dehors, sur le terrain d'entraînement extérieur. Maintenant que j'ai déjà une idée de vos caractères à tous les trois, je veux voir ce que vous valez physiquement. Et puisque tu te crois en mesure de m'apprendre comment recruter, on va voir si ton talent est à la hauteur de ton bagout !

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Eon le Dim 6 Mai 2018 - 18:10

FREKKO – Aurais-tu la prétention de me dire comment je dois mener mes recrutements, blanc-bec ?

Le Shaman restait étonné par le langage du nain qui se disait Lieutenant de la Guilde. Comment pouvait-on être un Chevalier et se montrer si grossier et irrespectueux ? Aussi, si Eon ne répondit rien à cette première question cinglante ce ne fut pas parce que c’était la chose la plus maligne à faire, mais simplement parce que sa surprise ne lui en laissa pas le temps. Il se reprit cependant et fut capable de répondre à la seconde :

FREKKO – Ce Gupile me semble capable de défendre son honneur lui-même, mais quand tu veux intégrer un groupe, la meilleure méthode n'est pas de tenir tête à celui qui sera ton supérieur hiérarchique. La Guilde des Guerriers n'est pas un rassemblement de mercenaires sans discipline. Et toi, es-tu prêt à te plier à notre Code et à notre discipline ?
EON - Oui ! Je suis prêt !

L’argilite avait parlé avec force, se tenant droit, presque au garde à vous. En effet, il voulait former son corps et son esprit à la discipline de fer qu’était celle des Guerriers. Quand à leur Code moral, il ne rêvait pas mieux que de l’apprendre et de le mettre enfin en pratique pour devenir un véritable Chevalier digne d'Ezor.

Aussi, quand Frekko lui proposa d’affronter Brachtis, Eon se tourna vers ce dernier en l’interrogeant du regard, un sourire aux lèvres. Il se tourna ensuite vers le nain pour accepter sa demande. C’est ainsi que ces quatre-là se rendirent dehors, suivant le lieutenant jusqu’à un endroit dégagé qui leur permettrait de prouver leurs compétences martiales sans déranger personne. Eon se plaça dans l’herbe en observant l’Homme-Tortue. Quand tous deux furent en place, il salua majestueusement son adversaire sans même se rendre compte qu’il en faisait trop, comme à son habitude, et que cela aurait pu le discréditer aux yeux du Nain. Une fois sa cérémonieuse courbette terminée, il se mit en position de combat, sans cesser d’observer Brachtis.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Brachtis le Lun 21 Mai 2018 - 10:00

Cette fois-ci, Brachtis n'y échapperait pas. La fois d'avant, en compagnie d'Helceok et du Demi-Orc, il avait réussi à s'esquiver au “devoir” de se battre car le Demi-Orc lui-même n'avait pas été motivé, et au final Eon avait simplement affronté Ughü'n, un duel qui avait fini sur un statut-quo alors que l'Humain s'était métamorphosé en harate pour mieux tirer avantage de la lenteur du Gupile et de son manque de mobilité. Ce dernier n'avait au demeurant pas paru inquiet, car ce n'étaient pas les griffes d'un harate qui pouvaient lui causer de gros dégâts d'un coup.

A cet instant, en revanche, l'ordre de se battre venait d'un Lieutenant de la Guilde des Guerriers, et Brachtis tenait à laisser sa chance à Ughü'n mais aussi à Eon ; il avait déjà suffisamment contrarié le Nain et sa fierté mal placée de Lieutenant, il ne voulait pas en rajouter en refusant purement et simplement le combat, car pourrait porter préjudice à ses deux compagnons. Alors, même s'il ne comptait pas intégrer la Guilde des Guerriers, autant faire tout comme.

Frekko le fit donc finalement sortir tous trois du bâtiment, qu'il contourna pour les guider jusqu'à des terrains d'entraînement. En plein air, avec plus d'espace que dans une salle fermée, plusieurs Guerriers s'entraînaient, qui sur des mannequins, qui auprès d'un instructeur, qui en face-à-face avec un camarade, et les races les plus imposantes étaient représentées : Minotaures, Xolons, Centaures. Des Humains pratiquaient l'équitation, Brachtis remarqua même un garçon qui apprenait comment brider un cheval. Un fils de Guerrier ? Ou bien un nouveau garçon d'écurie de la Guilde ? Dans un coin, un Minotaure se mesurait même à un Naga sous l'œil d'un Humain, et tous deux paraissaient jeunes, ils ne devaient pas dépasser la vingtaine en âge, ou à peine.

Ainsi, dans cet éclat multiracial, où chacun était déjà bien occupé, l'homme-tortue et l'homme-limace n'attirèrent pas (encore) l'attention. Brachtis et Eon furent d'abord invités à déposer leurs armes contre l'un des râteliers disposés le long des clôtures. A la place, Brachtis se saisit d'un sabre en bois, puis prit place dans l'herbe face à Eon. Il marqua une brève expression de surprise en voyant ce dernier le saluer cérémonieusement. Sans faire de commentaire, il eut un petit rire, trouvant cela... original.

Enfin, il effectua un moulinet et recula un pied pour se mettre en garde. Ughü'n se tenait à deux mètres de Frekko, sur le côté, et n'avait plus d'yeux que pour le duel de démonstration qui allait se tenir. L'excitation du Gupile était doublée du fait de savoir qu'il allait se mesurer à Eon juste après Brachtis.

BRACHTIS – Allez, petit, montre-moi ce que tu as !

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Eon le Mar 5 Juin 2018 - 9:32

Il était venu sans même un regard aux autres personnes présentes. Bien sûr, il entendait toujours les bruits des combats qui se déroulaient autour d'eux et il avait conscience de leur présence. Cependant, pour le moment, la seule personne sur qui son attention se focalisait était l'Homme Tortue. Ce dernier tenait un sabre de bois qui fit un moulinet adroitement pour ensuite se mettre en garde. Eon apprécia le mouvement et observa la position du corps de son adversaire.

BRACHTIS – Allez, petit, montre-moi ce que tu as !

L'Homme-Tortue reprenait ironiquement les mots de Frekko. Eon sourit sans pour autant se déconcentrer.

Il chercha une faille, une asymétrie dans la façon dont Brachtis se tenait afin de cerner une première zone de frappe. L'Homme Tortue avait une morphologie très particulière. Il semblait un peu plus lent que la plupart des adversaires auxquels Eon avait dû se confronter. Et si sa carapace lui offrait une protection naturelle, elle limitait la souplesse de son torse. Pour le moment, le Shaman devrait se contenter de ces données pour passer à l'attaque.

Il inspira et expira lentement, faisant le vide dans son esprit. Il était fort mais aussi agile. C'est sur cette agilité qu'il miserait ses premières attaques dont l'objectif serait de tester la rigidité du torse de son adversaire. De plus, si tout se passait bien, alors il se trouverait dans une position avantageuse, mettant en évidence son avantage principal sur Brachtis. Eon restait persuadé que le mental jouait pour beaucoup sur l'issue d'un combat. Si l'adversaire se sentait d'emblée vulnérable, alors la bataille était presque déjà gagné.

Eon fit trois pas latéraux, à distance, pour que Brachtis se tourne dans sa direction. Il analysa ses mouvements de jambes. Elles étaient plus courtes que celles d'Eon. Son centre de gravité était bien plus bas que celui du Shaman. Par conséquent, il serait plus compliqué de le déstabiliser et de le faire tomber. Mais ce n'était pas impossible, contrairement au combat qu'il avait mené avec Ughü'n.

Eon attaqua le premier. Il courut en direction du côté droit de l'Homme-Tortue et frappa d'un mouvement latéral extérieur de bâton. Il ne quitta pas des yeux son adversaire, cherchant à deviner sa réponse. Son attaque visait le flanc droit de Brachtis. Il tourna en même temps sur lui-même pour ensuite asséner une frappe directe.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Brachtis le Sam 16 Juin 2018 - 10:49

Brachtis eut l'impression qu'Eon analysait son corps. C'était de toute manière la première fois que le Chaman allait se battre contre un homme-tortue, alors cette façon de l'examiner n'était ni surprenante ni gênante. Brachtis savait qu'Eon n'était pas en train de l'observer comme une bête de foire, simplement comme un adversaire atypique dont il fallait trouver la faille, parmi ces épaisses écailles servant de cuir et cette carapace qu'il était inutile de chercher à percer ou à briser.

Puisqu'il venait de provoquer son adversaire, Brachtis lui laissa l'initiative de l'attaque. L'Humain, qui lui-même se démarquait de ses congénères par sa carrure imposante et ses pieds nus, commença à marcher autour de Brachtis. Trois pas sur le côté, mais l'homme-tortue suivit le mouvement en pivotant sur place, restant bien face à son adversaire, en garde avec son sabre de bois.

Puis Eon passa à l'attaque en donnant du rythme, courant autour de Brachtis pour le frapper sur le côté droit. Il fit montre d'une agilité étonnante pour son gabarit, et l'attaque fut vive. L'homme-tortue se fit cingler le bras droit par le bâton, ce qui perturba sa garde un bref instant. Il cala ses longs pieds reptiliens dans la terre, amorçant une contre-attaque. Puis, d'une impulsion des jambes, chargea Eon en agitant son sabre de façon bien précise, enchaînant diverses attaques vives sur plusieurs parties du corps, dans le but de désarçonner Eon en l'obligeant à se protéger de toute part, l'assaut étant trop rapide pour être contré si vite.

C'était un peu la spécialité de Brachtis : compter sur le fait que ses adversaires le jugeassent lent – ce qui était vrai concernant sa démarche – pour les surprendre avec une série d'attaques rapides.
L'homme-tortue conclut le tout en rapprochant son sabre de sa poitrine et en envoyant un gros coup de pied, beaucoup moins vif et plus puissant, vers le thorax de l'Humain.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Eon le Mer 27 Juin 2018 - 15:45

Eon vit son adversaire baisser légèrement sa garde lorsqu’il le frappa au bras, mais pas assez pour que la suite de ses attaques perturbent la défense de Brachtis. Contre toute attente, l’Homme-Tortue était vif et se battait avec une grande agilité qui surprit l’Argilite. Il avait beau se déplacer avec lenteur, au combat ses mouvements étaient précis et aussi rapides que ceux de son adversaire. De plus, ses coups étaient puissants et Eon estima qu’ils devaient être à peu près de même force. Il grimaça face aux attaques multiples de Brachtis qu’il ne pouvait contrer. Il esquiva les deux premières et se recula pour éviter la troisième qui le manqua de peu. La quatrième le toucha au niveau de la jambe gauche, cinglante et douloureuse.

Décidemment, cet adversaire se montrait surprenant.

Alors qu’Eon avait cessé d’attaquer pour se défendre, il vit jaillir le pied de l’Homme-Tortue droit vers sa poitrine. Fort heureusement pour l’Argilite, il s’était déjà reculé et même si le coup de son concurrent était puissant, il fut moins rapide que ses attaques précédentes, si bien qu’Eon eu le temps de se tourner sur le côté pour protéger son thorax… mais pas son bras gauche qui parti violemment en arrière. La douleur laissait présager un gros hématome et probablement une certaine gêne au combat. Eon tenait fermement son bâton, se félicitant d’avoir protégé son bras dominant. Il se replaça en même temps que Brachtis reposait son pied au sol et tenta de frapper l’Homme-Tortue par l’arrière d’un large mouvement circulaire, espérant que, emporté par son propre élan, le coup le déséquilibre assez pour qu’il n’arrive pas à parer ses prochaines frappes.

Les genoux pliés, il entama à son tour une série d’attaques vives dans lesquelles il ne mettait pas toute sa puissance, cherchant à désarçonner son adversaire pour ensuite frapper de plus en plus fort. L’Argilite maîtrisait son arme et n’hésitait pas à le montrer en augmentant la rapidité et la portée de ses frappes en tenant son bâton d’une seule main, bras tendu, avec des prises à chaque fois différentes afin de ne pas laisser son adversaire deviner son prochain coup, puis il se rapprochait de Brachtis et utilisait son arme à deux mains pour augmenter sa puissance de frappe. Il faisait cela dans un souci d’efficacité, mais également dans le but de montrer ses talents martiaux : le nain les observait et les jugeait. Eon n’avait pas le droit de le décevoir. Il donnait tout ce qu’il pouvait, ne relâchant son attention à aucun instant, cherchant à anticiper les mouvements de son adversaire pour le prendre par surprise. Brachtis se montrait bien plus fort qu’il ne l’avait imaginé à première vue et Eon commençait à avoir chaud. Les deux assaillants semblaient danser au rythme de l’un, puis de l’autre en fonction de celui qui prenait l’avantage.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Brachtis le Dim 1 Juil 2018 - 10:25

Un proverbe disait : « se sachant lent, le serpent attaque rapidement ». Une sentence qui s'appliquait très bien à Brachtis. Ses coups de sabre étaient vifs et précis. Toutefois, le colosse Humain gardait l'avantage de la mobilité, ce qu'il ne devait pas avoir face à beaucoup d'adversaires. Il avait peut-être aussi, contre toute attente, l'avantage technique. Dès les premières passes d'armes, Brachtis put vraiment observer une chose : le Chaman savait se battre. Il savait même très bien se battre. Brachtis ne faisait pas grand cas du duel amical de démonstration qu'il livrait à l'instant, se moquant bien de prendre le dessus, mais il devait bien avouer qu'il s'était vu dominateur un peu trop tôt. Face à un Chaman Humain qui vivait comme un ermite pieds nus dans la forêt avec son bâton, Brachtis ne s'était pas attendu à un tel challenge.

Il y eut donc un peu de surprise dans l'air quand Eon réussit à esquiver les premières attaques rapides au sabre de son adversaire. L'Humain taillé comme une armoire avait un bon jeu de jambes. Jambes qui furent tout de même touchées finalement par une attaque, Eon n'ayant tout de même pas les ressources pour s'extraire totalement de l'assaut de Brachtis. Vint ensuite le coup de pied, bien plus lent, qu'Eon manqua de peu d'esquiver également, mais le pied nu de l'homme-tortue lui choqua le bras gauche avec force. Ce n'était pas le bras directeur.

A peine Brachtis eut reposé le pied au sol, qu'il fut frappé dans le dos avec autant de force. Sa carapace sut annuler tous les potentiels dégâts, mais Eon réussit au moins à le déséquilibrer en frappant dans le sens de son élan. Brachtis tituba donc de quelques pas vers l'avant, ce qui l'empêcha de se remettre en garde. Eon répliqua alors en montrant que, lui aussi, savait exécuter des enchaînements d'attaques rapides. Face à la technique inattendue de son adversaire, Brachtis fut désarçonné. Il essaya d'interposer son sabre mais n'arriva pas bien à prédire les attaques à contrer. Il fut parfois frappé au plastron ou sur le rebord de la carapace, mais parfois aussi au bras ou à la jambe.

Débordé, l'homme-tortue misa tout sur la défensive, et alors que le bâton d'Eon fut sur le point de le frapper de nouveau, il rentra son bras gauche dans sa carapace qui encaissa l'attaque à la place. Brachtis ne fut toutefois pas en mesure de parer l'attaque suivante qui le frappa en plein thorax, alors qu'Eon mettait de plus en plus de portée et de puissance dans ses assauts. C'est en arrière que Brachtis tituba cette fois, manquant de peu de tomber à la renverse, ce que l'homme-tortue craignait par-dessus tout.

Il était temps que cela cesse. Brachtis ancra ses pieds dans le sol et se pencha vers l'avant. Il rentra sa tête et son bras gauche dans son plastron, et chargea sur Eon sabre en avant. Si l'estocade était déviée, il le bousculerait avec la masse de son corps, et un coup contondant avec le rebord de la carapace ne ferait pas moins mal.

Cette attaque effectuée, l'homme-tortue ressortit la tête et le bras, et lui porta le même coup de pied que précédemment, avec lourdeur et puissance.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Eon le Lun 16 Juil 2018 - 11:43

Eon vit son adversaire tituber en avant sous le coup qu’il lui avait envoyé dans la carapace. Les attaques rapides qui suivirent désarçonnèrent l’Homme-Tortue. Se voyant déjà vainqueur, l’Argilite jubilait intérieurement en prenant l’avantage. Brachtis reculait et allait bientôt perdre ce combat… c’est du moins ce qui aurait pu se produire si le Shaman ne s’était pas trop rapidement imaginé vainqueur. Trop sûr de lui, il ne vit pas venir le coup suivant. Le pied de Brachtis le frappa de plein fouet dans le torse, projetant de quelques mètres en arrière l’Argilite à la carrure pourtant massive.

Plié en deux, le souffle coupé, Eon redressa la tête pour éviter l’Homme-Tortue s’il lui venait à l’idée de profiter de l’instant pour se jeter sur lui. Le Shaman aurait dû éviter cette dernière attaque puisqu’il avait déjà vu Brachtis l’utiliser contre lui. Mais Ezor semblait le narguer et lui rappeler que la victoire n’était jamais acquise d’avance. Eon avait toujours été trop confiant et sûr de lui, heureusement que les dieux étaient là pour le rappeler à l’ordre.

L’Argilite voulu se redresser mais une vive douleur dans la poitrine l’en empêcha. Il tenta d’inspirer mais ce simple mouvement était trop douloureux. Il se redressa tout de même pour prendre une posture plus digne et pour se battre jusqu’au bout afin de ne pas décevoir les Dieux qui l’avaient missionné. Il ne pouvait retourner dans sa forêt suite à un tel échec et préférait encore souffrir le martyr que de penser à une telle issue.

Une fois debout, il serra son bâton entre ses deux mains et prépara mentalement un nouvel enchaînement d’attaque qui, cette fois-ci, ferait tomber son adversaire. Il sentait l’herbe sous ses pieds nus, plia les genoux et…

FREKKO – Stop !

Le Shaman tourna la tête vers le Nain qui avait une main levée, paume tournée vers lui. Frekko lui fit signe de s’asseoir en maugréant un vague « l’est blanc comme le cul de Kaluni ». Eon n’avait pas la force de l’empêcher de blasphémer mais refusa de s’asseoir jusqu’à ce que le Nain l’y oblige. Il ne tenait de toute façon plus debout. Le choc du coup était tel que le monde semblait tourner autour de lui.

EON – Je dois finir ce combat…

L’Argilite défiait Brachtis du regard en tentant de se relever mais le Nain se contenta d’enfoncer l’un de ses petits doigts sur une zone précise du torse de l’Argilite pour que ce dernier se retrouve au sol, plié en deux.

Étalé dans l'herbe, le Shaman eu une pensée silencieuse pour le Dieu Dragon. Il n’était pas à la hauteur de Ses attentes. Il avait échoué.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Brachtis le Mar 17 Juil 2018 - 18:16

A la faveur d'une déconcentration d'Eon, les attaques de Brachtis touchèrent : estoc, rebord de la carapace, coup de pied. L'épais Humain en fut plié en deux et dut reprendre son souffle. Ce n'était qu'un combat de démonstration, et encore, Brachtis n'avait rien à démontrer, aussi ne s'acharna-t-il pas alors qu'il en avait l'occasion. Si Eon avait été son ennemi, ça en aurait été fini de lui. Par ailleurs, Brachtis voulait qu'Ughü'n ait l'occasion de se battre. Si Eon était trop engourdi par la douleur, il n'y aurait pas de combat pour Ughü'n et ce serait frustrant. Il fallait que le Nain sonne la fin du combat.

Et heureusement, c'est ce qu'il fit, alors qu'Eon s'apprêtait à repasser à l'offensive. Il voulut que l'Humain s'asseoie mais dut le forcer. Eon semblait avoir de la fierté mal placée. Il suffisait de voir comment il se tenait pour deviner que non seulement il n'était probablement pas en mesure de reprendre l'avantage sur Brachtis, mais encore moins d'enchaîner un second combat contre Ughü'n. Cela ne l'empêcha pas d'insister : il voulait finir ce combat et défiait Brachtis du regard. Ce dernier eut un petit sourire narquois malgré lui, et hocha négativement la tête. Le Nain exerça une pression digitale sur le torse d'Eon qui se retrouva allongé au sol, le souffle coupé, les membres inertes. Whow ! Quelle technique, ce Nain !

FREKKO – Bulueh, va me chercher Xzijic fissa !

Le Minotaure s'exécuta, alors qu'il semblait assister à l'entraînement de deux enfants, dont un congénère et un Humain. Le Nain marmonna dans sa barbe en reportant son attention sur Eon, et nul doute que ses mots avaient de quoi défriser un moine, même si Brachtis n'en pipait pas un seul au passage. Eon reprenait quand même son souffle, la manipulation du Nain n'avait visé qu'à le mettre hors-circuit un bref instant.

FREKKO – Regarde, petit.

Frekko ramassa le bâton d'entraînement dont s'était servi Eon et se planta face à Brachtis, qui le regarda avec perplexité.

FREKKO – Il est lent, et t'es bien bâti. Alors c'est bien de montrer que tu sais attaquer vite mais faut savoir lui rentrer dans le cuir ! Comme ça !

Le Nain se mit à attaquer avec le bâton comme si c'était une hallebarde. L'arme n'était pas censée avoir la même puissance, et pourtant, le Nain avait une telle force et une telle technique que Brachtis sentit chaque coup comme décuplé.
Paf ! Paf ! Paf !
En trois coups, Brachtis fut mis un genou à terre, le bras droit engourdi et la tête vacillante. Il voulut se relever, mais à peine son genou levé du sol, que le Nain vint lui rentrer dedans de plein fouet. L'homme-tortue ne put rien faire et perdit l'équilibre, tombant à la renverse.

BRACHTIS – Nooooon... !

L'inévitable se produit : Brachtis fut renversé sur sa carapace, les pieds en l'air. A cause de ce foutu Nain qu'il ne pouvait déjà pas blairer ! Les choses étaient réciproques de toute évidence, et si le Nain venait de se permettre cette démonstration, c'est sans l'ombre d'un doute parce c'était en même temps l'occasion de se défouler sur celui qui n'avait pas respecté ses décisions.

A cet instant le Nain aurait même pu se permettre un commentaire vexant, mais non. Brachtis agitait bras et jambes en essayant de se donner de l'élan pour rouler sur sa carapace et se retourner sur le ventre, mais Ughü'n ne le laissa pas dans sa galère et vint l'aider en lui tirant un bras.

A cet instant, Bulueh revint avec Xzijic : un Naga aux écailles émeraude et au museau fin. Bulueh revint à ses affaires sans un mot et le Naga s'enquit de ce qu'il devait faire :

XZIJIC – Tu m'as demandé, Frekko ?

Frekko pointa Eon du doigt.

FREKKO – Occupe-toi de lui, il doit encore me montrer ce qu'il a dans le mollet, le garçon !

Le Naga s'approcha lentement d'Eon, le renifla en inspectant ses blessures, puis sortit d'une sacoche une toute petite fiole remplie d'un liquide d'une couleur solaire.

XZIJIC – Buvez ceci. La douleur devrait disparaître en quelques instants.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Eon le Dim 22 Juil 2018 - 12:44

Eon prit la fiole que lui tendait le Naga. Le liquide jaune semblait briller et tourner tout seul derrière sa paroi de verre. Avec une immense tristesse, il détacha le bouchon d’un mouvement du pouce pour avaler son contenu d’un trait. Une douce chaleur se répandit dans sa bouche, dans sa gorge puis dans son estomac avant d’envahir tout son corps. Il ferma les yeux pour retenir ses larmes et ressentir encore plus fortement l’impression de bien-être qui se dégageait dans chaque parcelle de son corps.

Ezor, ne m’abandonnez pas…, implora le Shaman de toute ses forces.

L’Argilite se releva. La douleur avait totalement disparue. Il se tourna vers le Naga répondant au nom de Xzijic et ploya le haut du corps en sa direction.

« Je vous remercie pour votre aide. »

Les autres combattants ne prêtaient aucune attention à eux. Un enfant minotaure avait juste brièvement jeté un regard dans leur direction avant que son maître ne le rappelle à l’ordre et au combat qu’il était en train de mener contre un humain de son âge.

Eon inspira profondément. Il avait perdu un combat. Mais était-ce la fin pour autant ? Pour le moment, il ne devait pas penser à cela. Même s’il n’y avait plus aucune chance d’entrer dans la Guilde, il se battrait jusqu’au bout. Il devait aller jusqu’où les Dieux accepteraient de le mener, humblement et sans faiblir.

Se tournant cette fois-ci vers l’Homme-Tortue, il effectua une seconde courbette :

« Je vous remercie pour ce combat. Vous êtes un redoutable guerrier. »

Il ne fit aucun commentaire sur le fait que le Nain l’avait mis KO en moins d’une minute. Il se remit en garde, à l’endroit même où Brachtis l’avait fait tomber.

Cette fois-ci, c’est contre Ughü’n qu’il allait se battre.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Brachtis le Dim 5 Aoû 2018 - 19:36

Par pudeur, par amicalité, par pure désintérêt, ou parce qu'il était trop renfermé sur son propre état, Eon ne prêta qu'à peine attention à ce que le dénommé Frekko venait de faire à Brachtis. Ainsi, se remettant debout, comme débarrassé de toute douleur, il commença par remercier le Naga, Xzijic. Aucun commentaire qui n'aurait fait qu'accentuer l'humiliation ressentie par Brachtis, qui avait la sainte horreur d'être renversé sur sa carapace comme une vulgaire tortue. Et Ughü'n venait de voir tout ça, et s'était senti obligé de lui tendre une main pour l'aider à se relever. Par fierté, Brachtis ne lui avait même pas dit “merci”.

Quand Eon se tourna finalement face à Brachtis pour s'adresser à lui, ce dernier redouta une petite pique. Rien de tel. Bien loin de tout cela, Eon se courba devant lui, toujours avec cette théâtralité qui semblait presque naturelle chez lui. Une “théâtralité naturelle”, un bel oxymore qui semblait pourtant seoir à Eon.

EON – Je vous remercie pour ce combat. Vous êtes un redoutable guerrier.

« Justicier », se retint de le corriger Brachtis, qui ne se voyait pas comme un guerrier. Quoique d'une certaine manière il faisait la guerre à tous ceux qui lui évoquaient les personnes à qui il devait son enfance sombre. Mais non, en fait : un justicier combattait sans faire la guerre. Brachtis était comme ça. Il jugeait les gens qu'il rencontrait, et si ceux-ci méritaient la mort, alors Brachtis appliquait son jugement. Il était juge et bourreau.

Brachtis pointa Ughü'n du doigt en fixant Eon :

BRACHTIS – C'est toi le guerrier. Il te reste un duel à mener.

Brachtis se décala ensuite à la place d'un spectateur. Alors qu'Ughü'n s'arma d'un bâton sur le râtelier, Brachtis serra un poing, par stress. Et cette fois-ci, aucun foutu coarpal n'allait lui gâcher ce moment. Il était prêt à donner tout son cœur pour encourager son ami, et il voulait le voir faire démonstration de ses talents.

Ughü'n rampa jusqu'à être à un petit peu plus d'un mètre de son adversaire. Il souillait déjà le bâton de sa bave, et pour qui y prêtait attention, on pouvait deviner Frekko grimacer sous sa barbe. Ughü'n frappa le premier, reproduisant de façon quelque peu académiques les gestes appris auprès d'Eon, qui passait momentanément d'instructeur à adversaire.

•————————————•

Fiche de personnage
avatar
Brachtis
Expert
Expert

Race : Homme-tortue
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La voie du Chevalier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum