Mo'tepeü, lutteur des îles

Aller en bas

Mo'tepeü, lutteur des îles

Message  Mo'tepeü le Mar 9 Jan 2018 - 9:48

[Ce personnage remplace Kihuctaelc, dont j'aimerais récupérer le grade Bon, s'il vous plaît. ^^]


Nom de votre personnage : Mo'tepeü

Age de votre personnage : 33 ans

Race : Xolon

Classe : Guerrier

Arme : en général aucune

Armure : aucune, ne s'habille que d'un simple pagne de feuilles

Capacité spéciale : Régénération des blessures. En quelques dizaines de minutes, les blessures de Mo'tepeü se referment sans laisser de cicatrices. Même ses défenses repoussent rapidement en deux ou trois jours si elles ont été sectionnées.

Compétence raciale (Xolon) : Combat à mains nues

Sorts ou compétences de votre personnage :

- Grande résistance
- Grande résistance ×2
- Grande résistance ×3
- Grande endurance
- Grande endurance ×2
- Maniement du bâton
- Grande agilité

Compétences secondaires de votre personnage :

- Orientation naturelle

Caractère de votre personnage :

Lutteur-né de 1m99 pour 253kg, Mo'tepeü a ceci de commun avec la culture minotaure qu'il vit au-travers du combat physique. Défiez-le en duel et il ne saura pas résister à la tentation. Mo'tepeü se dispense d'arme usuellement, hormis ses armes naturelles que sont ses défenses et sa constitution de roc. Il sait en plus qu'il peut compter sur des capacités régénératrices surnaturelles, à tel point qu'il ne garde aucune cicatrice de tous ses combats.

Ce goût du combat lui vient de sa tribu dont il conserve comme seul souvenir un tatouage au bras droit. Les tournois martiaux étaient une tradition et il a été baigné par cela depuis la naissance. Mo'tepeü n'est pas particulièrement plus fort que d'autres Xolons mais il se distingue par une ténacité inébranlable. Frappez-le longtemps avant de le faire fléchir, car il semble capable d'encaisser autant de blessures qu'un golem et de continuer à se battre sans se fatiguer. Mo'tepeü, plutôt que de frapper fort un grand coup, domine ses adversaires à l'usure. Il peut aussi surprendre ceux qui le croient pataud, car s'il est aussi lent que n'importe quel Xolon à la course, il compense par un entraînement sur la vivacité de ses coups. Le poids du Xolon lui interdit toute acrobatie mais Mo'tepeü est capable de surprendre par un coup de pied sorti de nulle part, ou des coups de poings et de trompe vifs et précis. Dès qu'il aura mis son adversaire au sol, il l'écrasera sous son poids en le piétinant ; l'adversaire devra déplacer une montagne pour s'échapper.

Mo'tepeü ne fait pas que s'inscrire dans la tradition de sa tribu, il respecte aussi les traditions des cultures étrangères. Il considère qu'il est important de savoir d'où l'on vient et que les traditions doivent être préservées en ce sens : c'est l'identité d'un peuple, d'une culture.
Quand il s'exprime, il conserve un certain accent de sa langue natale, et utilise toujours sa trompe autant que lorsqu'il vivait au sein de sa tribu.

Mo'tepeü possède plusieurs qualités, parmi lesquelles la générosité et la tolérance. Il aime partager, aussi bien de la nourriture, une babiole, une histoire... ou un combat bien sûr. Accepter le défi de quelqu'un, c'est une forme de partage, pour lui. Au sein de sa tribu, il était important d'être généreux et tolérant. Mo'tepeü ne se forme aucun préjugé sur les différences physiques, mentales et culturelles. Il veut accepter les gens tels qu'ils sont, sans chercher à les changer. Il a beau avoir le goût du combat, il n'a pas celui de la guerre, et il préfère le mot “lutteur” à celui de “guerrier”, car il préfère que les gens vivent en paix, et il estime que l'ouverture d'esprit est une qualité nécessaire à la paix entre les peuples.

A cause du choc émotionnel vécu à l'âge de 30 ans, il arrive à Mo'tepeü d'avoir des accès de violence, pourtant. Ceux-ci ne sont jamais bien longs, mais il peut alors lui arriver de prendre goût à dominer autrui physiquement, à obtenir ce qu'il veut par la force.
Sinon, Mo'tepeü reste quelqu'un de sociable, de bonne compagnie, et aussi un bon camarade de jeu. Se battre est déjà une forme de jeu, pour lui, et Mo'tepeü est toujours curieux de découvrir d'autres formes de jeux, en restant toujours bon esprit et bon perdant. C'est enfin quelqu'un de tactile, qui a combattu une petite timidité en devenant quelqu'un qui n'a plus aucune peur du contact. Si les choses deviennent intimes, il ne sera pas réfractaire, peu importe le sexe et la race de la personne, car il est très ouvert à ce niveau-là.


Histoire de votre personnage :

Quelque part sur les Iles Maléniennes, il existe une tribu de Xolons qui ne vit pas telle une famille réduite comme c'est le cas généralement sur le continent orcandéen, mais en une vraie grande tribu d'une soixantaine d'individus, enfants inclus. Cette tribu, ce sont les Cao Podem Ishec. Chaque enfant portant en plus subsidiairement le nom de sa mère, le Xolon dont nous allons parler s'appelle donc de son vrai nom complet Mo'tepeü Isho'ecno Cao Podem Ishec. Vous avez le droit de l'appeler Mo'tepeü tout court.

Fils de Jueshepa, son père, et d'Isho'ecno, sa mère, Mo'tepeü grandit sans frère et sœur. Les Cao Podem Ishec se distinguent aussi des Xolons du continent par leur culture martiale. Tous les jours, peu avant le crépuscule, la tribu se réunit et les guerriers, mâles comme femelles, qui le désirent se livrent à une sorte de petit tournoi de lutte où le vainqueur d'un match est celui qui couche son adversaire au sol pendant trois secondes ou qui le fait sortir du terrain. Dans la tribu, aucune distinction sociale entre mâles et femelles, et surtout, aucune règle n'écarte les duels mixtes. Les mâles ont naturellement un petit avantage physique mais les femelles rivalisent de technicité et d'astuce pour leur tenir tête et avoir leurs chances de les battre. Il n'est pas si rare que ça qu'un tournoi soit remporté par une femelle.

Les Cao Podem Ishec reçoivent parfois la visite de navigateurs, la plupart du temps Humains. Généreux, ils partagent un peu de leur nourriture et les invitent à leurs festivités. Ils apprécient quand ces invités participent aux tournois, et jamais aucune moquerie n'est autorisée quand un Humain se prend une raclée alors qu'il a accepté de se confronter à un Xolon de la tribu. Chacun ayant son caractère et son point de vue, les moqueries peuvent avoir lieu dans un cadre plus privé mais les règles de la tribu fixent un égard bienveillant aux invités.

Ces tournois et cette culture du combat trouve son origine à l'époque où il existait trois tribus rivales différentes sur l'île. Avec le temps, ces trois tribus ont fini par se mélanger et s'unifier en une seule, au lieu de se faire la guerre. Les Cao Podem Ishec n'ont, théoriquement, plus besoin de guerriers, mais la tradition a perduré.

Mo'tepeü baigne dans cette culture, et chaque tournoi est pour lui le divertissement principal de la journée. Il lui tarde d'être en âge de pouvoir y participer, et dès l'enfance, il s'entraîne, aussi bien avec d'autres enfants qu'avec sa mère, qui a déjà remporté quelques tournois, alors que son père n'en a remporté qu'un seul de sa vie. En fait, rares sont les membres de la tribu à n'avoir jamais remporté un seul tournoi de toute leur vie.

L'âge adulte arrive et Mo'tepeü participe enfin aux tournois. Avec la puberté, il a aussi pu se rendre compte qu'il avait pas mal de succès auprès des femelles de la tribus, et même auprès de quelques mâles – il n'existe aucun tabou sexuel chez les Cao Podem Ishec, l'homosexualité y est quelque chose d'anodin, et il est même arrivé de rares fois que certains membres de la tribu se livrent à des jeux intimes avec des visiteurs non-Xolons.
Mifineb est une femelle qui s'entiche particulièrement de Mo'tepeü, et au début, ce n'est pas vraiment réciproque. Elle ne réussit pas à attirer toute son attention comme elle le voudrait.

Plusieurs personnes taquinent Mo'tepeü qui semble insensible aux avances de Mifineb, et se demandent quand il finira par craquer. Mo'tepeü s'entend bien avec Mifineb mais résiste à ses charmes, jusqu'au jour où il se retrouver à devoir l'affronter lors d'un tournoi. Il a 26 ans, Mifineb en a 23.
La femelle use de ses charmes pour essayer de distraire le mâle, et cela fonctionne plutôt mal au début. Prise de frustration, elle pousse les choses, et alors qu'elle est en difficulté et risque d'être poussée hors du terrain et donc de perdre, elle vient glisser sa trompe sur les organes intimes du mâle.
Rien dans les règles du tournoi n'interdit ce genre de choses, tant qu'il ne s'agit que d'une technique de distraction et non d'une tentative de blessure. Mo'tepeü est complètement pris au dépourvu, presque sous le choc, et l'efficacité de la distraction est totale, au point que Mifineb ne s'arrête pas là. Elle est en train d'obtenir ce qu'elle voulait depuis longtemps. La femelle s'empare de l'excitation du mâle pour le pousser à bout et obtenir la victoire.

Mo'tepeü est éliminé du tournoi par Mifineb ce jour-là, mais il a surtout prouvé ne pas être aussi insensible à la femelle qu'il essayait de le montrer. C'est un déclic pour Mo'tepeü, qui comprend que la timidité n'entraîne que de la frustration. Mifineb n'a pas gagné qu'un duel dans un tournoi : elle a gagné toute l'attention du mâle qu'elle convoitait.

Au fil des semaines et des mois, Mo'tepeü et Mifineb se voient dans l'intimité de plus en plus. Mo'tepeü devient autant un amant qu'un ami, passant beaucoup de temps à jouer avec Mifineb, et parfois à des jeux intimes comme pour prendre sa revanche sur ce fameux jour gravé dans sa mémoire – hélas la femelle est bien meilleure que le mâle sur ce domaine-là.

Le temps passe, et Mo'tepeü a toujours quelques aventures avec d'autres membres de la tribus, femelles comme mâles – la fidélité n'étant pas un concept liant les couples chez les Cao Podem Ishec – mais ses sentiments vont quand même pour Mifineb qui a réussi à s'emparer de son cœur. Ils n'essaient pas encore d'avoir d'enfants, cette perspective leur fait peur à tous les deux. C'est un amour frivole mais durable qui égaie leur vie au sein de la tribu. A deux reprises, ils se retrouvent en duel dans un tournoi, et à chaque fois la femelle bat le mâle avec les mêmes techniques. Mo'tepeü reste un lutteur respecté qui se fait un certain palmarès dans la tribu : malgré ses trois défaites contre Mifineb, il a déjà remporté son premier tournoi à l'âge de 23 ans, et en remporte beaucoup d'autres, environ dix fois plus que Mifineb.

C'est trois ans après le premier duel entre Mo'tepeü et Mifineb, alors que le premier a 29 ans et la seconde 26 ans, que tout bascule. Des Humains débarquent sur l'île, à la rencontre de la tribu, avec des armes, des filets et des cordes. Ils sont quinze et très bien organisés. La dernière fois que des esclavagistes s'étaient confrontés aux Cao Podem Ishec, Mo'tepeü n'était pas encore né. Huit membres de la tribu sont tués, et six sont capturés, dont quatre enfants mais aussi Mifineb. La plupart des autres guerriers ont été blessés, y compris Mo'tepeü qui s'est pourtant battu comme un lion pour protéger les siens.

C'est la désolation au sein de la tribu. Il faut rendre hommage aux morts avec un deuil brutal, mais aussi pleurer les quatre enfants et les deux adultes disparus, et soigner tous les blessés. Mo'tepeü est effondré. Les Cao Podem Ishec n'ont aucune compétence maritime et aucune embarcation. Il faut se faire à l'idée que les six personnes enlevées ne pourront pas être sauvées.

Mo'tepeü a plus de difficultés que d'autres à faire son deuil. Il n'était pas plus attaché à Mifineb que ne l'étaient les parents aux quatre enfants enlevés, mais il ne supporte pas l'idée de devoir rester sur l'île comme si de rien n'était. L'impuissance qu'il ressent à ce moment-là lui est insupportable. Il veut avoir le sentiment de pouvoir faire quelque chose.

Cet événement semble le changer. Ses proches le découvrent un peu violent, parfois. Ils constatent le contrecoup du choc émotionnel, mais heureusement, la tribu reste soudée et Mo'tepeü obtient du réconfort qui lui évite de sombrer dans une folie de violence.
Enfin, huit mois plus tard, la tribu reçoit une nouvelle visite et se prépare au pire, mais heureusement, cette fois-ci, ce sont des voyageurs qui connaissent déjà les Cao Podem Ishec et voulaient prendre de leurs nouvelles.

Affectés par leur récit, ils écoutent Mo'tepeü les supplier de les prendre avec eux. Puisqu'il lui est insupportable de rester sur l'île depuis ce qu'il s'est passé, Mo'tepeü veut gagner le continent et se trouver une véritable utilité. Les voyageurs – tous des Humains à l'exception d'un Nain – acceptent de le prendre dans leur embarcation.

A 30 ans, Mo'tepeü pose le pied à Telbara, après un séjour de 16 jours à Spéropoleos où les renseignements pris sur lui ont permis de l'aiguiller vers la Guilde des Guerriers. Il se présente à Frekko, raconte son histoire et ses motivations – chose compliquée car il parle très mal la langue commune –, est confronté à un Minotaure pour évaluer ses capacités martiales, remporte le combat, participe à une mission d'évaluation sous la surveillance de Sheifris, s'entretient avec Jangdar, et est adoubé Guerrier de Telbara.

Depuis trois ans, Mo'tepeü n'a voyagé que deux fois hors du Royaume de Telbara, découvrant ainsi la culture esclavagiste du Royaume d'Estandre, puis la Grande Prairie des Halfelins. S'il a dû finir par accepter l'idée qu'il ne reverrait jamais Mifineb et ne sauverait jamais les quatre enfants capturés le même jour qu'elle, il a depuis le sentiment de servir à quelque chose et d'avoir sa place ici plus que parmi sa tribu. Il a appris à bien mieux parler la langue commune, et en trois ans, il sait aujourd'hui tenir une conversation courante bien qu'il ait conservé un accent prononcé.

Une nouvelle page de sa vie s'est tournée, et cette fois-ci, il ne laissera personne l'écrire à sa place.
avatar
Mo'tepeü
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mo'tepeü, lutteur des îles

Message  Mo'tepeü le Mar 9 Jan 2018 - 16:49

Haha merci ^^
Il était temps que je me crée un personnage Xolon auquel j'accroche. Donc j'espère accrocher avec celui-là, ça me manquait de ne plus jouer de Xolon. Geek
avatar
Mo'tepeü
Bon
Bon

Race : Xolon
Classe : Guerrier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mo'tepeü, lutteur des îles

Message  Athyl le Mer 10 Jan 2018 - 9:28

Bonjour et re-bienvenue !

Tout est bon. Smile Te voilà donc validé, tu peux commencer le RP !
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mo'tepeü, lutteur des îles

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum