Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Aller en bas

Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Ethanol Cuatlczetz le Sam 31 Mar 2018 - 23:24

ethanol cuatlczetz

Nom : Ethanol Cuatlczetz

Age : 42 ans

Race : séladien

Classe : chevalier noir

Arme : lourde épée en obsilite un matériau inconnu que les séladiens ont nommé « obsilite ». Ni les métallurgistes ni les sorciers n’ont été capables d’en déterminer l’origine. L’obsilite ressemble à une pierre particulièrement dure, dénuée de la friabilité des armes de pierre de races à sang chaud plus primitives et semble même mieux résister aux outrages du temps que le meilleur acier trempé. Les secrets de son artisanat ont pour l’heure été dissimulés aux yeux des étrangers, jalousement gardés par la caste des prêtres-artisans responsables de la création de ces armes.

Capacité spéciale : mutation physique.ethanol possède une queue de gastonia, des plaques osseuses triangulaire tranchantes comme des lames de rasoir sont disposées latéralement le long de sa queue, le mouvement de balancier qui lui permet de frapper ses cibles fait s'entrecroiser les plaques qui déchirent la chair à la manière de ciseaux.
des plaques osseuses couvrent aussi une partie de son dos lui confèrant une armure de pointes supplémentaire.

Compétence raciale : combat à mains nues

Sorts ou compétences :

- magie de l’invocation
- sort d'invocation noctera
- maniement des épées à 2 mains
- grande force
- grande agilité
- grande endurance

Compétences secondaires :

- lecture/écriture
- lecture des textes anciens
- maîtrise de l’étiquette
- langue halfeline

description physique:

légèrement plus grand qu’un humain, ethanol se démarque des membres de sa race par une stature imposante et une musculature développée qui lui donne l’air d’un rustre, mais ses yeux couleur d’ambre luisent d’une certaine sagesse. Sa peau écailleuse bleue plus épaisse que la moyenne est couverte de cicatrices plus ou moins profondes, son dos et sa queue sont couverts de plaques osseuses tranchantes.
Il ne possède pas d’armure mais porte tout de même un pagne en peau, des parures en ivoire et en os gravées et un masque en os qui ressemble à une créature cornue légendaire; outre les parures le corps d’ethanol est recouvert de peintures de guerre noires d’inspiration aztèque.


histoire:

Comme la plupart des membres de sa race, ethanol à grandi dans les marais, au sein de sa tribu. il s’agissait alors d’une grande tribu de plus de 100 séladiens .
Ils n’étaient alors que peu ouverts aux autres races, mais avaient de nombreux échanges avec les autres tribus séladiennes.
cette tribu les Cuatlczetz vénéraient des dieux oubliés de la forêt, de grands esprits qui selon eux avaient façonné le monde et utilisaient les séladiens pour finir leur grand dessein.
Aussi cette tribu était centrée sur leur chef spirituel, qui pouvait communiquer avec ces divinités, le grand ztocz était son nom. Aucun doute ne subsistait quand à sa capacité à communiquer avec les dieux , car en effet le grand ztocz était un séladien dont les pouvoirs étaient tellement exceptionnels que même au-delà de la mort son esprit à su subsister et communiquer avec ses fidèles. son corps ressemble donc à une momie desséchée de séladien ornée de parures d’os et d’ivoire finement ciselé, ses yeux continuent à briller d’une lueur bleue et une voix extrêmement caverneuse en sort pour communiquer avec les vivants. De ce fait la tribu Cuatlczetz avait beaucoup d’influence sur les quelques tribus qui se trouvaient à proximité.

c’est dans ce contexte qu’éthanol à grandi. sa constitution était déjà bien développée dans son enfance et il excellait dans les rituels et tournois qui avaient pour but l’affrontement entre membres de la tribu. son armure et sa queue de gastonia ont été un don qui lui permis de rendre gloire aux dieux à de nombreuses reprises. ses fréquents succès le poussèrent à devenir garde du grand ztocz (gastonia=  un dinosaure semblable à un ankylosaure à ceci près que sa queue ne se termine pas par une masse osseuse mais par des plaques osseuses triangulaires disposées latéralement sur la queue. gastonia se servait de sa queue pour se défendre en faisant des mouvements de balancier avec sa queue les plaques étaient tranchantes et se croisaient à la manière de deux ciseaux ce qui pouvait occasionner de grosses blessures aux autres dinosaures.)

Il s’écoula ainsi de nombreuses années où ethanol, au service du grand ztocz, gravi les échelons de la garde, à mesure que sa foi se renforçait il put atteindre le plus haut grade de la garde divine et se rapprocher du grand ztocz. Il lui apprit à lire et à écrire la langue commune mais aussi les écritures anciennes, ainsi que quelques capacités magiques, ethanol apprit aussi du grand ztocz la maîtrise de l’étiquette. car au sommet de sa gloire ethanol à réussit à devenir chef de la garde divine, la deuxième autorité après le grand ztocz, il fédérait donc les autres tribus sous la bannière du grand ztocz.


Mais toutes ses responsabilités n’ont pas empêché ethanol de créer sa propre famille. Sa femme methyl était une jeune séladienne de la tribu, ils se sont connus lorsqu’elle soignait les blessures des participants avec d’autres prêtresses. leurs regards ne se sont pas croisés immédiatement, ethanol trop concentré sur son objectif ne fit attention à elle que lors de leurs troisième rencontre, lors de la cérémonie du guerrier jaguar, alors qu’elle osait enfin lui adresser la parole. le courant est pour ainsi dire passé très vite entre eux après cela, si bien que l’année suivante voyait naître Ac’ethanoik son fils. Il était prometteur et possédait la même vigueur de vivre que son père. ac’ethanoik souhaitait marcher dans les pas de son père et devenir chef de la garde divine à son tour quand il sera adulte.

Parallèlement à ces événements, les tribus commençaient à s’ouvrir plus à l'extérieur, les humain souhaitaient faire du commerce avec les séladiens mais le grand ztocz était plutôt réticent car même si le grand dessein des dieux ne parlait pas des humains, ils étaient quand même une race très envahissante sur le continent et leurs intérêts allaient à l’encontre de ceux des dieux. Pour cette raison, lorsque les humains décidèrent d’abattre des arbres en grande quantité, des conflit éclatèrent à plusieurs reprises. seulement comme les marais sont le terrain de prédilection des séladiens  les humains ont été mis en échecs à chaques reprises.

Malgré les nombreux conflits qui opposaient les séladiens aux humains, quelques jeunes se lièrent d’amitié avec des humains avec qui ils échangeaient. le grand ztocz ne pouvait pas interdire à ses fidèles de tisser des liens avec les humains, alors même si il ne voyait pas tout cela d’un bon oeil, ztocz dépêcha ethanol pour conclure une trêve avec les humains.
les termes de la trêve furent alors conclu sur un pacte de non agression entre les humains et les tribus de Cuatlczetz (le nombre de victimes des deux côté avait déjà été très important c'était le but premier du grand ztocz ) les humains à défauts de conclure des contacts commerciaux avec les séladiens, furent autorisés à laisser pénétrer dans la cité de Cuatlczetz plusieurs émissaires humains.

les émissaires ont semble-t-il été impressionnés par les constructions de la tribu Cuatlczetz, ils ne tarissaient pas d’éloges à propos du grand temple de ztocz, une pyramide à degré imposante elle était composée de lourds blocs de roches de couleur rouge (latérite et hématite). Les blocs étaient si bien taillés que même la plus fine des lames ne pouvait s'interposer entre deux blocs. La façade était recouverte de bas reliefs narrant avec des glyphes qu’ils ne pouvaient lire le passé des dieux et leurs histoires.

Les émissaires n’ont cependant pas tarder à essayer de corrompre les tribus fidèles à s’ouvrir au commerce avec les humains. Dans un premier temps ils se heurtèrent à un refus catégorique des tribus vis-à-vis des réticences du grand ztocz . mais avec le temps certains villageois se laisseraient tenter par les promesses des humains et c’est ainsi que peut à peu, comme une gangrène, les humains ont pu convaincre les jeunes séladiens et qu’une première vague de jeunes partit découvrir le monde en tant que soldats de tacomnal, mais presques aucunes nouvelles des jeunes ne sont parvenues à la tribu après leurs départs.
Plus le temps passait et plus les forces du grand ztocz s'amenuisaient , ce qui n’était encore jamais arrivé dans ces proportions là.

Et un jour une armée d’humains arriva soudainement de la route qui avait été ouverte entre les humains et Cuatlczetz. comme l’odeur des humains était devenue une odeur habituelle, personne ne se méfiait jusqu’à ce qu’ils entrent dans la cité, là ils commencèrent à tuer des villageois et à brûler les maisons.
Ethanol fut alors déchiré entre son devoir de protéger le grand ztocz et son désir de sauver sa famille et de la mettre à l'abri.
Il finit par prendre la tête de la garde et tout en gravissant les marches de la pyramide il avait une partie de lui qui voulait courir vers son fils et sa femme. un combat acharné entre la garde et les soldats fut alors engagé, les séladiens faisaient preuve d’une pugnacité à toute épreuves, leurs forces bestiales leurs donnait l’avantage sur les humains dans un premier temps, mais les humains avaient pour eux l’avantage du nombre, ils eurent finalement raison de la garde divine.

Ethanol avait emmené le grand ztocz dans une salle cachée du temple avant de reprendre le combat. Il tua une grande partie des soldats qui avaient investi le temple avant de finalement être lui même gravement blessé, et ne pouvant plus bouger, les côtes fracturées, chaques respiration était un véritable enfer. il avait bien sûr déjà subis ce genre de blessure auparavant mais là il se sentait impuissant face à ces créatures soit disant civilisées qui foulaient un lieu sacré, qui profanaient ses biens , qui violaient ses lois sans aucune considération.  

Ethanol perdit peu à peu conscience de ce qui l'entourait comme si il entrait dans un rêve, les bruits de pas qui résonnaient autour de lui et les voix s’atenuèrent en même temps que la lumière, il finit par être plongé dans le noir, bercé dans un halo confus d’une espèce de bien-être et de béatitude qu’il n’avait jamais ressenti jusque là, il était comme porté par un fleuve sombre aux contours flou.

Puis soudain, comme si une goutte d’eau venait de tomber dans un profond lac caché dans une sombre caverne plus profonde que les enfers eux-même, le calme fut brisé et l’échos semblat raisonner en lui. ethanol sortit de cet état de conscience lorsqu’il eu un flash, la voix de methyl qui l’appelle puis son visage lui souriant, c’est à ce moment là qu’il ouvrit les yeux et pris lentement conscience qu’il se trouvait allongé sur le sol.
Il était plongé dans une flaque de son propre sang qui avait noirci en séchant. Combien de temps avait-il passé là, il n’aurait su le dire. L’idée de bouger ne lui vint pas immédiatement, comme si le temps était toujours suspendu autour de lui, le calme régnait dans la pièce. Lorsqu’il se décidat enfin de se relever, ses premiers essais ne furent que de douloureux échecs, car lorsqu’il poussait sur ses membres pour se relever ses bras et ses jambes semblaient risquer de se disloquer sous lui à chaque instant, puis lorsque son corps retombait lourdement au sol il était foudroyée par la douleur lancée par ses côtes et ses autres blessures.

Le temps continua à passer, il semblait à présent immobile et pesant. Lorsqu’ethanol était plongé dans une phase proche du sommeil, il entendit la voix du grand ztocz raisonner dans sa tête , il serra alors les dents et dans un ultime effort presque insurmontable ethanol réussi enfin à se relever. Appuyé contre les murs de son temple, son corps n’était que douleur, ses pas étaient hésitants, ses genoux tremblaient terriblement, menaçant de se disloquer à la moindre preuve de faiblesse.
En avançant le long de la grande salle, il pu se rendre compte du carnage et de la désolation qui régnait à présent dans le temple qui abritait jadis les pensées, le savoir et la mémoire des anciens. Les humains n’avaient même pas pris la peine de prendre leurs morts, en regardant les blessures de la plupart des cadavres étendus sur le sol, ethanol pu se souvenir de quelques bribes du combat acharné qui à eu lieu dans le temple. le crâne fendu d’un soldat son casque en deux morceaux non loin de lui vestige d’un coup de sa lourde épée d’obsilite, le torse ouvert d’un homme avec le bras sectionné due à un coup de queue féroce. plusieurs morceaux de souvenir du combat lui revinrent ainsi.
Les humains avaient profané le temple de la manière la plus impie, les statues des dieux et des anciens ont été mises à bas, les bas reliefs brisés et dépouillés de leur or et de leurs joyaux, les lourdes portes de pierre qui gardaient l’entrée des sépultures ont été enfoncées et les trésors qu’elles protégeaient pillés et les dépouilles calcinées.

Plus ethanol approchait de la salle dérobée où était caché le grand ztocz, plus les sacrilèges qu’il voyait le déchiraient, si bien que le chemin lui parut durer plusieurs éternités. la seule chose qui le rassurait c'était qu’il avait entendu la voix du grand ztocz dans sa tête, il ne pouvait pas se fier à son odorat car l’air était emplis de l’odeur des corps calcinés.
Il arriva enfin devant la salle dérobée, elle semble intacte mis à part les bas reliefs qui représentaient autrefois des esprits du monde souterrain qui avaient disparus. Lorsque ethanol ouvrit la porte, il fut certain qu’il n’avait pas rêver, le corps desséché du grand ztocz se trouvait toujours là, plongé dans le noir. La lueure bleue de ses yeux perçant les ténèbres, il n’avait donc pas échoué dans sa mission.

--chef-- “plus aucun séladien ne vis en cuatlczetz, les hommes nous les ont tous pris! Je savais qu’il n’apporteraient rien de bon…”

--ethanol-- “ Methyl et Ac’ethylethanoiq? ont-ils été blessés ?

--chef-- je n’en sais malheureusement rien, tant de vies séladiennes ont été prises … je n’ai presque plus d’attaches avec ce monde, le courant des âmes va bientôt m’emporter dans ses flots …”


La lumière au fond des yeux du grand ztocz s’éteignit, plongeant la salle dans l’obscurité et la voix se muat en un silence assourdissant. ethanol resta sans bouger les yeux livides, incapable de voir quoique ce soit. tout lui semblait irréaliste, il venait presque en l’espace d’un battement de coeur de perdre sa famille, sa patrie et son mentor, le seul être capable de communiquer avec ses dieux … ces dieux … qui n’avaient rien fait pour protéger ce qu’il chérissait le plus!

Ethanol qui avait voué sa vie aux dieux, qui avait choisi de sauver ses dieux au détriment de sa famille, lui qui n’avait jamais vu qu’au travers du prisme de sa religion, se trouvait maintenant complètement anéanti, plus rien ne pouvait le sortir de cette léthargie( torpeur? ). Il rentra dans un long monologue qui sembla durer des semaines durant lesquelles il remettait tout ce qu’il connaissait en cause.

Ethanol avait perdu la notion du temps quand soudainement une voix retentit dans sa tête.  

--?-- “ ne crois pas que nous t’avons abandonné.”

Cette voix n’avait rien à voir avec celle du grand ztocz, mais elle raisonnait dans la tête d'éthanol, elle n’était semblable à rien de ce qu’ethanol ne connaissait, elle semblai composé d’une multitude de voix. ethanol sembla sortir de sa léthargie, il pris de nouveau conscience de son corp meurtri, sa respiration sembla un effort considérable, la douleur irradiait dans chaque recoin de son corps. Lorsque la voix retentit de nouveau.

--?-- “ les humains et leurs dieux ont tentés de nous faire disparaître, nous ne pouvions pas vous alerter car nous avons été affaiblis par des rituels des émissaires.”

--ethanol-- “ si vous êtes vraiment mes dieux alors dites moi où se trouve ma famille.”

La voix sembla résonner dans sa tête sans rien dire pour autant, seulement ethanol fût pris de la conviction qu’il trouverai sa réponse en descendant des escaliers cachés sous un lourd hôtel de pierre qu’il n’avait encore jamais remarqué auparavant, n’ayant plus rien à perdre il suivit cette intuition.
Les escaliers étaient plongés dans la pénombre alors même qu’ethanol avait allumé tous les braseros de la salle dissimulée, il se saisit alors d’une torche et avança sans grande prudence si ce n’était éviter de tomber dans l’escalier.

Il arriva dans une salle semblable à une grotte taillée grossièrement dans la roche, seul un puits était présent dans la salle, il était très bien ouvragé, des serpents et d’autres créatures ornaient le puits.

Ethanol approcha sa flamme du puits, l’eau qui affleurai l’ouverture du puits semblai aussi noire que la nuit. Soudainement sa torche s’étaignit, comme soufflée par un vent imperceptible, mais le reflet des flammes continuait à luire à la surface de l’eau alors même que la salle était plongée dans l’obscurité.
Le reflet des flammes se changea rapidement en un brasier gigantesque qui dévorait la ville, rapidement les hurlements des séladiens résonnairent dans la caverne vide. Ethanol compris qu’il s’agissait des images de l’attaque des humains sur Cuatlczetz, devant les horreurs qu’il vit dans le reflet de l’eau le visage d'éthanol se durcit, il voyait chacunes des personnes qu’il connaissait mourir sous ses yeux

--ethanol-- pour lui même “ jamais je ne leur pardonnerai !”

à la fin de sa phrase l’image se troubla pour c’éclaircir sur le visage de Methyl transie de peur,tenant dans ses bras son fils blessé et inconscient, des soldats la traînaient vers un chariot prison dont les barreaux étaient de fer forgés, elle continuait à crier cherchant des yeux dans un espoir vain en appelant de toutes ses forces “ ETHANOL!!!”

Son poing se serra devant des images aussi dures, ethanol s’était profondément entaillé la chaire avec ses griffes, si bien qu’une goutte de sang tomba au sol, un petit échos résonna dans la pièce vide.
l’image brouilla de nouveau pour montrer Methyl qui était enchaînée à une colonne de pierre grise, deux humains lui gravait des marques au fer rouge sur la peau, les marques ressemblaient à un oiseau qui tenait dans ses serres des flèches.
Au moment où les fer rouges mordirent la chair de Methyl, elle poussa un long râle d’agonie. “s’en est trop !” s’écriat ethanol.
L’image se troubla une dernière fois pour montrer son fils, une partie du visage calcinée et le dos dans un état de gangrène avancé ( pourtant les séladiens sont très résistants aux maladies, ce qui prouve que les conditions de vie chez les humains sont vraiment cauchemardesques.) il était allongé sur le sol alors qu’un homme armé d’une grande masse s’approchait de ac’ethanoiq, il leva son arme au dessus de sa tête avant de l'abattre sur le crâne de l’enfant. Ethanol détourna le regard, c'était plus qu’il ne pouvait supporter.

--?-- “ vois ce que les hommes nous ont fait! Les souffrances des tiens sont nos souffrances, nous sommes liés à ton peuple de manière plus étroite qu’il n’y paraît. Les humains nous ont affaiblis avec leurs rituels contre nature, certains dieux sont morts durant cette attaque. Je suis un rescapé moi aussi, du fait que je sois un dieux oublié je n’ai pas développé de dépendance auprès des vivants, c’est ce qui m'a sauvé car les machinations des humains avaient réussi à couper le lien entre les vivants et nous les esprits de la forêt. Quoi qu’il en soit, je souhaites venger mes frères ! Alors dis-moi Cuatlczetz sers-tu toujours les esprits de la forêt ?”

--ethanol-- “ je serai votre bras armé, je mettrai à bas les cités humaines, et sur les cendres des hommes fleuriront les dieux des forêts!”

Sur ces paroles, ethanol bu une gorgée de l’eau sombre du puits, elle avait un goût de fer très prononcé, il en versa un peu sur ses plaies et la souffrance sembla disparaître. Les voix s’étaient tus et ethanol ressortit de cette salle comme changé: son regard était devenu sombre, ses lèvres étaient humectées de l’eau noire. Sur le chemin du retour il ramassa sa lourde épée d’obsilite.
Une fois sorti, il pu contempler du haut des escaliers du temple, les ruines de la cité qui avaient cessé de fumer et les rues jonchées de cadavres d’humains et de séladiens. Les créatures des marais avaient déjà commencées leurs funeste festin depuis bien des jours.

De sa ville, il ne restait plus rien, ethanol réussi à retrouver l'endroit où il habitait mais il ne restait que des cendres froides de tous ses biens, il se dirigea alors vers les villages humains pour retrouver sa femme. Au bout de plusieurs semaines d’investigations plus ou moins sanglantes, ethanol retrouva sa femme… dans un charnier…

Depuis l’attaque de son temple, ethanol n'a pas eu de nouveaux contacts avec les voix, il cherche donc à interpréter tous les signes éventuels qui lui sont envoyés par ses dieux.
Plus que jamais décidé à faire tomber les royaumes de ces immondes créatures qui lui avaient tous pris, il rumine sa vengeance, mais n’oublie pas de rendre hommage à ses dieux à sa manière, son respect pour la nature est toujours aussi grand. Il se ressource fréquemment dans les forêts proches des villes où il cherche à présent un moyen de rendre leurs puissances à ses dieux au travers d’anciens écrits.

C’est de cette manière qu’un jour, alors qu’il vadrouillait dans une forêt sans but précis, il crut sentir une odeur qui n’était pas tout à fait humaine. Il crut d’abord à une n-ième embuscade de quelconques bandits, il alla alors vers eux pour les prendres à leurs propres jeux, ils s’étaient cachés derrière un bosquet difficile d’accès, enfin plutôt elle, car en se rapprochant ethanol se rendit compte qu’il n’y avait qu’une odeur principale en plus de quelques autres odeurs résiduelles.

Ce n’est qu’en écartant silencieusement les dernières branches, qu’il vit une petite fille tremblante et souffrant de fièvre en train de se reposer à l’ombre d’un arbre. En y regardant de plus près, il se rendit compte qu’il ne s’agissait pas d’une humaine mais d’une halfeline, il baissa aussitôt son arme, la jeune halfeline semblait effrayée, son regard était proche de celui de Methyl lorsqu’elle à été enlevée.L’odeur résiduelle venait probablement de ses vêtements.

Dans un premier temps le dialogue fut compliqué mais ethanol réussi à la remettre sur pieds. cette jeune femme s'appellait Cassie Grandpied, et elle semblait en vouloir autant aux humains qu’ethanol. Il s'intéressa de près à la culture de la jeune halfeline et appris leurs us et coutumes en plus de leur langue.

Ils firent un bout de chemin ensemble et se lièrent d’amitié malgré les défauts de l’un et de l’autre.


Dernière édition par Ethanol Cuatlczetz le Lun 2 Avr 2018 - 21:44, édité 4 fois
avatar
Ethanol Cuatlczetz
Novice
Novice

Race : Homme-lézard
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Lucie le Dim 1 Avr 2018 - 1:07

Bonjour et bienvenue n.n

Petit tip : comme tu dois prendre une compétence "magie de l'invocation" Puis seulement lister les sorts (un par emplacement) que tu connais, envérité ta compétence "magie de l'invocation (rien pour le moment)" ...ben c'est une compétence "magie de l'invocation" tout court ^^.
J'ai aussi un doute sur la validité de ton épée, mais c'est à Athyl de trancher de toute façon.

Quoiqu'il en soit, à nouveau bienvenue,et j'espère que tu te plairas ici n;n

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix - Mozgath
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Ethanol Cuatlczetz le Dim 1 Avr 2018 - 20:25

bonjour,

merci pour les infos, je tiendrai compte de tes conseils mais du coup pour la compétence d'invocation dois-je la supprimé où lui affilier une invocation que je changerai en montant en grade ?

pour l'épée je croise les doigts, je veux avant tout avoir une épée de manufacture séladienne  et pas une épée indestructible qui rase des montagnes, fait pleuvoir des m&m's et lance des tornade sur los angeles ^^

merci quand même Smile et peut être nous croiserons nous sur les routes d'orcande.
avatar
Ethanol Cuatlczetz
Novice
Novice

Race : Homme-lézard
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Garmr le Dim 1 Avr 2018 - 20:48

Salut !
J'adore ton personnage, il me fait penser (et je pense que tu t'en ai inspiré) au hommes-lézards dans Warhammer... En tout cas bienvenue à toi et au plaisir de se rencontrer en RP Smile

•————————————•
"L'alcool est comme un ennemi plus fort, fuir serait lâche !"
avatar
Garmr
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Lucie le Lun 2 Avr 2018 - 12:14

En, fait, toutes les magies (alchimie comprise) fonctionnent de la même façon (et c'est la raison pour laquelle les classes magiques ont autant de compétences) : tu dois prendre l'école de magie entant que compétence à part entière, puis chaque sort prend un autre emplacement de compétences supplémentaire. Dans ton cas, les compétences primaires ressembleraient à ça:

- magie de l’invocation
- sort d'invocation : noctera
- maniement des épées à deux mains
- grande force
- grande agilité
- grande endurance

tu peux aussi regarder ma fiche si tu veux te faire une idée un peu plus précise de comment ça marche, ou celles de quelques prêtres et sorciers. Si tu veux invoquer autre chose que des nocteras, il te faudra attendre tes prochains grades, ou apprendre le sort auprès d'un tuteur ... ou remplacer une de tes compétences athlétiques avant ta validation ^^

Pour ce qui est de modifier les sorts, je crois que pendant un temps, en atteignant le grade élite, il y avait la possibilité de retoucher légèrement les compétences principales de sa fiche (principalement pour mettre les sorts de transformation animale et les invocations "à jour", ou renforcer les sorts "de base" : rien de drastique en soit). Cependant, comme j'ai eu une très longue absence, j'ignore si c'est encore pratiqué ou non^^

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix - Mozgath
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Ethanol Cuatlczetz le Lun 2 Avr 2018 - 15:05

j'ai bien pris en compte les modifications que tu m'as suggéré pour ma fiche de personnage, je n'ai plus qu'à attendre le jugement de nôtres admin en priant les esprits de la forêt ^^
avatar
Ethanol Cuatlczetz
Novice
Novice

Race : Homme-lézard
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Athyl le Lun 2 Avr 2018 - 20:26

Je l'ai déjà fait par MP, mais je te souhaite encore la bienvenue sur le forum, guerrier-reptile !

Globalement ton histoire est validable. J'ai d'abord eu une réticence quand j'ai lu les passages où ton personnage entend la voix de ses dieux dans sa tête, et puis je me suis dit “pourquoi pas”. Après tout les chamans communiquent avec les esprits, je n'ai pas vraiment de raison d'interdire ton personnage d'avoir une sorte de communion avec des divinités profanes (et puis qui sait, c'est peut-être son subconscient qui lui fait entendre des voix imaginaires).

Par contre, j'aurais quand même une question avant de valider ta fiche, question de vraisemblance en fait : comment se fait-il que le Grand Ztocz sait lire ? Déjà dans les royaumes humains, l'écrasante majorité de la population est analphabète. Comment une tribu d'Hommes-lézards vivant dans les marais et n'ayant connu presque que des relations conflictuelles avec les Humains qui faisaient incursion sur leur territoire, pourrait maîtriser la langue écrite des Humains ? Il me paraît beaucoup plus vraisemblable que les Cuatlczetz aient développé leur propre écriture, leur propre langue écrite. Leur culture n'avait aucun rapport avec la culture humaine. Mais cela signifie qu'Ethanol aurait donc appris une langue qui ne lui sera d'aucune utilité dans les royaumes humains, et qu'il te faudrait donc renoncer à la compétence secondaire “Lecture / écriture”.
Il n'y a que ce point dont nous devons discuter pour que je puisse valider ta fiche.

A part ça, sur la forme, fais attention, tu as tendance à oublier les majuscules en particulier sur les noms propres, mais parfois aussi en début de phrase. Essaie d'y penser. Wink
Il y a aussi un paragraphe étrange vers la fin de ton histoire où tu passes soudain dans une narration au présent, comme si c'était une conclusion nous plaçant dans la situation actuelle de ton personnage, mais les paragraphes suivants repassent dans une narration au passé. C'est une petite maladresse pas bien grave mais autant que je te la fasse remarquer. ^^
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Ethanol Cuatlczetz le Lun 2 Avr 2018 - 21:33

Athyl a écrit:
Par contre, j'aurais quand même une question avant de valider ta fiche, question de vraisemblance en fait : comment se fait-il que le Grand Ztocz sait lire ? Déjà dans les royaumes humains, l'écrasante majorité de la population est analphabète. Comment une tribu d'Hommes-lézards vivant dans les marais et n'ayant connu presque que des relations conflictuelles avec les Humains qui faisaient incursion sur leur territoire, pourrait maîtriser la langue écrite des Humains ? Il me paraît beaucoup plus vraisemblable que les Cuatlczetz aient développé leur propre écriture, leur propre langue écrite. Leur culture n'avait aucun rapport avec la culture humaine. Mais cela signifie qu'Ethanol aurait donc appris une langue qui ne lui sera d'aucune utilité dans les royaumes humains, et qu'il te faudrait donc renoncer à la compétence secondaire “Lecture / écriture”.
Il n'y a que ce point dont nous devons discuter pour que je puisse valider ta fiche.

Il est vrai que les hommes-lézards ont développés leurs propres langue écrite et qu'Ethanol la maîtrise, mais il ne faut pas oublié que la cité de Cuatlczetz à eu durant plusieurs années des relations diplomatique avec les humains car une trêve avait été instaurée entre les deux peuples, et que des émissaires étaient présents sur place toutes l'année, il y à donc eu des échanges culturels qui ont peu se créé à l'instar des échanges entres les occidentaux et les peuples autochtones des Amériques, donc en soit l'idée que la seconde plus haute figure d'autorité de la cité ai appris à lire au près de ces émissaires n'est pas incongru.

Sur ce j’espère avoir défendu mon séladien vindicatif comme il le faut. Embarassed
avatar
Ethanol Cuatlczetz
Novice
Novice

Race : Homme-lézard
Classe : Chevalier noir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Athyl le Mar 3 Avr 2018 - 19:44

Ca se tient.
Du coup je te valide ! Tu peux commencer le RP. Smile
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Cassie Grandpied le Mar 3 Avr 2018 - 23:01

J'ai envie de te dire un truc débile pour montrer ma satisfaction de pouvoir te retrouver au sein des persos acceptés dans le cercle très fermé des fiches de personnages validées, mais je vais m'abstenir.

Bravo à toi ! Cette fiche est superbe ! Tu as vraiment approfondi son lore de façon conséquante, c'est très classe.


Ha ! Finalement si : Au plaisir de te payer une bière à la prochaine taverne ! Wink
avatar
Cassie Grandpied
Novice
Novice

Race : Halfeline
Classe : Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ethanol cuatlczetz [Homme-Lézard/chevalier noir]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum