Lucie - humaine/sorcière

Aller en bas

Lucie - humaine/sorcière

Message  Lucie le Sam 3 Mar 2018 - 21:21

Nom de votre personnage : Lucie

Age de votre personnage : 19 ans

Race : humaine (+1 compétence)

Classe : sorcière

Arme : un bâton ; mais aussi un baudrier, ainsi qu'une ceinture, contenant de nombreux emplacements pour potions.

Armure : ø

Capacité spéciale :

- passe-muraille

Compétence raciale :

- maîtrise du bâton

Sorts ou compétences de votre personnage : 11

- grande endurance
- grande agilité
- grande vitesse
- alchimie
- transformation
- transformation mythique (transformation) : Mileïs - ??? - ???
- flacon de réjuvénation (alchimie) : Une fiole dont le contenu, une fois bu, augmente drastiquement la vitesse de guérison du corps pendant un certain laps de temps. Attention tout de même, la chair peut se reconstituer autour d'un corps étranger, entraînant de grands risques d'infection ; les os ne se replacent pas d'eux-même, et les maladies et poisons ne sont pas purgés. Boire une telle potion provoque en contrecoup une fatigue proportionnelle à l'intensité des soins réalisés pendant l'effet curatif.
- flacon d'évanescence (alchimie) : Une fiole dont le contenu, une fois bu, déphase en partie le buveur vers un autre plan d’existence : celui-ci est très légèrement plus difficile a percevoir, comme évanescent ou flou (rien de plus), mais ne déclenche aucun piège, physique ou magique.
- solution de lien (alchimie) : le contenu de cette fiole durcit à l'air, formant une corde poisseuse comparable à de la soie d'arachnéen. Selon son mode d'administration, elle peut autant servir à immobiliser un ennemi qu'à condamner un passage étroit.
- solution de désastre (alchimie) : La solution instable contenue dans cette fiole provoque un petit maelstrom d'énergie pure qui se déchaîne pendant un certain laps de temps(sans se déplacer) lorsque son conteneur est brisé au sol.
- flacon d’absorption (alchimie) : La solution contenue dans ce flacon est un gouffre énergétique : tout sort se trouvant trop proche est absorbé par la mixture, qui change alors de couleur. Chaque flacon ne peut ainsi absorber qu'un seul sort, après quoi il est inutile.

Compétences secondaires de votre personnage : 4

- lecture/écriture
- lecture des textes anciens
- maîtrise de l'étiquette
- connaissance de la langue des elfes

Histoire de votre personnage :

Je me présente : je m'appelle Lucie, et j'ai 19 ans. Je suis une humaine, mais je suis née et j'ai grandie à Lagisse. Vous trouvez cela surprenant ? C'est que vous ne connaissez pas Delnethïel, haut-mage de la Tour d'Albâtre. Et je vous souhaite de ne jamais le rencontrer.

« - Vois-tu, humaine, nous autres elfes sommes dans une impasse. Alors même que nous sommes une race supérieure aux autres sur tous les plans ou presque, notre nombre réduit nous empêche de réclamer ce qui nous revient de droit. Notre longévité, notre compréhension profonde des mécanismes du monde et de la société, nos prouesses martiales et magiques, notre savoir-faire architectural, tout est réunit pour que nous puissions clamer : 'nous, les elfes, revendiquons l'Orcande, afin d'en faire un paradis sur ce monde.' Et pourtant, ce sont les humains qui peuplent les plaines, les séladiens et les orcs qui grouillent dans les marais, les nains dans les montagnes, les centaures dans les forêts, et même les nagas dans les flots. »

La voix venait d'une haute silhouette portant une longue robe chatoyante. La couleur du tissu était hypnotique, changeant au gré du temps, portant tous le spectre visible à la fois sans pour autant jamais être blanche. Des veines d'énergie y pulsaient doucement, dessinant des arabesques à la beauté envoûtante. Le propriétaire d'une telle merveille n'était pas en reste. Son visage aux traits fins et à la peau pâle était empreint d'un air à la fois sévère et noble. Ses cheveux blonds tombaient doucement sur ses épaules pour dévaler le long de son dos en une cascade d'or qui n'enlevait rien à la virilité de l'elfe. Une tiare de cristal ceignait son front, ornée de différentes gemmes aux même couleurs que le tissu, l'architecture frêle de l'objet renforcée par de subtiles veines d'or qui semblaient tracer un squelette toujours changeant au sein même de l'objet. Mais malgré tout, malgré les longs doigts fins ornés d'anneaux tout aussi remarquables, malgré la posture aristocratique confinant au divin de l'individu, malgré la voix grave à la fois douce, chaleureuse et inquiétante, la petite fille qui lui faisait face, assise sagement sur une chaise de simple bois, et portant une robe de lin de la facture la plus grossière que l'on puisse trouver dans la forêt de Lagisse ; cette petite fille ne pouvait détacher son regard des yeux du haut-elfe.

Car les yeux de Delnethïel étaient ceux d'un véritable archimage. Ils reflétaient la nature de cet être, témoignaient de sa compréhension profonde et de sa maîtrise parfaite de tous les arcanes. Ils luisaient, animés de l'intérieur par toutes les énergies que les mortels pouvaient espérer manier, des plus sombres aux plus éclatantes, des plus douces aux plus dévastatrices. Certains murmuraient que les yeux originaux des archimages avaient été consumés par la magie à force d'y plonger et d'y puiser, et remplacés par l'énergie brute qui alimentait le monde. C'est ce que disaient les domestiques, mais les maîtres et les élèves de la tour se contentaient d'une moue pleine de suffisance pour faire taire les racontars.

« - Et c'est pour cela que tu es là, Lucie. Pour rectifier les choses. Nous, elfes, sommes trop peu pour gérer le monde par nous-même. Mais le jeu des alliances politiques et des dettes d'influence peuvent nous permettre de mener Orcande vers la grandeur. En nous rendant indispensables aux ''grands'' de ce monde, nous pourrons le guider. Toi, Lucie, tu es mon tout premier cobaye : les humains s'adaptent et apprennent, ils sont compatibles à … tous les arts. Et je ferais de toi la plus grande dirigeante humaine de l'histoire. »

Si le terme ''humaine'' avait été prononcé avec un dédain édifiant, le prénom de la fillette, lui, avait dit sur un ton plaisant, caressant. Lucie ne saisirait pas la raison de ce malaise qui l'étreignait avant que, plusieurs années plus tard, elle se surprenne à utiliser les même intonations en s'adressant à son animal de compagnie.


Je suis Lucie, j'ai 12 ans. J'ai 12 ans et pourtant Delnethiël m'assure que j'en sais plus que la plupart des humains. Sur les arts politiques et économiques, mais aussi magiques. J'ai entendu dire que la plupart des "mortels" comme le disent les elfes sont de toute façon illettrés, donc ça ne m'étonne pas. Mais je sais aussi que mon maître attend plus de moi que la simple maîtrise de l'alphabet. Grâce à lui, je vais devenir une reine. C'est en tout cas ce qu'il ne cesse de me répéter.

Je suis née à Lagisse. Mes parents étaient des contrebandiers ayant eu les yeux plus gros que le ventre, qui avaient voulu subtiliser quelques artefacts magiques aux elfes. C'est en tout cas ce que l'on m'a dit. Mon père a été tué, mais ma mère a eu quelques mois de sursis quand il s'est avéré qu'elle portait un enfant. Cela n'aurait pas dû influer, mais l'elfe à la tête des mages de la tour d'Albâtre, une des nombreuses académies de Lagisse, était un excentrique qui voulait mettre certaines théories à l'épreuve. Ses talents magiques avait permis à cet elfe de se hisser au sommet de la hiérarchie de l'académie malgré le fait qu'il soit un homme, et il avait prit de nombreuses dispositions pour que je sois ''sauvée'' … en tant que son familier.

Le savoir n'est pas une arme, c'est un outil. Et Delnethïel était un orfèvre. La vie d'un humain était trop courte pour permettre au haut-elfe de lui transmettre ce qu'il souhaitait, pire encore si l'on considère que son cobaye devait ensuite grandir en influence à l'extérieur de Lagisse, et exercer cette influence pour plusieurs années au crédit du haut elfe. Delnethïel a donc usé de sa magie pour m'aider. Je sais qu'il affecte mon esprit avec, mais il ne m'a jamais dit comment ni pourquoi : je sais juste que, quand j'ai du mal à comprendre une leçon, la journée me semble plus longue que d'habitude. Il a ciselé consciencieusement mon esprit, chaque détail à la fois, dans le but de faire de moi une grande reine.

En pure perte. Ma place à ses côtés m'empêchait de saisir la nature du rôle d'un dirigeant. Et jamais il n'aurait mis des elfes à mon service, c'eut été une faute de goût. C'est pourquoi, à mes 14 ans, il avait décidé de me faire agir sur le monde d'une autre façon : par la magie. Sous sa tutelle, j'ai plongé mon regard au sein du maelstrom d'énergies qui composent le monde. J'ai appris à reconnaître et à influencer les esprits de sa face cachée, pour affecter la réalité. Lorsqu'il me guidait, je comprenais chaque magie intimement, et j'aurais pu toutes les manier à la fois.

Lorsque j'étais livrée à moi-même, mes pouvoirs étaient remarquablement inexistants. Je pouvais traverser les murs en chuchotants aux esprits de la matière, je pouvais devenir autre en souriant aux esprits de la nature … et c'était tout. Un véritable désastre à nouveau. Delnethïel dû se retirer de sa place pour la laisser à une ''jeune'' archimage plus raisonnable, et m'emmena alors dans une demeure plus reculée, où il n'y eut plus que nous et une poignée de domestiques.

Il avait du laisser sa tiare, symbole de son rang, à celle qui lui avait succédé. Sans elle, il me semblait moins imposant, moins régalien, moins parfait. Finalement, il découvrit un art dans lequel je révélait des prédispositions incroyables : l'alchimie. Mais une alchimie elfique, fine et subtile, faite de magie plus que de mélanges. L'art d'instiller l'essence d'un esprit dans de l'eau claire , et de l'y lier pour obtenir l'effet escompté.

Je grandis ainsi, avec une compréhension profonde de la magie sous toutes ses formes, mais incapable de l'utiliser autrement qu'en flacon, ou presque. J'étais un cobaye raté, mais peut-être mon savoir alchimique pourrait-il m'assurer une place de choix dans une académie magique humaine. A partir de là, le haut-elfe espérer pouvoir leurrer des cobayes prometteurs et influents pour valider ses théories et retrouver sa place à l'académie de la Tour d'Albâtre.

« - Ce bâton sculpté contient une améthyste pure, que tu pourras tenter d'enchanter si tu trouves quelqu'un d'apte à le faire. Tes vêtements de voyage sont faits de tissus renforcés : difficiles à déchirer, même s'ils ne valent pas du cuir leur facture criera à la face du monde que tu as été en contact avec des elfes. N'oublie pas tes flacons, tu en auras besoin pour démontrer ton savoir. »

Le haut-elfe observa la jeune fille alors qu'elle se préparait : elle ne portait aucun objet magique ou enchanté à par les fioles qu'elle avait elle-même préparées. D'ici quelques minutes, Delnethïel allait l'envoyer chez les inférieurs pour les irradier de la gloire des hauts elfes. C'était peut-être une bonne chose que l'enfant ne parvienne pas à maîtriser la magie de façon aussi directe qu'un elfe : cela donnerait sans doute l'occasion aux races mineures d'appréhender le savoir-faire elfique et de devenir avide de plus, les leurrant dans ses filets. Ho oui, qu'importe qu'on le considère comme fou, ou que ses actions instillent le malaise chez certains de ses pairs : il rendrait aux elfes le pouvoir de gouverner Orcande, et s'il parvenait à trouver quelque successeur, peut-être même son œuvre traverserait-elle les océans. Mais ce serait là une œuvre de patience, et après deux siècles de préparation, la première touche de sa magnifique toile allait enfin être révélée au monde.

« - Une dernière chose : ferme les yeux et ne tombe pas. »


Je me rappelle encore du vertige. De la spirale spatiale qui m'avait aspirée en un point du monde pour me rejeter à un autre, haletante. Obéissante, je m'étais appuyée sur un arbre pour ne pas tomber. Il me fallut plusieurs minutes pour ajuster mes sens, et je tentai de lancer un sort simple, sans succès encore: mais cela ne coûte guère de tenter encore. Je connaissais les esprits, même si eux ne me prêtaient pas attention : je comprenais leur nature, la façon dont ils influaient le monde, et comment les mages les sollicitaient pour lancer des sorts. Mais j'étais incapable de pratiquer l'exercice de moi-même, sauf à enfermer l'action d'un esprit en bouteille.

J'ai finis par l'accepter. Cela fait plusieurs mois maintenant que je suis hors de Lagisse. Mais Delnethïel avait négligé une part importante de mon éducation : le monde. Je ne connaissais rien à la géopolitique du continent, je n'avais que des bribes de savoir sur les autres races, sur les techniques de survie … malgré tout, il me fallut plusieurs semaines pour réaliser que ce n'était pas moi qui était trop sotte, mais bien lui qui avait été faillible. Mon monde s'était alors écroulé, et j'avais petit à petit réalisé que j'avais été contrôlée et pour ainsi dire ''fabriquée'' depuis mon plus jeune âge.

Je suis arrivée au frontières d'Estandre il y a trois mois, complètement bouleversée et perturbée, sans aucun repère. Ma mission ? Quelle importance cela pouvait-il avoir de montrer de l'alchimie elfique à des gens ? Delnethïel et les siens s'étaient tellement isolés du monde qu'ils en ignoraient tout : et moi je ne savais plus ce que je pouvais croire, à quoi me raccrocher. J'ai été recueillie par un couple du quartier populaire, qui m'ont permis de me remettre de ces véritables ouragans qui avaient secoués mes certitudes.

Je trouvais refuge dans la lecture, mettant à profit ce que je pouvais des leçons du haut-elfe. Plus je lisais, plus je comprenais le monde. Et parce que Delnethïel m'avait enseigné à saisir le sens profond des choses, je réalisais à quel point il m'avait façonnée, à quel point il avait été subtil et parfait … et à quel point la gemme parfaite qu'il avait crée était pourtant inadaptée au bijou sur lequel il avait rêvé de l'enchâsser. A quel point je n'étais qu'une marionnette sans fils, qui dansait pour une audience inattentive.

Puis il fut temps pour moi de quitter ces braves gens. Ma vie n'avait plus de sens mais ce n'était pas une raison pour ne pas commencer à lui en donner. Et puisque c'était effectivement la seule chose que je savais faire, je me mis à suivre presque malgré moi le chemin que le haut-elfe avait tracé pour moi : il me fallait trouver un haut-lieu de magie pour y faire démonstration de l'art subtil de la transsubstantiation. Peut-être trouverais-je là-bas un sens à donner à mon existence.

Et j'allais devoir voyager pour cela. Le second choc que j'avais reçu avait été quand mes généreux bienfaiteurs m'avaient enjoint à ne PAS démontrer mes talents. La magie était mal vue dans ce pays. J'avais grandit en apprenant que c'était le pinacle de la civilisation, que les arts magiques étaient la preuve de l'intelligence des races les pratiquants, et qu'elle en était donc un outil parfait via lequel les guider. Mais ces humains rejetaient la magie. De fait, il n'y avait nul haut-lieu de connaissance en Estandre où je pouvais me rendre, et il me faudrait voyager.
J'avais eu le temps d'en apprendre un peu plus sur les royaumes humains. Tacomnal n'était pas aussi intransigeant avec la magie, mais la golémancie semblait être son seul véritable domaine d'étude. Sans compter que la guerre qui les opposait aux Estanols risquait de jouer en ma défaveur lorsqu'ils remarqueraient que je venais de l'est. De fait, ma meilleure option était le sud. Telbara.

Un pays étrange et éclectique, que les Estanols enviaient pour sa prospérité tout en le méprisant pour le nombre de races qui y vivaient. Mes bienfaiteurs étaient différents en cela qu'ils se moquaient de savoir si les humains valaient plus ou moins que d'autres races, mais la chance avait voulu que je tombe sur un couple soucieux de m'éviter des soucis. Ils m'avaient enseigné les grandes lignes de ce que chaque pays pensait des autres, et des autres races, de la magie aussi. Grâce à ces informations et aux débuts de mon éducation, j'avais rapidement pu me mêler aux autochtones, et je ne doutais pas de pouvoir en faire autant n'importe où.

C'était en entendant parler de la tour de l'aurore que j'avais finalement décidé de me diriger vers le sud. C'était la seule structure dédiée à la magie dont j'avais entendu parler, et qui soit assez connue pour qu'on en parle dans un autre royaume. Je ne savais rien des lieux habités par les non-humains (sauf Telbara qui accueillait tous les êtres pensants), et c'était donc là-bas que se trouvait le seul but que je pouvais me fixer pour le moment.


Dernière édition par Lucie le Jeu 15 Mar 2018 - 16:11, édité 6 fois

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix - Mozgath
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Garmr le Sam 3 Mar 2018 - 23:13

Soit la bienvenue sur le forum !!!!
J'ai crus voir certains choses étrange dans ta fiche mais n'étant pas encore un grand adepte des conditions de validation je ne vais pas m'aventurer sur un terrain que je maîtrise mal et vais laisser Athyl l'honneur de s'occuper de s'occuper de ta fiche. Après tout il vaut mieux se taire que conduire sur une mauvaise voie.
Je vais donc plutôt t'offrir un bel accueil et te féliciter pour ton RP qui est magnifique, avec un niveau comme celui là j'espère que j'aurais un jour l'honneur de te croiser en RP avant que tu ne réduise notre monde en esclavage. Smile

•————————————•
"L'alcool est comme un ennemi plus fort, fuir serait lâche !"
avatar
Garmr
Novice
Novice

Race : Tigrain
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Lucie le Sam 3 Mar 2018 - 23:51

XD

en fait c'est mon troisième perso (après Zerith et Félix d'Azgal). Je RP à un rythme peu bourrin mais je fais des efforts é_è

J'ai déjà une bonne idée de l'orientation que je veux donner à Lucie, mais il va falloir que je me balade un peu en Telbara pour ça ! Pour ce qui est du reste, étant donné qu'elle est consciente d'être un outil pour son mentor, elle va faire tout son possible pour s'écarter de la voie qu'il a voulu lui tracer, par esprit revanchard (et pour le punir de l'avoir aussi mal préparée). Mais ce ne sera pas aussi facile Smile

PS : et si tu as des questions par rapport à ce qui t'intrigue, n'hésite pas à les poser. Même si c'est effectivement Athyl qui a le dernier mot, c'est toujours bon d'avoir les avis des gens =)

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix - Mozgath
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Schizae le Dim 4 Mar 2018 - 11:05

Re-bienvenue !
Encore un de tes personnages dont l'histoire est approfondie et tellement agréable à lire... ça donne vraiment envie de lire les Rp qui suivront.
Tes trois derniers sorts sont originaux, j'aime l'idée. Les effets de ta solution d'annulation me paraissent presque un peu trop puissants, mais Athyl en jugera ^^
En tout cas, bonne continuation sur le fofo !
avatar
Schizae
Elite
Elite

Race : Humain
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Lucie le Dim 4 Mar 2018 - 13:11

Merci pour le compliment n.n

Le but est justement de créer des flacons atypiques ^^

pour les deux premiers j'espère simplement que la magie du soin n'est pas une condition à pouvoir faire des potions ... de soin x)

pour l'annulation, ça dépendra de la taille de la zone en fait : comme dit, la brume ne gêne pas la vision (ou très peu), ne retire pas les enchantements (elle les rend juste inefficaces), et n'interrompt pas les incantations en cours (et ne renvoie pas les créature invoquées ou les golems au néant non plus). De plus, Lucie aussi doit faire attention à en sortir rapidement, car en son sein elle non plus ne peut plus utiliser ses flacons ^^. Mais j'ai plein d'autres idées en tête si celle-ci ne va pas Cheers

... peut-être plus que je ne pourrais en loger sur une fiche. Du coup je vais réfléchir à éventuellement changer le flacon de purge pour un effet plus original ._.

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix - Mozgath
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Athyl le Mar 6 Mar 2018 - 17:09

Bonjour Lucie ! Re-bienvenue.

Je savais que tu avais beaucoup d'idées pour des persos, mais là... Je ne vais pas tout de suite parler de tes compétences, certaines me posent problème comme tu peux t'en douter, mais je veux d'abord régler avec toi un autre problème sur lequel repose en partie le concept de ton personnage.

Il s'agit de son âge.

Lucie a écrit:Je suis Lucie, j'ai 12 ans. J'ai 12 ans depuis 130 ans maintenant. Je le sais, mais je ne le réalise pas. Le temps s'écoule différemment pour moi, je le sais. Un sort temporel complexe que tisse mon maître autour de moi me permet de vieillir plus lentement, sans réaliser le passage du temps. J'ai vécu 12 ans, j'ai les souvenirs de 12 années de vie, et pourtant cela fait plus d'un siècle que je suis ici, pour le reste du monde. J'ai 12 années de souvenirs, et plus d'un siècle de leçons dans la tête. C'est énorme pour une enfant.
Tu m'as perdu sur ce paragraphe. J'ai besoin que tu m'expliques... si tant est qu'il est utile que tu m'expliques cela, car ça risque d'être purement et simplement refusé. En effet, tout ce qui touche à la manipulation du temps, en général, me transforme le cerveau en une boule de noeuds. C'est pour cette simple raison que la magie du temps n'existe même pas en Orcande. Les Elfes eux-mêmes n'ont pas réussi à manipuler le temps. Parce que c'est plus simple à gérer, comme ça, et je n'ai pas de noeuds à me faire au cerveau. Et si j'ai le malheur de valider un personnage qui a été piégé dans une bulle temporelle par un Elfe, tu peux être sûr que dans le futur, des joueurs qui auront lu ton histoire (ou peut-être toi-même avec toutes tes idées de personnages) viendront me demander s'il est possible de lancer des sorts de manipulation temporelle.
Or c'est un “non” catégorique.
Tout ça pour dire que le simple fait que tu parles de “bulle temporelle” dans ton histoire me hérisse les poils. En plus de ça, quand bien même j'accepterais de te valider ça, c'est quelque chose de tellement particulier qu'il faudrait que ce soit une capacité spéciale... Or aucune catégorie de capacité spéciale ne correspond à ce que tu décris (pour la raison que j'ai déjà dévoilée : pas de magie temporelle). Et de toute façon, je ne comprends même pas bien l'effet exact de cette bulle temporelle sur Lucie. Si c'est juste son corps qui vieillit plus lentement (ce qu'encore je pourrais accepter, puisque j'ai même déjà validé Luna, une Humaine dont le corps est physiquement bloqué à une apparence d'enfant), et si elle a bien les souvenirs de son âge réelle, je ne comprends simplement pas comment elle peut avoir un savoir équivalent à dix fois plus d'années d'apprentissage que son âge réel. J'ai un cerveau qui n'est pas capable de comprendre ce genre de choses.

J'ai donc besoin de voir ce point-là avec toi, avant de réviser tes compétences dans le cas où tu déciderais de conserver l'idée du personnage en trouvant une explication ou une alternative acceptable.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Lucie le Mar 6 Mar 2018 - 17:27

alors, c'est partit pour les explications ! Pour faire simple, l'archimage avait mis Lucie dans un état de phase très particulier, dont voici les effets en simplifié :

-le sujet vieillit 10 fois moins vite que ce qu'il ferait en temps normal, CEPENDANT

-le sujet n'est pas conscient du temps qui passe, il a l'impression de vivre et vieillir à un rythme normal
-malgré ça, le monde ne lui parvient pas comme ralentit ou accéléré
-et il peut interagir à vitesse classique avec l'extérieur, sans que cela affecte la propriété première du sort

==> résultat : pour Lucie, elle a en effet vécu 19 ans, mais Delnethïel l'a formée pendant presque 2 siècles (avec plusieurs revirements au vu des difficultés ressenties pour trouver l'enseignement efficient). Après c'est ce qui est beau avec la magie, ça ne s'explique pas. Même moi j'ai du mal à imaginer comment tu peux avoir 2 siècles de leçons dans la tête en ayant juste l'équivalent de 19 années en mémoire. Mais si je pousse le raisonnement, je ne vois pas non plus comment un mage peut altérer ma perception visuelle,scientifiquement ça n'aurait de sens que s'il pouvait modifier l'image envoyée à mon oeil en déformant la lumière, or l'illusion et la magie de lumière sont distinctes. ou encore comment une boule de feu peut être crée sans combustible, maintenue sans brûler le mage, puis jetée ...et encore moins exploser à l'impact.
C'est le propre de la magie d'être inexplicable quand on commence à chercher les détails. J'ai rajouté des infos plus bas et une proposition de compromis si toutefois ça ne te convainc pas x)

ensuite : un tel sort demande un doigté et des ressources  énormes : c'est un haut-elfe qui l'a lancé, et plus encore un mâle haut-elfe suffisamment érudit et doué pour avoir obtenu un poste important dans une structure dédiée à la magie, alors que la société elfique est matriarcale. C'est donc un maître mage même parmi ses pairs qui déjà éclipsent la plupart des mortels.

enfin : le sort a été rompu par Delnethïel quand il a relâché Lucie dans le monde, à présent elle vit et vieillit à vitesse classique. Cette "bulle" n'avait qu'un seul dessein : permettre à Delnethïel de transmettre une quantité astronomique de savoirs à sa cobaye humaine, tout en s'assurant qu'elle ai encore plusieurs décennies à vivre à la fin de l'enseignement. L'enseignement étant finit, il n'avait plus de raison de le maintenir.

proposition : si effectivement un tel sort n'est pas envisageable et doit passer par une capacité, serait-il envisageable que ce soit là la capacité du haut-elfe ? Pouvoir ainsi altérer le temps d'une personne à la fois : plutôt inutile pour des elfes, mais très utile lore parlant pour moi Crying

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix - Mozgath
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Athyl le Mer 7 Mar 2018 - 8:20

Je ne te demandais pas de m'expliquer comment un tel sort pouvait être possible, simplement de m'expliquer le fonctionnement de son effet, que je comprenne au moins ça. Smile

Et donc, de ce que je comprends, Delnethïel pouvait discuter pendant 1 heure avec Lucie, cette dernière avait l'impression de ne discuter que pendant 6 minutes, c'est bien ça ?
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Lucie le Mer 7 Mar 2018 - 13:35

même pas, l'effet marchait en deux temps. Imagine... comme un dossier compressé ?

de la même façon qu'un dossier compressé contient plus de données qu'il n'en représente (c'est plus grand à l'intérieur, #doctor who)
les 19 ans de la vie de Lucie contiennent presque 2 siècles d'enseignement

c'est justement au niveau de la perception que c'est tricky et "magique", puisque à la fois elle n'a l'impression d'avoir vécu que 19 ans (la version compressée) mais elle se rappelle de chaque moment des leçons de Delnethïel à vitesse "normale" (version décompressée)

moi-même j'arrive pas à me le représenter, mais le concept c'est d'avoir une jeune fille qui reste"fraîche" dans son esprit (éviter les vieux dans leur tête avec des corps jeunes), tout en ayant un personnage (très mal, mais profusément) préparé à remplir un rôle. Il faudrait une vie à un humain moyen (je ne saurais dire pour les talentueux) pour appréhender certains concepts magiques qu'elle maîtrise et utilise pour ses potions, et elle a eu des cours de politique en plus de ça, et sa compréhension des arcanes va bien plus loin que sa maîtrise ne le fait.

pour garder l'analogie, Lucie c'est 200 ans compressés dans 19. son expérience de la vie se mesure sur la forme compressée, mais ses connaissances sur la forme décompressée.Elle a l'impression d'avoir 19 ans de souvenirs (compressé), mais quand elle doit réfléchir à des théories magiques ou se remémorer un souvenir particulier elle le perçoit à la vitesse "décompressée", donc normale. C'est une forme de paradoxe donc fatalement ...

info subsidiaire : cette pratique serait inutile en combat à cause de cet effet "à deux temps" . la personne affectée agit et réagit en temps réel et de façon normale. C'est une forme de stase, qui n'est vraiment utile que pour deux choses : enseigner à quelqu'un sous stase, ou patienter dans un lieu sans avoir le temps de s'ennuyer.

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix - Mozgath
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Athyl le Jeu 8 Mar 2018 - 9:24

Lucie a écrit:info subsidiaire : cette pratique serait inutile en combat à cause de cet effet "à deux temps" . la personne affectée agit et réagit en temps réel et de façon normale. C'est une forme de stase, qui n'est vraiment utile que pour deux choses : enseigner à quelqu'un sous stase, ou patienter dans un lieu sans avoir le temps de s'ennuyer.
De toute façon Lucie n'est plus affectée, si ?


Enfin, quoi qu'il en soit, tu vois, là encore, ce genre d'effets est au-dessus de mes capacités de compréhension. Je n'arrive simplement pas à comprendre les histoires de compression ou de distorsion temporelle. C'est pour cette raison entre autres que la magie du temps n'existe purement et simplement pas en Orcande, pas même chez les Elfes.
Pour l'anecdote, mon incapacité de compréhension en la matière s'applique déjà à notre monde réel. Par exemple, on sait que si un groupe d'astronautes part faire un aller-retour sur Mars, alors à leur retour sur Terre, il se sera écoulé peut-être six mois pour eux, mais les gens sur Terre auront vécu six ans (ces mesures sont fausses, je les invente comme ça, mais le principe est vrai). Je préfère ne pas réfléchir à cette dichotomie car ça me met le cerveau en vrac, je suis simplement incapable de comprendre comment c'est possible.

Donc, non, ce que tu demandes n'existe pas en Orcande, tout puissant que Delnethïel puisse être. Désolé. Lucie ne peut pas avoir acquis l'équivalent de 19 décennies d'apprentissage en 19 ans.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Lucie le Sam 10 Mar 2018 - 1:37

Je tente une dernière chose et après,promis,j'arrête Surprised

partant du principe qu'on peut utiliser les illusions pour faire vivre, en un instant, plusieurs heures (minutes ?) de ce qu'on veut à quelqu'un. il me semble avoir vu ça, un sort d'illusion à la sharingan mais qui ne dure qu'un instant dans la réalité pour éviter les abus RP.

serait-il envisageable quel'elfe ai utilisée une telle méthode pour transmettre son savoir ? Si oui, je remanierai l'histoire,si non .. je la remanierai toujours, mais autrement x)

(pour les astronautes, ça a avoir avec la gravité : en fait, le temps est une invention humaine, puisque la perception de son écoulement change selon les situations : il n'y a pas de plus gros mensonge que la "seconde" ^^ - après je saurais pas expliquer le phénomène correctement de toute façonx))

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix - Mozgath
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Athyl le Dim 11 Mar 2018 - 21:36

L'idée d'un apprentissage par illusion est intéressante mais malheureusement, ce n'est pas si simple, pour deux raisons.
Autant qu'il est difficile de convaincre son cerveau que ce que l'on voit n'est qu'une illusion, il est difficile à l'inverse de le convaincre que ce qu'on sait être une illusion est la réalité. C'est la faiblesse de la magie de l'illusion : une fois que la cible a compris qu'elle est la cible d'illusions, ces dernières perdent tout leur effet sur elle. Du coup, la personne elle-même n'arrive plus à se laisser avoir par les illusions, car il faudrait pour cela qu'elle s'auto-convainque que ce ne sont pas des illusions mais bien la réalité. En gros il faudrait qu'elle oublie que ce ne sont que des illusions. J'assume donc qu'il aurait été extrêmement compliqué de faire voir à Lucie des illusions en continu tout au long de son enfance et de son adolescence sans que jamais Lucie ne finisse par comprendre que ce ne sont que des illusions.
Et quand bien même Delnethïel aurait réussi à faire en sorte que jamais Lucie ne le comprenne, alors ça impliquerait que la pauvre fille finirait complètement “détraquée”. N'ayant grandi que dans des illusions quotidiennes, son cerveau aurait “disjoncté” je pense. Lucie serait complètement démente, dérangée, en un mot : injouable comme PJ.

En fait, pourquoi tiens-tu à ce que Lucie ait acquis l'équivalent de cent quatre-vingt-dix années d'apprentissage ? Un tel nombre n'est pas nécessaire pour justifier les savoirs alchimiques qu'elle aurait acquis. Tu peux garder cette idée de l'illusion, mais sans que Delnethïel en ait abusé. Du coup Lucie aurait énormément moins d'“années de connaissance” en tête, mais elle ne serait pas folle.
Mais bon, ça reste très particulier, ce que tu demandes. D'où le fait que je m'interroge sur l'utilité. Est-ce que ça apporte vraiment quelque chose d'essentiel au personnage, pour toi ?
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Lucie le Mar 13 Mar 2018 - 0:25

Je veux en effet que Lucie, bien qu'incapable de la pratiquer, ai une compréhension profonde de la magie, et même de toutes les magies. Cela provient non seulement du fait que je trouve intéressant un personnage qui comprend sans pouvoir utiliser la magie (sauf via ses élixirs), mais aussi,ayant prévu une évolution particulière au personnage, c'est quelque chose qui lui sera utile.

De plus, l'idée d'une jeune femme "sculptée" par les elfes me semblait intéressante aussi, d'où la formation "longue". Car celle-ci a subit plusieurs virages (devenir une reine-mage / devenir archimage / devenir alchimiste), et chaque phase aura prit un temps certain avant que l'elfe n'admette qu'il lui fallait rediriger ses leçons. Cela reflète aussi les déceptions successives qu'elle a infligées à Delnethiël, et dont elle tire une estime d'elle-même assez réduite, en plus d'être le premier indice de l'échec de l'elfe.

Quoiqu'il en soit, j'ai normalement retirés toute mention de sortilège temporel, ne faisant qu'une allusion rapide à des "jours qui semblaient plus longs" pendant sa formation : et qui sont justement ces fameux jours où Delnethiël utilisait ses illusions. Parce qu'il utilisait la magie de façon discrète et subtile, et aussi parce qu'il lui a toujours dit que c'était parce qu'elle s'ennuyait qu'elle trouvait le temps plus long, et que Lucie n'était simplement pas mentalement disposée à remettre sa parole en doute, elle ne l'a jamais su et ne le saura probablement jamais.

Du coup voilà, je pense que l'histoire est bonne maintenant, à moins que certains points m'aient échappés.

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix - Mozgath
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Athyl le Jeu 15 Mar 2018 - 15:15

Bien, maintenant en effet, pour l'histoire c'est réglé. Mais c'était important de s'arrêter sur ce point avant de prendre la peine de réviser tes compétences, car ça pouvait remettre en question le concept de ton personnage.
Donc passons aux compétences.

• Tout d'abord, comme craint par tes camarades ayant posté ici, j'ai toujours une réticence à l'anti-magie. Il est possible de briser l'enchantement d'un objet, bien sûr, ou de désactiver un piège magique, mais créer un brouillard entier d'anti-magie, c'est très (trop) puissant, et pour une raison un peu hors RP, ça me gêne pour l'équilibrage, car tu peux rendre un mage totalement impuissant, et ce n'est pas rien. C'est comme si tu me demandais un sort qui empêchait la cible d'effectuer une quelconque attaque physique : tout combattant n'étant pas mage lui-même deviendrait absolument démuni. Là, c'est pareil, tout mage n'étant pas combattant physique se trouve démuni dans ton brouillard. Et pour le côté RP, ça reste exagérément puissant. Je ne peux donc pas valider “Solution d'annulation” pour ces raisons.

• J'ai du mal à cerner “Solution d'évanescence” : est-ce que l'utilisateur reste tangible ? Une tierce personne peut-elle le toucher pendant la durée de l'effet ?

• L'alchimie peut permettre pas mal de chose, mais certainement pas de jouer à provoquer l'incarnation d'esprits ou, pire, à conjurer des âmes. Pour ça, il faut une incantation, forcément, et donc un sort, ça ne se passe pas par alchimie. L'alchimie, c'est l'art de mélanger des ingrédients pour obtenir un effet particulier. Ton personnage a appris l'alchimie chez les Elfes, mais tu mélanges un peu trop, je trouve, l'alchimie et la magie d'incantation, comme si tu cherchais à pouvoir réunir toutes les écoles de magie existantes avec une seule compétence d'alchimie. C'est ce qui me gêne quand je vois ta fiche de personnage. Et plus spécifiquement, “Solution d'anima” n'a pas de sens alchimique. Tu n'invoques pas un esprit en mélangeant de l'eau, de la bile et des herbes de Provence. Et puis comment le mélange pourrait-il détecter que la fiole est ouverte ? Il suffit de déboucher la fiole pour qu'un esprit s'incarne en quelque chose ? Ce n'est pas de l'alchimie, ça, c'est de la magie pure et dure, à ce compte-là la potion de sert à rien, et il te faut une compétence d'école de magie. Wink

• Dans la même idée de ne pas transformer l'alchimie en une école de magie universelle qui regrouperait toutes les autres, je suis méfiant de “Solution de désastre”. Encore uen fois, l'alchimie, c'est obtenir une réaction apr l'association de plusieurs ingrédients. Ce n'est pas insuffler une magie dans de l'eau pour que, lorsque la fiole s'ouvre, un sort d'air, de foudre et de glace se lancent simultanément. Car c'est un peu à quoi ressemble “Solution de désastre” à mes yeux. Si tu veux déclencher une tempête, il te faut un sort. Ou alors, par alchimie, tu crées une sorte de bombe, qui explose en étant par exemple jetée sur le sol. Mais pas une solution qui déclenche une tempête de grêle et de foudre dès lors que la fiole est ouverte, car ça, c'est de la magie pure.

Rien à dire par contre sur “Solution de réjuvénation”. ^^ C'est une potion de soin, un classique.

Peut-être que dans le concept que tu te fais de tes solutions liquides magiques, il serait plus approprié que tu ne prennes pas la compétence “Alchimie”, mais une/des école(s) de magie, dont ton utilisation reviendrait à enchanter des solutions liquides pour déclencher des effets magiques en ouvrant les fioles. Wink Je pense que c'est plus dans ce sens-là que tu dois t'orienter, vu ce que tu cherches à faire.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Lucie le Jeu 15 Mar 2018 - 16:22

-j'ai remplacée solution d'annulation par flacon d'absorption, un outil moins efficace qui, je l'espère, a plus de chances de fonctionner... même si je soupçonne qu'il sera très limité en usage x)

-pour flacon d'évanescence : oui, oui et oui ! l'effet permet juste de ne pas être détecté et donc de ne pas trigger les pièges. éventuellement je pense qu'on pourrait limiter l'effet aux pièges magiques si ça semble plus logique, mais lucie reste parfaitement tangible pour ses ennemis, juste un peu floue quand on la regarde.

-solution d'anima remplacée par solution de lien !

-j'ai modifié la solution de désastre !


pour ce qui est de alchimie ou magie, mon but est justement deviser (sauf pour la classique potion de soin) des effets n'étant pas vraiment reliés à des écoles de magie identifiables (ce en quoi la solution de désastre était un échec certain XD). L'idée est, comme pour la magie, d'utiliser les esprits pour affecter la réalité : mais, ne pouvant le faire directement, lucie "enferme" l'effet de sa supplique dans des flacons. Cependant encore une fois je cherchais des effets originaux, et je ne vois pas trop à quelle magie je pourrais rattacher ses fioles pour le coup ... en particulier le flacon d’évanescence, qui est un must have pour ce que je veux faire d'elle x)

•————————————•
Fiche de personnage

Autres persos : Zerith - Félix - Mozgath
avatar
Lucie
Novice
Novice

Race : humaine
Classe : Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Athyl le Ven 16 Mar 2018 - 16:03

• Ok pour “Flacon d'absorption”.

• Si “Solution d'évanescence” laisse l'utilisateur tangible, ça veut dire qu'il possède toujours un poids, quand bien même serait-il allégé. Les pièges mécaniques reposant donc sur le fait d'appuyer sur un déclencheur, par exemple, fonctionneront toujours sur quelqu'un ayant bu cette potion. Les pièges à détection magique, eux, pourront être évités.

• Ok pour “Solution de lien”.

Du coup j'ai le plaisir de t'annoncer que ta fiche est enfin validée ! Pfiou ! Smile
Tu peux donc te trouver un partenaire de RP et commencer à jouer ce personnage original.


PS : Je réalise que j'avais oublié de te dire un truc, Lagisse étant le nom d'une forêt, donc d'une région en quelque sorte, et non d'une ville, on dit “en Lagisse” et non “à Lagisse”. Wink
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucie - humaine/sorcière

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum