Zerith (demi-drow/nécromant)

Aller en bas

Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Zerith le Mar 28 Nov 2017 - 9:13

Nom de votre personnage : Zerith

Age de votre personnage : 28 ans

Race : demi-drow (sens aiguisés, agilité, discrétion, résistance aux maladies, et nyctalopie)

Classe : nécromancien

Arme : un bâton et une dague

Armure : ø

Capacité spéciale :

- passe-muraille

Compétence raciale :

- maîtrise du bâton

Sorts ou compétences de votre personnage : 10

- grande endurance
- grande agilité
- grande vitesse
- nécromancie
- malédictions
- transfert (malédiction) : Maudit un ennemi : la prochaine fois que Zerith sera blessé, la blessure apparaîtra également sur la cible du sort de façon équivalente dans la mesure du possible. (2 fois maxi par combat, dure 2 posts)
- animation (nécromancie) : Zerith utilise la magie nécrotique pour lier des cadavres ou des parties de cadavres entre elles, relevant un mort de sa propre composition. Limité à un humanoïde fragile à l'heure actuelle. (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)
- émergence (nécromancie) : Un bâton d'os, taillé en pointe aux deux extrémités, surgit du sol et se jette dans la main de Zerith. Attention à ne pas être sur son chemin… (3 fois maxi par combat, dure 3 posts)
- larme (nécromancie) : Créé une petite quantité de sang. Celui-ci est acide et ronge les chairs : il flotte au-dessus de la paume du jeteur de sort ou à l'extrémité de son arme, et peut être projeté sur un ennemi. (5 fois maxi par combat)
- esquille (nécromancie) : Crée un projectile d'os que le personnage peut lancer à grande vitesse pour blesser ses ennemis. (5 fois maxi par combat)

Compétences secondaires de votre personnage : 4

- connaissance de la flore
- connaissance de la faune
- orientation naturelle
-

Histoire de votre personnage :

Dire que je n'ai jamais été apprécié à ma juste valeur sous-entendrais que j'ai un jour été apprécié tout court. Je ne saurais donc qu'en conclure que cette affirmation est trop vague et repose sur des idées trops … communes, pour que je puisse l'appliquer à ma personne. Mais je pense pouvoir l'affirmer et ce sans détour : je suis un génie. Du moins j'imagine mal un autre mot pour me décrire, aussi prétentieux que cela paresse.

Après tout, comment définiriez-vous un jeune garçon, rejeté par tous, vivant tant bien que mal dans la rue où même les autres miséreux semblaient trouver un malin plaisir à le tourmenter ? Hm, et si je vous disais que ledit jeune garçon a réussit à comprendre les secrets de l'écriture et de la lecture seul tout en vivant sous cette pression constante (enfin … je reconnaissait les mots des panneaux) ? Qu'il a su éveiller et cultiver des talents magiques (des bribes de notions ...) au milieu de cette tourmente, au moins suffisament pour s'extraire de la fange putride où tous l'avaient relégués, et où chacun prenait plaisir à lui replonger le visage à la moindre occasion ? Le plus triste étant que c'est à peine une métaphore …

Oh oui, j'ai été rejeté, conspué, moqué, malmené, méprisé, frappé, meurtrit, et quelques fois même ceux qui me traitaient de monstre me faisaient subir ce que je ne peux, même après près de vingt ans, évoquer. Et la découverte de mes pouvoirs n'a pas vraiment aidé : là où plusieurs mages se seraient penchés sur mon cas si j'avais maniée une flamme ou la brise, mes pouvoirs sur la mort n'ont attiré que plus de haine à mon encontre. Quand bien même il ne s'agissait guère que de balbutiements non maîtrisés et que j'étais bien incapable de représenter la moindre menace à l'époque, mon entêtement à tenter de percer les secrets de ces pouvoirs que je sentais dormir en moi m'attira plus encore de mauvaises intentions, si toutefois c'était possible. Mes essais infructueux perdurèrent pendant 5 ans, de mes dix ans et jusqu'à mon quinzième anniversaire.

Et que s'est-il passé alors ? Combien d'entre vous imaginent déjà une sombre silhouette tendre une main squelettique et livide, vers un pauvre garçon perclu de blessures et à demi-mort ? Ou encore une compagnie d'aventuriers, intrigués par mes pouvoirs, décider contre toute attente de me bombarder membre de leur groupe ? Un nobliaux un peu fou impressionné par la culture d'un pauvre miséreux, et qui l'accueille ? Des demi-sang itinérants qui me prennent sous leurs ailes ? Oh, comme vous vous trompez ! Le seul acte de merci qui me fut concédé, lorsque la patience des badauds atteint sa limite, fut un tabassage en règle et un bannissement de toute forme de civilisation proche.

Une condamnation à mort à peine déguisée. Bannit par les hommes, haït pour mes pouvoirs … ayant à peine 15 ans, le plus brillant des déchets du monde était confronté à la vie sauvage. J'avais toujours survécu plus que vécus, mais c'était en ville : ici, il n'y avait pas d'auberge ou d'écurie près desquelles se blottir pour glaner quelque chaleur pendant la nuit, et lorsqu'une créature attaquait, il eu été illusoire d'espérer qu'elle se contente de frapper et d'humilier. Jétais plongé dans la violence, la mort : après les mots et les poings, je devais survivre aux crocs, aux griffes et aux cornes. Là où j'avais volé, je devais chasser. Là où j'avais fuit, là où je m'étais laissé maltraiter pour que mes assaillants s'ennuient de me tourmenter, je devais à présent faire face. J'étais passé de Charybde en Scylla, troqué un enfer contre un autre : et pourtant, là où mon esprit brillant avait réussit à découvrir l'écriture et la magie alors que je vivais dans les caniveaux, je reçus de cette expérience un don peut-être tout autant précieux. Le désir de vivre. Plus je dansais avec la mort et plus je voulais vivre : mon esprit avait été plein de pleurs, de résignation … il était devenu un cri de détresse, un appel à l'aide se muant en hurlement de désespoir. Une rage alimentée par la plus pure des terreurs, celle de ne plus exister.

Au cours des années, je ne rencontrai que peu d'êtres intelligents, et la plupart de ces rencontres se finirent dans le sang, ou au mieux dans l'indifférence. A force de vivre parmi les bêtes et les plantes, j'appris à les reconnaître, à me déplacer parmis eux en prenant le moins de risques possibles. Une fois, aux alentours de mes 25 ans, je voulu tenter de retourner à la civilisation. Prenant soin de cacher mes pouvoirs, certain à juste titre que tous me croyaient mort, je parvins, de moins le pensais-je, à me fondre dans la foule des citoyens de Vulgarde et à agir de façon discrète. Pendant ces quelques mois, je vivais dans la rue mais, contrairement à avant, mon esprit s'était aiguisé, j'avais mûris. Je pouvais déjà déchiffrer les panneaux qui parsemaient la ville, mais je voulais plus. Il n'y avait qu'une raison pour laquelle j'avais voulu retourner ici : les mots.

Je gardais en tête la fierté que j'avais eu à percer la signification des signes inscrits sur les panneaux. Je savais que les livres étaient les plus silencieux et fiables des professeurs.  Si je voulais m'améliorer, je ne pouvais compter sur les vivants : j'avais donc le besoin impérieux de comprendre les mots. En plus de 10 ans, et en mettant ma vie en jeu à chaque instant, j'avais pu développer un peu ma magie. Trop peu. Je tatonnai à l'aveugle, et de fait perdait un temps précieux. Je recommençais à errer près des crieurs publics et de leurs affiches, et mon esprit plus mûr et plus aiguisé su déceler la clé : les signes représentaient des sons.

Ho, cela paraît sans doute basique pour les lettrés, j'en convient ! Mais des dessins ou des sigles peuvent représenter tant de choses ! Quoiqu'il en soit, j'avais une des clés pour comprendre l'écriture, mais il m'en manquait d'autres. Je volait une affiche et disparut de nouveau dans la forêt d'Onor, satisfait et, le croyais-je, enfin en possession de tous ce dont j'avais besoin.

Je me trompais. En étudiant le texte dont j'avais mémorisé le message en écoutant le crieur, j'en vins à plusieurs conclusions. La première, qui était la plus frustrante : le crieur n'avait pas prononcé le texte mot pour mot. La seconde : certains sons pouvaient être tracés de plusieurs façons différentes. Et la dernière : certains signes ou ensembles de signes pouvaient même symboliser plusieurs sons différents aussi ! Je me trouvais donc devant un texte dont je ne connaissais pas exactement la teneur, à devoir me débattre contre des redondances et des exceptions que je devais tenter de deviner au petit bonheur. Aujourd'hui, le parchemin s'est étiolé avec le mauvais temps, mais je garde un souvenir amer de cette expérience.

Je n'aime pas les vivants. Les vivants ne m'aiment pas. Je suis un demi-drow qui a apprit à connaître la forêt et y survivre, et même s'il ma fallut près de 30 ans et quelques coups de chance pour cela, j'ai conquis les premiers secrets de la magie de la mort, et je m'emploie à en faire de même pour les mots. Et même si le simple fait de survivre un jour de plus est une gageure en soit dans cette forêt, ma soif de connaissances ne s'étanchera pas si aisément. Je deviendrais puissant.


Dernière édition par Zerith le Lun 11 Déc 2017 - 12:15, édité 6 fois

•————————————•
fiche de Zerith

Autres persos : Félix - Lucie - Mozgath
avatar
Zerith
Bon
Bon

Race : demi-Drow
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Zerith le Mar 28 Nov 2017 - 9:14

Petites précision :

-transfert : j'ai limité à une blessure reçue et non auto-infligée, non infligée par un allié qui le ferait exprès, pour éviter de voir le perso se « suicider » pour tuer son ennemi. Ceci dit je ne sais pas si c'est possible d'avoir un effet comme ça dès le niveau novice, ou si ça ne risque pas de se révéler faible une fois à haut niveau … dans un cas comme dans l'autre, j'ai une compétence de remplacement prévue, donc n'hésitez pas à me le dire ou proposer des alternatives ^^
J'ai moi-même quelques idées : limiter aux blessures non-léthales, transférer des blessures déjà existantes au lieu de s'intéresser à "la prochaine" ... le plus simple serait sans doute d'en parler en CB pour voir ce qui conviendrait le mieux x_x

-animation : j'aurai si possible voulu favoriser la puissance du mort-vivant plutôt que leur nombre lors des futurs level-up. En gros, actuellement zerith pourrait relever l'équivalent d'un corps « normal », mais sur le long terme j'aurais voulu lui permettre de faire une sorte de béhémoth patchwork avec des membres en trop, etc (du style : utilisable une ou deux fois par combat, utilisant jusqu'à l'équivalent de un à X corps par construction). Bien sûr cela demande qu'il y ai de vrais corps à disposition puisque ce n'est pas de l'invocation.

-larme : je tenais juste à préciser que le but n'est pas de faire fondre les ennemis avec un seul projectile (je doute que ça passerait). Comme chaque projectile est plutôt petit, l'acide sera normalement assez vite consommé. De plus, celui-ci ne ronge que la chair (et la peau bien sûr).

•————————————•
fiche de Zerith

Autres persos : Félix - Lucie - Mozgath
avatar
Zerith
Bon
Bon

Race : demi-Drow
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Athyl le Ven 1 Déc 2017 - 19:59

Bonjour et bienvenue sur le forum !
Désolé pour l'attente, pas eu trop le temps de me pencher sur ta fiche ces derniers soirs en rentrant du boulot. Mais me voilà enfin !

Malheureusement je ne vais pas pouvoir te valider tout de suite car j'ai plusieurs réflexions.

• Tout d'abord au niveau de tes sorts, “Transfert” a un effet trop subjectif. Ton sort magique ne sait pas déterminer si la blessure infligée à ton personnage a été faite exprès pour blesser quelqu'un d'autre. Ca signifie qu'un tel sort s'appliquerait forcément à toutes les blessures ; et du coup ça devient potentiellement très puissant car, si j'ai bien compris, la blessure sur Zerith est annulée pour s'appliquer à la place sur la cible du sort. Du coup je te propose une alternative : la blessure n'est pas “déportée” à la cible du sort, mais “copiée”. Ainsi ton personnage ne sera pas tenté de se suicider pour tuer sa cible... puisqu'il mourra lui-même (bon, il peut se sacrifier, mais il ne le fera qu'une seule fois avant de passer dans l'outre-monde, quoi xD). Et du coup ce sort s'appliquerait à toutes les blessures, qu'elles soient à dessein de blesser la cible du sort ou non.

Tous tes autres sorts sont validables. Pour “animation”, je t'invite à préciser dans la description de ton sort que ça te permet au mieux de relever un humanoïde fragile, et lorsque tu gagneras des grades, il faudra que tu penses à me préciser que tu privilégies d'augmenter la puissance plutôt que la limitation en combat. Wink

Les autres réflexions à faire concernent l'histoire de ton personnage.

• J'ai un problème avec le fait que, enfant, seul, dans la rue, Zerith ait comme par miracle pu apprendre à lire et à écrire, mais aussi à maîtriser son potentiel magique. Je veux bien que tu joues un génie mais il y a une limite à l'acceptable, je pense. Razz Que Zerith ait réussi à apprendre à parler sans parents, passe encore, c'est déjà fort, mais en écoutant les gens parler autour de lui, on peut admettre qu'avec des capacités intellectuelles très développées il ait pu réussir à comprendre la langue humaine. Mais apprendre à lire et à écrire ?! Faut peut-être pas trop pousser non plus. Razz
Même chose pour l'apprentissage de la magie. J'ai dû expliquer y'a peu de temps à un autre joueur que la magie est très complexe, et que même si ce n'est pas impossible de l'apprendre en autodidacte, c'est très long et laborieux. Et puis il faut déjà prendre conscience de son potentiel magique, comprendre ce qu'est la magie, et savoir la travailler. Apprendre à parler est beaucoup plus simple. Je ne peux pas autoriser un joueur à créer un personnage qui ait une telle intuition avec la magie qu'il sait déjà lancer des sorts maîtrisés à 10 ans sans aucune formation.

• Il y a un grand flou dans ton histoire, je trouve, sur les origines de Zerith. Il semble avoir connu les Drows, puisque tu dis que ces derniers l'ont rejeté. Pourtant, enfant, il était déjà dans les rues des villes humaines. Alors faut choisir : il a grandi parmi les Drows ou parmi les Humains ? Car ça me paraît inimaginable qu'il ait été rejeté des terres des Drows à 5 ans et ait traversé la moitié (ou même le quart) du continent seul à l'âge de 5 ans pour finir dans un royaume humain.

• Il a eu un Drow esclave ?! Et par quel prodige ? D'autant que tu balances ce fait comme un cheveu sur la soupe, comme si ça n'avait pas d'importance, alors que d'une part, c'est hautement invraisemblable (je ne parle pas d'impossibilité, mais à ce niveau invraisemblabilité, ça mérite au moins un bon paragraphe entier pour être justifié), et d'autre part, tu expliques que Zerith aurait appris la langue des Drows grâce à ça. Une langue bien plus complexe et subtile que la langue humaine, ça va sans dire, et qui nécessite des années et des années de pratique pour être un tant soit peu maîtrisée même par un Demi-sang. Déjà que j'imagine mal comment Zerith a pu avoir un esclave Drow, il aurait été attendu que tu développes la vie que Zerith a pu mener en se trimbalant un tel esclave. J'ai presque envie de dire qu'à côté de ça, utiliser un xahart comme monture fidèle, c'est du pipi de chat. Razz

• Ainsi que c'est expliqué dans le topic de règle sur les compagnons (clique ici), il n'est possible d'obtenir un xahart comme compagnon qu'à partir du grade Expert. Il fait partie des quelques exceptions.


Voilà tous les points qui m'empêchent de valider ta fiche pour le moment. ^^
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Zerith le Sam 2 Déc 2017 - 18:30

-transfert : modifié
-réanimation : de même

-pour son origine : c'est bien en ville humaine qu'il a grandit. en revanche le lore parlant du fait que les demi-sang étaient limite chassés à vu par les elfes et orcs, c'était simplement un écho à cela dans la fiche ^^

-pour apprendre à lire et à écrire, j'imaginais simplement un auto-apprentissage grâce aux panneau et affiches. Je prétend pas qu'il comprendrait du molière à 10 ans, mais qu'il sache reconnaître des mots et en tirer des conclusions quand à la façon dont fonctionne l'écriture ne me semblait pas extravagant en soi, il me semble qu'il existe des autodidactes même IRL (bien qu'il soient rares je le concède).

-pour la magie en fait, ça tient vraiment du fait que je voulais que Zerith n'ai jamais eu d’interaction pacifique avec quiconque. Dans ce cadre, difficile de lui imaginer un maître ou précepteur. C'est de là que découlait l'idée qu'il soit un "génie" (seule solution pour qu'il ai pu survivre jusque là). Le fait que ce soit à 10 ans me permettait justement de sous-entendre 18 longues années d'apprentissage en autodidacte, boostés par une peur continue dû à un environnement sauvage et hostile. Bien entendu il ne contrôle et ne maîtrise pas sa magie directement, je pense que j'ai été maladroit là-dessus aussi en ne montrant pas la différence entre "découvrir qu'on peut faire un truc, vaguement" et "maîtriser la magie".
En gros, à ses 10 ans, je considérait que c'était ... je sais pas, le début de son apprentissage de "magie de la nécromancie" : on parle pas encore vraiment de sort, encore moins qui soient maîtrisés ^^

-pour l'esclave : il s'agit simplement d'un drow isolé qu'il a réussit à piéger quelques temps avant le début du RP, donc en étant déjà accomplit au niveau de sa magie. Il servait à amener la compétence du langage drow, mais si tous les drows sont vraiment inatteignables, je suppose que je peux remplacer la compétence et retirer cette partie ^^

-pour le xahart : c'est peut-être mal dit, mais j'ai bien vu qu'ils ne sont pas accessibles à mon grade. En fait je sous-entendait que Zerith allait tuer l'animal en même temps que le drow mort-vivant, dans la soirée.

•————————————•
fiche de Zerith

Autres persos : Félix - Lucie - Mozgath
avatar
Zerith
Bon
Bon

Race : demi-Drow
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Athyl le Mar 5 Déc 2017 - 18:42

Zerith a écrit:pour son origine : c'est bien en ville humaine qu'il a grandit. en revanche le lore parlant du fait que les demi-sang étaient limite chassés à vu par les elfes et orcs, c'était simplement un écho à cela dans la fiche
• Je vois. Mais ça prête à confusion. Si tu dis que Zerith est chassé par les Drows, ça laisse entendre qu'il a effectivement cotoyé des Drows qui l'ont repoussé. Tu devrais donc enlever toute mention des Drows dans ton histoire si Zerith ne les a jamais approchés. Wink

Zerith a écrit:pour apprendre à lire et à écrire, j'imaginais simplement un auto-apprentissage grâce aux panneau et affiches. Je prétend pas qu'il comprendrait du molière à 10 ans, mais qu'il sache reconnaître des mots et en tirer des conclusions quand à la façon dont fonctionne l'écriture ne me semblait pas extravagant en soi, il me semble qu'il existe des autodidactes même IRL (bien qu'il soient rares je le concède).
• Donc Zerith aurait simplement quelques petites notions de certains mots écrits, à force d'avoir pu les interpréter en ville, mais ne serait pas capable de lire un message entier ? Dans ce cas, retire la compétence “Lecture et écriture”, car cette compétence signfie que ton personnage est suffisamment instruit pour lire sans trop de difficulté un texte entier et qu'il est capable d'écrire de façon compréhensible un message construit. Tu peux très bien avoir un personnage qui connaît quelques mots de langue centaure sans être capable de parler ou de comprendre cette langue, de la même manière que moi IRL je connais quelques mots en allemand mais suis incapable de m'exprimer proprement en allemand, et du coup ton personnage n'aura pas la compétence “Maîtrise de la langue des Centaures” ; c'est le même principe. Wink
Que ton personnage ait notion de plusieurs mots écrits, c'est possible, mais sans prendre la compétence.^^

• Je comprends mieux pour la magie. A 10 ans, il découvrait tout juste qu'il avait la capacité de faire des trucs par magie, et il lui a fallu travailler ça jusqu'à ses 28 ans pour maîtriser quelques sorts. Dans ce cas, ça me va. Smile Mais là encore, je n'ai pas trouvé ça très clair dans ton histoire, mais là c'est peut-être moi qui ai mal interprété certaines phrases.

• Disons qu'que l'idée que ton perso, qui va commencer comme tout le monde au grade Novice, et qui commençait tout juste à maîtriser sa magie, ait réussi à dominer à lui tout seul un Drow trouvé par hasard en pleine nature, est assez inconcevable. La façon dont tu balances ça dans ton histoire juste pour que ton perso puisse connaître la langue des Drows, ne donne pas envie d'y croire. Razz

• J'ai oublié un détail lors de mon premier passage sur ta fiche : ta narration alterne entre la première personne et la troisième personne. Tu commences à la première personne, puis tu passes à la troisième personne, pour revenir à la première personne à la fin. Je t'invite à changer ça en ne choisissant qu'un seul point de vue narratif et en t'y tenant du début à la fin.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Zerith le Mar 5 Déc 2017 - 20:33

-pour la magie, je suis rassuré que ça passe x).

-cependant, pour l'écriture (et promis je n'essaie plus de grappiller après ça Q.Q). Je tiens vraiment à cette compétence secondaire. Pourquoi ? parce que je tiens aussi a récupérer celle qui est "lecture des textes anciens" : je pensais m'en servir pour lui faire découvrir ses sorts de haut grades (champion et élite) de façon RP, et intéressante je l'espère. Au vu des circonstances, je pense tenter de me faire enseigner  la compétence des textes anciens IRP : mais comme on ne peux apprendre qu'une seule compétence secondaire ainsi, et que les textes anciens nécessitent d'avoir débloquée l'écriture classique au préalable ...
==>Du coup, je voudrais poser une question :
-- est-ce que si j'étoffe l'histoire autour de son apprentissage de l'écriture classique en auto-didacte, il y a possibilité que la compétence secondaire lui soit validée ?
-- est-ce que, en étoffant toujours l'histoire et sans prétendre à la compétence lecture/écriture dès la validation, je pourrais, lors d'un passage de grade, et sous justification rp, demander à obtenir cette compétence secondaire dans l'un de mes 4 slots de compétences secondaire "de base" ?

-pour la narration c'était un choix, mais je remarque quelques coquilles de-ci de-là, aussi je vais tout modifier selon vos conseils dès que j'aurais la réponse à mes questions (et je retirerais tout ce qui est drow par la même occasion xp )^^

•————————————•
fiche de Zerith

Autres persos : Félix - Lucie - Mozgath
avatar
Zerith
Bon
Bon

Race : demi-Drow
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Athyl le Jeu 7 Déc 2017 - 15:54

Zerith a écrit:-- est-ce que si j'étoffe l'histoire autour de son apprentissage de l'écriture classique en auto-didacte, il y a possibilité que la compétence secondaire lui soit validée ?
Ca va être chaud quand même. Faudra vraiment que tu expliques super bien comment est-ce qu'il a pu apprendre à lire et à écrire tout seul. Décrypter une langue écrite inconnue, c'est le travail d'une vie, et on ne fait pas ça seul. Là c'est comme si je voulais d'un seul coup apprendre à lire et à écrire en japonais, mais tout seul, sans prendre le moindre cours et sans jamais parler à un seul japonais. Enfin, je me trompe peut-être, mais il me semble qu'apprendre à lire une langue inconnue, surtout si on ne maîtrise aucune autre langue écrite de base, tout seul sans la moindre aide de quiconque, ça relève de l'impossible en seulement quelques années ou même quelques dizaines d'années, dans l'idée que je m'en fais. Je pense par exemple que pour qu'on sache décrypter les hiéroglyphe, ça n'a pas été un mec tout seul qui s'est penché dessus pendant 20 ans et paf il savait tout lire ; ce sont plusieurs personnes qui ont voué leur métier à cela, qui ont collaboré et se sont servies des travaux d'autres personnes s'étant penchées sur le sujet avant elles.

Zerith a écrit:-- est-ce que, en étoffant toujours l'histoire et sans prétendre à la compétence lecture/écriture dès la validation, je pourrais, lors d'un passage de grade, et sous justification rp, demander à obtenir cette compétence secondaire dans l'un de mes 4 slots de compétences secondaire "de base" ?
Oui, si tu n'as pas déjà 4 compétences secondaires, tu peux demander à obtenir une compétence secondaire que tu t'étais “gardée de côté” à l'occasion d'un passage de grade.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Zerith le Jeu 7 Déc 2017 - 16:31

bien, nouvelle tentative avec une histoire refaite et des compétences secondaires modifiées ^^

•————————————•
fiche de Zerith

Autres persos : Félix - Lucie - Mozgath
avatar
Zerith
Bon
Bon

Race : demi-Drow
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Athyl le Dim 10 Déc 2017 - 17:39

C'est nickel à présent, te voilà donc validé ! Tu peux commencer le RP.
Au fait, j'avais oublié de te préciser je crois : ton sort “Larme” appartient à la nécromancie uniquement, il n'y a pas de rapport avec la magie de malédiction.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Athyl le Dim 22 Avr 2018 - 15:40

Félicitations, tu passes au grade Bon !
Je te laisse poster ici ton choix de nouvelle compétence.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Zerith le Dim 22 Avr 2018 - 16:44

Merci n.n

- Ronge-sang (malédiction) : le sang s'écoulant des blessures de la cible obtient les même propriétés que le sang d'une "larme", à savoir qu'il ronge les chairs de la victime pendant la durée du sort.

et du coup j'en profite pour rappeler que plutôt qu'augmenter le nombre d'utilisations de "animation", je préférerai augmenter la taille maximale de ce que je peux relever d'un seul coup. Merci n.n

•————————————•
fiche de Zerith

Autres persos : Félix - Lucie - Mozgath
avatar
Zerith
Bon
Bon

Race : demi-Drow
Classe : Nécromancien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Athyl le Lun 23 Avr 2018 - 19:31

Validé (par contre je l'ai validé en tant que sort de nécromancie, ce qui ne change rien pour toi, mais je te le notifie).
Ton sort “Animation” gagne en puissance plutôt qu'en limitation.
avatar
Athyl
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zerith (demi-drow/nécromant)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum