Le calme avant la tempête

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Le calme avant la tempête

Message  Astorok Cornes de Fer le Jeu 12 Avr 2018 - 8:56

La forêt du calme… Je me souvenais que dans ces environs, j’avais jadis affronté une armée de Salgöhls dans un tertre. Si des monstres de styx pouvaient se trouver dans une forêt aussi… Calme, alors des monstres bien plus infâmes pouvaient bien s’y cacher aussi. En réalité, partout où la présence d’habitants se faisait rare, on avait une chance, la nature sauvage y rétablissait ses droits en installer ses bêtes les plus dangereuses. De belles créatures pouvant faire de magnifiques trophées. Et bien que justement, j’avais une envie de transformer ce vieux gros chat en carpette, il serait bon d’aller voir ce qu’il se passait. Ce genre d’incident concernait la guilde des guerriers. Je trouvais cela étrange d’ailleurs de ne pas en avoir eu vent justement. Sauf si l’affaire fut connue pendant mon absence, ou alors personne ne l’a encore signalé. Le voleur nous donna rendez-vous pour demain, sans réellement préciser d’heure, mais je supposais que cela voulait dire « le matin ».

"Oui, j'aimerais bien savoir ce qu'il se passe là-bas." Répondais-je à Chaya tout en terminant ma choppe.

Très franchement, je sentais qu’il y avait quelque chose de louche. Mais impossible de savoir quoi, et cela me stressait un minimum. De toute manière, je n’avais rien d’un érudit, ce n’était pas là, fesses poser sur un banc que j’allais trouver la réponse grâce à un parchemin gribouillait de symboles. Le mieux serait d’aller voir et d’aviser par la suite. Pour la préparation di voyage, tout ce dont j’avais besoin, était de préparer quelques provisions dans un sac. N’ayant besoin ni de vêtements complexes et que ma hache me suffisait largement, je pouvais déjà aller me reposer avant d’aller retrouver notre ami demain. Les chambres humaines ou ceux qui s’en approchaient n’étaient jamais adaptées à quelqu’un ayant ma corpulence, alors je devais dormir dehors. Au moins, là, je ne risquais pas d’arriver en retard comme il disait.

La nuit demeurait fraîche, alors que tout le monde criait au printemps. Ma constitution au moins, m’aidait à résister à ceux qui auraient déranger plus d’un. Par contre, je pouvais ressentir quelques souffles bien glacés sur mon pelage, et parfois, de fines gouttes tombant de temps en temps. Avec la permission du patron, je pus dormir avec les bêtes. Leur abri était petit, le toit ne recouvrait pas grand-chose, mais les rares murs coupaient la route au souffle du ciel, me protégeant de ses morsures. Et la pluie me dérangeait moins. J’avais donc tout le confort que je pouvais espérer, même si nos anciennes huttes pouvaient me manquer. Grande, bien chauffer et solide, elles étaient pratiques pour affronter les rudesses du climat, de jour comme de nuit. Facile à démonter, c’était des moyens de logements fort pratique. Mais il fallait être plusieurs pour faire sortir ses abris de terre, car elles étaient prévues pour abriter une petite famille. Cependant, je me demandais si ce serait possible d’en créer pour des personnes individuelles, plus petites et plus faciles à installer pour les longs voyages. Comme une tente, mais plus solide. L’idée sera à y réfléchir pour plus tard, là, je m’en allais pour le pays des rêves.

Le lendemain matin, je quittais ma « chambre » pour retrouver les deux chats. Portes ouest avait-il dit. Rien à voir avec les fortifications des villes, c’était plus basique, même il n’y avait pas de porte ou de mur, juste un gros chemin de terre qui passait entre les rares maisons debout. De toute manière, comment comptait-ils construire une ville ici avec des murailles ? Ils devront raser une bonne partit des bois alentours, et j’en connaissais beaucoup qui ne serait pas content d’une telle initiative.

"Bon ben, nous voilà."

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le calme avant la tempête

Message  Garmr le Mer 18 Avr 2018 - 11:24

J’étais arrivé au point de rendez vous au lever du soleil... J’eu l’agréable surprise d’apercevoir le minotaure déjà présent. Transportant sur moi mon paquetage que j’avais pris soin d’alléger en prévision de notre escapade dans les bois, je me dirigeais à grands pas vers le minotaure Astourok et m’annonçais. J’avais déjà cru remarquer l’air hautain du minotaure lors de notre conversation d’hier et je devais avouer que sa taille impressionnante justifiait à elle seul toutes les fois où il m’avait regardé de haut. Il semblait taillé pour la guerre. Malgré le fait qu’il est été réticent à m’aider, j’étais heureux qu’il vienne. Enfin du moment qu’il ne tente pas de m’écraser ou de m’encorner.
- Alors comme ça vous êtes venu ? Eh bien, je ne vous ferais pas l’affront de vous expliquer que vous me suivez à vos risque périles donc je passerais les conversations d’usage. Je marquais une pause et enchainais : Parlons pratique désormais. J’aurais aimé me rendre à cheval à l’orée de la forêt mais je doute qui vous ne soyez très à l’aise en selle. Nous pouvons aussi nous y rendre en chariot ou à pied.
J’étais inquiet. La tigraine ne semblait pas pointer le bout de son museau et j’allais avoir besoin d’une aide experte pour les questions balistiques et de survie. Je me doutais que le minotaure saurais survivre quelque temps dans la foret mais si la tigraine pouvais arriver, je m’en porterais pour le mieux. En l’attendant, je me mis à récapituler mentalement le fil des événements comme j’avais l’habitude de le faire. Dans cette histoire, la tigraine allait nous aidés plus que quiconque avec son savoir-faire et ses compétences. Astorok quant à lui était le plus apte à se battre contre les créatures obscures qui se terraient dans les profondeurs des bois. J’étais au final le plus inutile dans cette histoire, mes talents d’assassin n’étant pas du tout utiles contre un groupe d’ennemis. J’espérais au moins que mon expérience de soldat et d’assassin allait me permettre de survivre seul, ou presque, dans la nature. J’eut l’heureuse surprise de voir arriver (enfin) la tigraine et nous nous retrouvâmes enfin tous. Ce n’eut pas l’air d’échapper à la sagacité du minotaure qui ponctua ma pensée :
- Bon ben, nous voila

Garmr
Novice
Novice


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le calme avant la tempête

Message  Chaya le Ven 20 Avr 2018 - 11:18

Chaya était donc retourné à sa cabane dans la forêt. Elle avait mit quelques semaines à établir son foyer perché en haut d'un énorme chêne. Celle ci était en partie en bois, bien qu'elle ramenait de nombreux matériaux ou babioles qui commençaient à s'entasser grâce au troc qu'elle pratiquait souvent. Un simple drap troué lui servait de porte. Elle y était au chaud pour dormir avec son poncho de laine artisanal volé sur un marché et son tapis de fourrure de béroth volé lui aussi. Le printemps était plus soutenable que l'hiver dans ses conditions. Par temps où il faisait plus froid, Chaya était obligée de descendre de son arbre afin de se réchauffer prés d'un feu. Heureusement qu'elle avait des poils d'ailleurs.
Avant de s'endormir et éclairée par la pâle lumière bleutée de la lune ce soir là, la tigraine s'était préparé plusieurs flèches pour son départ, de quoi remplir son carquois. Elle avait aussi aiguisé un poignard qu'elle emporterait certainement avec elle aussi, il pouvait toujours servir pour la chasse, et pour se défendre. Puis elle finit par trouver le sommeil pour se réveiller à l'aube sous les chants matinaux des petits oiseaux. Comme ci s'était le calme avant la tempête.
Chaya fut la dernière à arriver au lieu de rendez-vous tout simplement car elle avait dû réunir assez de vivres dans son sac ainsi que des matériaux qui auraient pu servir comme les allumettes, le fil de pêche, un bout de corde... Son poncho pour les nuits parfois fraîches. Cette fois ci, elle ne partait pas les mains vides tout comme le premier voyage qu'elle avait pu faire. De plus, elle connaissait ses capacités, elle ne les contrôlait pas toutes mais s'était toujours utile. Pour ce qui était des vêtements... S'était autre chose, en vérité, Chaya n'arrivait pas à prendre l'habitude de recouvrir son corps de tissus comme pouvaient le faire tout les humains, elle trouvait que sa limitait ses mouvements, que sa serrait même si dans un sens, ils restaient pratiques pour l'hiver. La tigraine en était donc revenue à l'essentiel : Le bas ressemblait à une jupe portefeuille en cuir de daim  où elle avait accroché quelques petits coquillages de la plage des  abords de Telbara. Chaya aimait la mer. C'est ce qu'elle avait préféré dans cette région, s'était bien plus joli et immense que les marécages qu'elle avait pu connaître sur Tacomnal. Quant à son haut, s'était juste un bandeau tissé grâce à du roseau car s'était plutôt solide. La trigaine ne portait pas de chaussures, elle trouvait ça inutile et gênant.

Elle affichait un sourire et n'avait qu'un sac dans son dos ainsi que son arc et ses munitions lorsqu'elle s'approcha de Garmr et Astorock. La tigraine était impatiente de partir, rien ne la retenait vraiment, elle n'était attachée à rien ni personne mis à part son nouvel arc. Elle sentit très vite que la motivation n'était pas vraiment au rendez-vous chez les deux autres, le minotaure paraissait encore réservé et méfiant quand à cette escapade mystèrieuse mais le trigrain lui, semblait réjouit de la présence de Chaya bien que préocupé par le bon déroulement des choses. Chaya elle était contente et ne se préocupait même pas des nombreux danger qui pouvaient l'attendre. S'était juste une nouvelle aventure, un nouvel objectif à atteindre et s'était bien plus attrayant qu'une vie monotone et répétitive. Etant une jeune femme, elle mourrait d'envie de connaître le monde entier et de le parcourir, toutes les raisons étaient bonnes pour partir, surtout s'il s'agissait d'un travail. Disons qu'elle prenait son rôle en main, de façon professionelle alors qu'elle n'avait aucune idée des vraies intentions de Garmr. Chaya les observa donc un instant puis finit par dire comme pour ouvrir la marche qui les attendait :

- Nous pouvoir partir pour tuer monstres de la forêt.

•————————————•

"Le beauté de la vie, dépend de ton regard"
avatar
Chaya
Bon
Bon

Race : Tigrain
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le calme avant la tempête

Message  Astorok Cornes de Fer le Lun 21 Mai 2018 - 8:11


Nous étions donc tous réunis. Prêt à reprendre la route et aller où ce gros chat voulait nous entraîner. Je n’arrivais toujours pas à me rassurer, du moins complétement à son sujet. On pourrait me demander dans ce cas, pourquoi je partais tout de même avec eux, sachant que Chaya m’aurait suivi. J’avais besoin d’argent comme tout le monde, de rapporter un peu de gloire pour la guilde, et de me changer les idées. Piège ou pas piège, le comptais bien m’y rendre et revenir en ville avec ce que j’y trouverais. J’étais un minotaure aventurier après tout et il fallait vraiment que je fasse quelque chose pour ne pas continuer à sombrer de plus en plus dans l’obscurité. Rester les journées entières assis, à boire jusqu’à m’écrouler, j’en avais assez, surtout sachant que je n’avais jamais réussis à m’écrouler en buvant, ma limite pour supporter l’alcool était encore inconnu.

Cheval ou chariot ? Existait-il au moins un type de locomotion pour ceux de mon gabarit ? Tous mes voyages, je les faisais à sabot. Aucune monture ne survivrait à mon poids, et un chariot serait vite à la traîne. Je n’imaginais pas ce que cela serait avec un Xolon. On me dira alors que je perdais plus de temps que les autres. Oui et bien c’était comme ça. Encore, j’avais une plus solide constitution et une meilleure endurance que celle d’un humain. Mais cela ne faisait pas tout. À moins que je découvre un parchemin magique pouvant m’aider dans ce genre de situation, mais je ne savais pas lire.

"Prenez ce que vous voudrez, moi je reste à terre de toute façon."

Après, je pouvais suivre un convoie à pied pendant une demi-journée sans me fatiguer. La marche ne me faisait pas peur, j’étais entraîner pour tenir à une succession d’effort physique. Cependant, nous avions tous nos limites, et je serais quoi faire pour éviter de me retrouver tout de même bien trop vite épuiser. Sans oublier que je devais emmagasiner le plus d’effort possible, pour lorsque nous arriverons à destination. Ce ne sera sans pas un ramassage de fleur, ce que j’espérais. Moi qui aimais les défis, je sentais que je serais servi dans cette aventure. Sauf si le gros chat nous préparait un mauvais coup.


•————————————•
L'honneur du guerrier:
avatar
Astorok Cornes de Fer
Champion
Champion

Race : Minotaure
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le calme avant la tempête

Message  Event le Mar 12 Juin 2018 - 19:23

Garmr & Chaya & Astorok Cornes de Fer

En même temps que Chaya, deux autres personnes s'approchent, parmi lesquelles un congénère d'Astorok et un Humain. Le premier tient une lourde hache d'arme à deux mains, le second une masse d'arme et son harnois lui donne l'allure d'une personne d'autorité dans la bourgade. Voilà donc probablement deux miliciens, qui fixent tout particulièrement Garmr, en arrivant dans son dos. Astorok le devine tout de suite : Garmr va avoir des ennuis. C'est le Minotaure qui prend le premier des deux la parole :
— Garmr, vous allez nous suivre.
Qui le demande ? Ce serait la question à poser naturellement, mais l'Humain la devance :
— Le tavernier a à vous parler. Vous avez sans doute des tas de trucs à vous dire. Mais pour que ça se passe pour le mieux, suivez-nous sans faire d'histoire.
Astorok et Chaya sont surveillés du coin de l'œil. Quelle bêtise Garmr a-t-il bien pu faire ? Peut-être ne pas s'acquitter d'une dette auprès du commerçant, ce qui lui interdit de quitter la région jusqu'à ce que l'ardoise soit effacée ? Peut-être l'avoir arnaqué avec une monnaie n'ayant pas court dans la région ? Ou peut-être avoir assassiné ou tenté d'assassiner une de ses connaissances ?
En tout cas, ça sent mauvais pour le “vieux” Tigrain. Il s'en tirera peut-être avec une amende, peut-être passera-t-il au pilori ou au carcan, ou encore finira-t-il à la potence sur décision seigneuriale dans le pire des cas.
L'affaire risque de ne pas être réglée le jour même. Sans Garmr, Astorok et Chaya vont devoir faire la mission des goules à deux... ou se trouver une autre quête.


Signé : Athyl
avatar
Event
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le calme avant la tempête

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum