Un passé plus qu'imparfait

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Lun 13 Nov 2017 - 23:04

L’histoire que vous vous apprêtez à lire s'est déroulée il y a vingt-quatre années de cela. A cette époque, Eon était encore un enfant. Emporté par la tempête de sa vie, il fuyait la potence et, transformé en faucon, c'est vers son destin qu'il s'envolait.

Loin de son paradis perdu, l’enfant volait.
Battant des ailes pour fuir l’enfer de ses dix ans,
Sous la forme d’un faucon glissant dans le vent,
De Tacomnal, à tout jamais, il s’en allait

Dessous, la Plaine du Tonnerre défilait
Et le Tijaronhe s’étendait lentement
En une immensité bleue : d’Honneur, l’Océan.
Mais noyé dans ses peines, l’oiseau continuait.

Sa mère ? Pendue. Son père ? Pendu. Et lui ? En fuite.
Argilite ! Vole ! Les gardes sont à ta poursuite !
Car pour les Hommes, ta nature est intolérable.

C'est bon, petit faucon, cesse tous ces efforts,
Là, va donc te reposer sur cette plage d’or,
Et reprends ton corps d'enfant, nu et misérable.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Mar 14 Nov 2017 - 11:30

Cilia avait scruté l'horizon avant de se permettre de sortir la tête de l'eau. Depuis combien de temps sillonnait-elle les étendues océaniques ? Elle n'en avait aucune idée, ayant arrêté de compter le temps. Des mois ? Probablement des années. Depuis son départ du village où elle s'était éveillée, elle avait voyagé à travers les lacs, les rivières, les mers. Pourquoi ? Ca aussi, elle aurait été incapable de le dire avec précision. Elle avait néanmoins acquis une conviction : elle n'était pas une Dryade normale. Celles qu'elle aurait dû appeler ses sœurs la regardaient étrangement. Non à cause de son apparence - après tout,les Dryades n'étaient pas spécialement regardantes sur le sujet - mais à cause de quelque chose de plus profond. Elle ne pouvait se l'expliquer clairement, mais il semblerait que le problème tienne à sa naissance.

Comment naissaient les Dryades normalement ? Visiblement, pas en ayant reçu l'aide d'une tierce personne. En tous cas, c'était ce que Cilia avait compris. Elle avait parcouru les mers, une fois cette information en tête, pour savoir s'il existait une force capable d'éveiller des créatures comme elle. Aucun peuple marin n'avait donné une réponse satisfaisante. Alors elle avait continué ses voyages. Pendant plus d'un siècle, elle s'était laissée guidée par les courants. Du lac Titelli à l'Océan de Platunaise, en passant par l'Haquemire. Et aujourd'hui, elle était au bout don son périple, près des côtes qui bordent l'Océan d'Honneur. Ici aussi, ses questions étaient restées sans réponse.

Après des décennies de recherches, elle était tombée sur cette histoire. Son histoire. C'était le seul élément de son histoire et de sa naissance qu'elle possédait. Quand elle avait pris conscience, ses sens étaient en alerte, et tout son être lui criait de fuir l'endroit où elle s'était éveillée, ce qu'elle avait fait. Selon toute vraisemblance, celui qui l'avait éveillé portait un symbole, un corbeau avec une étoile. C'était là un bien maigre indice, mais Cilia s'y cramponnait de toutes ces forces.

Perdue dans ses pensées, Cilia observa le vol d'un faucon haut dans le ciel, avant de se mettre à chantonner. Dans cet endroit perdu, aucune âme humaine ne vivait, elle se sentait en sécurité.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Mar 14 Nov 2017 - 14:31

Épuise par ses journées de vol, le faucon perdait de l’altitude. Il était désormais bien loin du Royaume de Tacomnal qui l’avait vu grandir. L’Océan d’Honneur se dévoilait sous lui, immensité étincelante. Jamais de sa vie le garçon-faucon n’avait vu tant d’eau. En temps normal, il aurait observé ce bleu infini qui s’étendait sous lui et aurait immédiatement fait demi-tour. Mais, désormais orphelin en fuite, tout cela n’avait plus d’importance. Qu’il tombe dans l’eau, qu’il devienne golem d’argile et qu’il se dilue dans l’Océan, qu’importe puisque plus rien n’avait de sens.

Le faucon perdait progressivement de la hauteur, ce qui lui permit d’entendre quelque chose… d’étrange. On aurait dit que le chant de la mer avait changé, qu'il était devenu encore plus doux, plus chaleureux et réconfortant. Le rapace descendit encore un peu, comme envoûté par cette musique enchanteresse. Plus il s’approchait, plus il devinait qu’il s’agissait d’une voix. Probablement celle d’une sirène. L'enfant en avait entendu parler, mais il n’en avait jamais vu de ses propres yeux puisque, comme son père, il évitait toujours de s’approcher des sources d’eau.

Epuisé ou envouté, peut-être un peu des deux, le faucon fini par se laisser tomber dans le sable fin. Sa chute fut amortie par les grains blancs qui s’envolèrent dans le vent. Il avait du mal à tenir sur ses pattes. Mais du regard, il cherchait la source de la voix. Cette voix apaisante et douce qui, l’espace d’un instant, lui avait fait oublier tous ses malheurs.

Sans même s’en rendre compte, il avait repris son apparence de petit garçon, vêtu d’un pagne sale qui partait en lambeau. Allongé dans le sable, seul son visage enfantin se dressait, tendu vers le ciel pour permettre à son regard de scruter l’horizon à la recherche de la voix mélodieuse.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Mar 14 Nov 2017 - 22:57

Cilia chantait, le regard perdu vers l'horizon. Comment l'océan pouvait-il être si calme, avec tout ce qui s'agitait dans les profondeurs... La rencontre avec le grand serpent marin la hantait encore. Une chose mouvante dans le coin de son champ de vision la tira de ses contemplations. Dans un bruit sec, un objet non identifié venait de tomber sur la plage. Qu'est-ce que ça pouvait être... Le faucon de tout à l'heure ? Elle le chercha dans le ciel, mais il était vide.

Cilia ne connaissait pas grand chose aux oiseaux. Elle était plus versée dans les créatures marines. Pourtant, elle savait que les oiseaux ne chutaient pas de cette manière, en tous cas pas de leur plein gré. Intriguée, elle se déventousa de son rocher, et lévita jusqu'au rivage. Plus elle s'approchait, plus elle était prise de doute. Cette oiseau avait une drôle de forme... Et puis il manquait de plumes... Etait-ce... des jambes ?!

La créature ressemblait à un humain, mais en plus petit. Pourtant, elle était presque sure que les humains ne pouvaient pas voler. Alors comment avait-il fait pour tomber ainsi du ciel ? Cela n'avait aucun sens. Mais Cilia ne s'en préoccupa pas outre mesure. Après toutes ces années passées au fond de l'océan, elle avait conscience que sa connaissance des terrestres était plus que lacunaire. L'humain, si s'en était bien un, avait peu de poils, et ne présentait qu'une faible musculature. La Dryade crut reconnaître ce que l'on appelait un enfant, un petit d'humain. Comparé aux poissons, les humains avaient la mauvaise habitude de changer beaucoup d'apparence en grandissant, et pas seulement de gagner en taille, ce qui la perturbait beaucoup. En tant que Dryade, son apparence n'avait pas bougé d'un iota depuis son éveil. De son point de vue, cela ne servait à rien de changer à ce point, ni de... comment appelait-on ça déjà ? Ah oui, vieillir.

Elle était donc face à un jeune humain. En plus d'un siècle d'existence, elle ne comptait plus toutes les fois où on l'avait mise en garde contre cette espèce. Elle en comprenait mal les raisons, mais tant de témoignages ne pouvaient pas être totalement dénués de vérité. Néanmoins, l'humain en face d'elle semblait jeune, et particulièrement faible. Elle estima que les risques étaient limités. De toute manière, elle savait se défendre.

Elle approcha donc un peu plus près, taraudée par la curiosité.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Dim 26 Nov 2017 - 13:58

La voix mélodieuse était comme un baume apaisant pour le cœur meurtri de l’enfant. Elle se tût progressivement, pour s’arrêter complètement. Les peines remontèrent alors, engloutissant le petit argilite qui ferma les yeux pour laisser tomber sa tête contre le sable blanc.

Une larme coula le long de sa joue et un sanglot s’étrangla dans sa gorge. Il rouvrit les yeux pour regarder le ciel dégagé. Le soleil l’éblouissait, mais il le fixait douloureusement. Ô, Kaluni, pourquoi ?!

Un bruit attira alors son attention. Cela ressemblait au frottement d’un bâton dans le sable. Mais il s’avéra que ce n’était pas du tout un bout de bois, mais… des tentacules. Eon sursauta. Encore éblouis, les traits de la créature étaient déformés par les tâches sombres que le soleil avait imprimés sur sa rétine. Il battit des paupières pour les chasser et pour pouvoir contempler ce qui avançait vers lui. La créature flottait dans l’air, attirante et effrayante. Sa peau laiteuse prenait par endroit la couleur de l’océan et ses longs tentacules se mouvaient tels les bras d’une pieuvre. Son visage aux traits fins était féminins. Il ressemblait à celui des tableaux qui ornaient certains temples. Pourtant ce n’était ni une pieuvre, ni une femme.

Le garçon aurait dû s’enfuir face à un tel monstre, pourtant il n’en fit rien. Il avait toujours eu d’étranges goûts et avait toujours été attiré par ce qui n’était pas « normal » aux yeux des humains.

EON – Qui es-tu ?

La voix du garçon était pâteuse, un peu rauque. Le simple fait de parler représentait un effort important puisqu’il avait la bouche sèche. Il n'avait pas le courage de se relever et resta là, allongé et vulnérable face à la créature des mers.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Lun 27 Nov 2017 - 0:00

– Qui es-tu ?

L'enfant avait donc encore la force de parler. Pourquoi était-il dans cet état ? Cilia n'en avait pas la moindre idée. De ce qu'elle en savait, les petits d'Humains étaient rarement seuls. Elle regarda autour d'elle, mais la plage était calme, pas la moindre âme qui vive. Généralement, les Humains étaient bruyants, elle se pensait donc en relative sécurité, persuadée qu'elle les entendrait venir de loin.

Si ce n'était son naturel extrêmement calme et détaché, Cilia se serait étonnée de la réaction de l'enfant. Elle aurait même pu soulever un sourcil interrogateur - si elle en avait eu un - c'est dire. Il faut dire que lors de ses rencontres, avec des Humains ou autres, le fait de savoir comment elle s'appelait était rarement la première chose qui venait à l'esprit de ses interlocuteurs.

En l'observant attentivement, la Dryade remarqua que les lèvres de l'enfant étaient craquelées, et avec plusieurs coupures. Elle reconnut les signes d'une grande soif. En tous cas, elle pensait bien que c'était ça. Elle avait déjà pu constater ce phénomène sur d'autres humains, venus boire dans des cours d'eau où elle avait trouvé refuge. Mais c'était bien la première fois qu'elle voyait quelqu'un en aussi piteux état.

Elle tendit un tentacule vers le visage du jeune Humain, et y fit apparaître une bulle de la taille d'un pamplemousse. Cette eau, en plus d'être potable, avait quelques vertus revitalisantes. Cela ne valait pas ses sorts curatifs, mais vu l'état du garçon, cela ne pouvait pas lui faire de mal.

- Je suis Cilia. Qui es-tu ?
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Mar 28 Nov 2017 - 18:20

La créature venant de l’eau s’approcha et un de ses tentacules s’avança vers le visage du garçon qui n’eut même pas la force de s’éloigner. Il observa cette peau visqueuse qui reflétait la lumière éblouissante du soleil. Les ventouses étaient tournées vers le ciel et tout à coup l’une d’elle s’humidifia jusqu’à ce qu’une bulle d’eau la remplisse. Progressivement, elle continuait de gonfler et pris la forme d’une balle. Une balle bien plus grosse que le poing de l’enfant.

Ce n’est qu’à ce moment qu’Eon sentit à quel point il était assoiffé. Quelle ironie du sort quand il se savait quasiment entouré d’eau, mais trop affaiblit pour pouvoir y étancher sa soif ! Car le petit ignorait ce qu’était la Mer et ne s’imaginait pas qu’elle soit trop salée pour être potable…

C’est donc vers l’étrange et magique bulle d’eau que l’enfant tendit avidement, mais non sans mal, ses lèvres craquelées. Il aspira le liquide frais et bu à grandes goulées. D’où lui venait ce comportement et cette absence de crainte envers l’étrangère ? Peut-être de l’innocence de sa jeunesse. Ou alors était-ce parce que, ayant tout perdu, plus rien n’avait de sens, pas même le danger. Ou alors trop épuisé, il préférait se faire empoisonné que de mourir de soif.

Au fil des goulées, l’eau glissait dans sa gorge et apaisait non seulement sa soif, mais aussi ses peines. Ses douleurs et sa fatigue diminuèrent quelque peu. Son corps se détendit imperceptiblement. Après avoir bu en apnée, il inspira bruyamment de l’air et se mit à tousser. D’un geste lent, il s’essuya la bouche et leva les yeux vers la créature.

Je suis Cilia. Qui es-tu ?

EON – Je m’appelle Eon. Je suis un humain !

Il avait prononcé ce mensonge avec force conviction, comme sa mère lui avait toujours appris à le faire.

EON – Et toi tu ressembles à une limace-araignée géante qui vole.

La comparaison n’était ni valorisante, ni proche de la réalité. Mais, n’ayant jamais approché la mer, le garçon n’avait jamais vu de pieuvre ni de gros animaux marins. Il n’avait donc guère d’autres objets de comparaison…

EON – J’aime bien les limaces…

Il se tut un instant. La boisson lui donnait l’impression d’être léger. Malheureusement, la peine revenait au galop et il la sentait dangereusement approcher ses glandes lacrymales. Il aurait voulu entendre à nouveau le chant qui l’avait appelé. Ce chant qui lui avait fait se sentir bien.

EON – C’est toi qui chantais ?

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Dim 10 Déc 2017 - 19:01

Le petit Humain but l'intégralité de la bulle, jusqu'à presque s'en étouffer. Vu son état, il devait manquer d'eau depuis un moment. Cilia se demanda pourquoi quelqu'un s'infligerait ça. Les Humains avaient-ils perdu à ce point leurs réflexes de créatures vivantes qu'ils pouvaient en oublier de boire ?

– Je m’appelle Eon. Je suis un humain !

Il semblait avoir repris des forces, car il lui avait répondu avec beaucoup de vigueur, pour une si jeune créature, et de surcroît si affaiblie.

– Et toi tu ressembles à une limace-araignée géante qui vole.

Si Cilia avait eu des sourcils, elle en aurait soulevé un d'incompréhension. Elle n'avait rien d'une limace. Ni d'une araignée. Elle était loin d'être "géante", surtout comparée à ce qu'on pouvait trouver sous le niveau de la mer. Enfin, quand à sa prétendue capacité de voler, il semblait la surestimer. Elle était bien incapable de voler comme l'aurait fait un oiseau. Elle flottait à quelques centimètres du sol, tout au plus. En fait, de tous les qualificatifs et autres quolibets qu'elle avait pu entendre de son existence - et il y en avait eu un certain nombre - c'était sûrement le plus éloigné de la réalité. Même si ce n'était pas le plus désagréable. Ce petit d'Humain avait vraisemblablement besoin que quelqu'un lui enseigne les rudiments de la faune animale.

– J’aime bien les limaces…

Cilia continuait de le fixer de ses yeux noirs, mais l'absence d'expression était perturbante. Elle aurait très bien pu fixer un point derrière le jeune homme, qu'il n'aurait pas vu la différence. Néanmoins, dans cette bouche juvénile, ces paroles ressemblaient presque à un compliment. Ne sachant pas vraiment comme elle devait le prendre, elle se contenta d'aiguiller son jugement.

- Je suis une Dryade. Si tu cherches des limaces, tu auras plus de chances d'en trouver dans la forêt. Elles n'aiment pas le sable des plages, et encore moins l'eau de mer.


– C’est toi qui chantais ?

Ainsi, il l'avait entendu. Encore une fois, si elle avait eu des sourcils, elle les aurait froncé. Mais son visage resta figé dans la même éternelle expression. Elle devait faire attention, elle finirait pas s'attirer des ennuis. Mais à sa décharge, sa voix résonnait d'une manière très différente dans l'eau, et à son goût peu harmonique.

- C'était moi. Tu aimes la musique ?
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Lun 1 Jan 2018 - 19:25

Je suis une Dryade. Si tu cherches des limaces, tu auras plus de chances d'en trouver dans la forêt. Elles n'aiment pas le sable des plages, et encore moins l'eau de mer.


Le petit écoutait la créature avec attention. Cilia était donc une dryade. Il n’en avait encore jamais vues de toute sa courte vie. Eblouis par cet être visqueux et tentaculeux, l’enfant se disait déjà que les dryades étaient les plus belles créatures du monde. Il ne se doutait pas que les autres membres de cette espèce ne seraient pas aussi attrayants à ses yeux puisque toutes les dryades n’étaient pas aussi gluantes. Ne connaissant pas encore les Gupiles, le petit Eon plaça donc les dyades dans le top de ses créatures préférées, juste après les limaces.

C'était moi. Tu aimes la musique ?


EON – Oui, c’était beau.

Il ne pouvait exprimer autrement que par ce simple adjectif la douceur du chant de la dryade. Sa voix l’avait envouté et avait soigné son cœur meurtri. Il avait envie de l’entendre à nouveau. Mais il n’eut pas le temps de le lui demander que déjà quelqu’un venait perturber cet instant.

Ce n’était qu’un bruit léger, un craquement ou quelque chose qui y ressemblait. L’enfant tourna la tête dans toutes les directions, se demandant s’il avait rêvé car il ne vit rien. Il ne se douta pas une seule seconde qu’il n’avait pas été le seul à entendre l’ensorcelante voix.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Jeu 4 Jan 2018 - 0:32

– Oui, c’était beau.

Le garçon avait dit ça avec un regard étrange, animés d'une émotion que Cilia avait du mal à comprendre. Ce n'était pas de la peur, elle était au moins certaine de ça. Mais ce n'était pas de l'étonnement non plus. C'était... étrange. Même parmi les créatures marines les plus ouvertes qu'elle avait pu rencontrer, le premier contact avait toujours été difficile. Et ça, c'était dans les meilleurs des cas. L'absence de surprise, ou tout du moins sa disparition rapide, étonnait la Dryade, plus qu'elle ne l'inquiétait.

- Merci. Est-ce que...


Cilia fut interrompue par un bruit étrange. L'enfant regarda rapidement autour de lui, signe qu'il avait lui aussi entendu un bruit. Ils n'étaient donc pas seuls. La Dryade ne pensait pas que le petit d'homme pouvait représenter une menace pour elle. Mais l'expérience lui avait appris la méfiance envers les étrangers. Instinctivement, elle avait reculé en direction du rocher où elle chantait quelques instants plus tôt. Face à un danger, la meilleure solution pour elle restait la fuite. Et avec l'océan dans son dos, sa porte de sortie était grande ouverte.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Ven 5 Jan 2018 - 19:46

La dryade s’était éloignée vers la mer, ce que le jeune argilite se refusait encore à faire. Cependant, comme leur proie menaçait de s’enfuir, quatre hommes cachés de l’autre côté de la dune se montrèrent et avancèrent rapidement vers l’enfant et la dryade. L’un d’eux devait être un mage car, alors qu’il plaçait ses mains devant lui en murmurant une incantation, l’eau de la mer cessa de bouger. L’enfant regarda ce phénomène sans en comprendre le sens. L’eau s’était-elle gelée? S’était-elle transformée en verre ou bien avait-elle pris la consistance d'une molle gelée?

HOMME – Encerclez la créature ! Ne la laissez pas s'échapper !

L’homme qui avait parlé devait être le chef. Il portait des habits noirs sur lesquels étaient dessiné un symbole qu'Eon n'avait encore jamais vu. Un oiseau tenant une galette dans son bec. Les trois autres humains se mirent à courir de part et d’autre du garçon et de la dryade. Ces hommes traquaient leur proie depuis de longs mois et leurs recherches avaient finies par les mener dans le coin. Ils avaient eu la chancec inouïe de l'entendre chanter et s'étaient approchés discrètement... jusqu'à ce que l'un d'eux les fasse repérer.

Persuadé d’être la "créature" qu’ils recherchaient, l’enfant se mit à courir en direction de la dryade. La boisson qu’elle lui avait fait boire lui avait redonné de la vigueur et il fut rapidement proche de l’eau, ce qui l’effrayait presque autant que les trois hommes qui les menaçaient.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Ven 5 Jan 2018 - 21:13

Le bruit venait de quatre hommes, surgissant derrière une dune. Cilia voulut se fier à ses réflexes naturels, et plonger directement dans l'océan, mais l'un des hommes en noir fit un geste des mains, gelant l'écume et les vagues mourantes sur le sable. Il s'en fallut de peu pour que l'un des tentacules de la Dryade ne se retrouve lui aussi coincé dans la glace.

– Encerclez la créature ! Ne la laissez pas s'échapper !

Si un doute existait, il était à présent dissipé. Pour le coup, Cilia était - malheureusement - beaucoup plus coutumière avec ce genre de qualificatifs. L'homme portait sur ses vêtements un emblème qu'elle avait déjà vu auparavant : un corbeau, avec dans son bec une lune. Elle n'avait pas découvert ce que ce symbole signifiait, mais visiblement, ces gens avaient un rapport étroit avec elle. Faisaient-ils partis de ceux qui l'avaient éveillé ?

Toutes ces questions n'avaient pas leur place ici et maintenant. Alors que le petit d'homme courait vers Cilia, celle-ci glissa rapidement pour s'interposer entre lui et les agresseurs. La Dryade avait encore de nombreuses lacunes concernant les us et coutumes humaines, mais elle était loin d'être bête. Ces hommes ne laisseraient jamais Eon repartir sain et sauf, et ce, même si elle se rendait.

Trois des hommes encerclèrent Cilia et Eon, laissant le mage en arrière, probablement pour s'assurer qu'il maintiendrait son sort, empêchant toute fuite par la mer. Ils sortirent chacun leur arme. La Dryade sentit une bouffée de colère monter en elle. A moins que ça ne soit de la peur. Surement un mélange des deux. Toujours est-il qu'elle le matérialisa en un hurlement tonitruant, en direction de l'homme à sa gauche.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Dim 7 Jan 2018 - 22:55

La dryade se plaça entre l’enfant et leurs agresseurs. Terrorisé, le garçon se mit à leur hurler de s’en aller, affirmant qu’il n’était pas un monstre et qu’il n’avait rien fait de mal, mais personne ne semblait l’entendre. Le mage restait en arrière tandis que les trois autres dégainaient leurs armes. Le plus proche de la dryade avait une épée, de même que son allié à sa droite. L’autre, celui qui était le plus proche d’Eon, tenait une hallebarde.

La dryade, elle aussi, se mit à hurler. Mais cela n’eut pas le même effet que les cris de l’enfant. Tout le monde se mit à la dévisager, terrifié. L’homme le plus proche d’elle tomba à genou en se tenant la tête entre les mains. Absorbé par cette étrange vision, l’enfant ne se rendit pas compte que l’un des autres humains s’était suffisamment approché pour l’atteindre. Une douleur lancinante lui transperça le mollet. Il se retourna pour découvrir que la hallebarde était profondément plongée dans sa jambe. Il hurla de peur et de douleur. Son cris, d’abord aigu, devint progressivement plus rauque. Il ne pouvait plus se retenir. Sa vraie nature revenait au galop. Il était en train de se transformer…

A la place de l’enfant qu’il venait d’embrocher, l’homme à la hallebarde eut la surprise de découvrir un colosse d’argile au bout de sa hallebarde. Il n’était pas aussi grand et imposant que s’il avait atteint sa taille adulte, mais il mesurait tout de même trois mètre cinquante, ce qui était largement suffisant pour impressionner les hommes en noir.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Mar 9 Jan 2018 - 14:43

Le hurlement avait laissé la cible de Cilia sur les rotules, probablement l'esprit totalement embrumé. Une pointe de déception apparut dans l'esprit de la Dryade : à cette distance, une personne normale aurait perdu connaissance. Comme s'il était accoutumé à ce genre de traitements... Elle n'eut pas le temps de creuser davantage la question. Chose qui n'était jamais arrivé auparavant, on répondait à son cri par un autre cri. Mais son étonnement ne faisait que commencer.

Presque naturellement, elle devina de qui venait ce cri. Il était déchirant, un véritable cri de douleur et de peu. Il était plutôt aigu, ce qui, pour Cilia, ne pouvait signifier qu'une chose sur son origine : le petit d'homme. Mais ce qu'elle découvrit en se retournant n'avait rien du petit d'homme apeuré et épuisé qu'elle avait rencontré.

Il était immense, bien plus grand qu'elle désormais. Sa peau avait viré au rouge orangé. Dans une association d'idée aussi étrange que malvenue compte tenu de la situation, elle se dit que cette couleur lui rappelait celle des poissons-clowns. Son cri, d'abord aigu et plein de peur, se mua en un cri de colère rauque. Cilia n'avait pas peur, elle était plutôt impressionnée, et surprise. Elle ne savait pas que les humains pouvaient faire ça. Etait-ce pour ça qu'on lui avait maintes fois parlé de leur dangerosité ?

Perdue dans ses pensées et sa surprise, elle ne remarqua pas l'homme à l'épée s'approcher d'elle.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Dim 14 Jan 2018 - 12:48

L’homme à la hallebarde eut un mouvement de recul. Eon, qui ne se trouvait plus au niveau des hanches de son assaillant mais bien au dessus, avait à présent une vue plongeante sur la scène. Le titan d’argile pouvait donc voir le casque de l’homme qui se relevait progressivement au fur et à mesure qu’il levait la tête et le golem finit par croiser le regard de l’homme, révulsé d’horreur.

Cependant, l’humain se reprit rapidement, de même que les autres membres de son équipe. Le mage était en train de lancer un nouveau sort et Eon espérait de tout cœur qu’il ne s’agissait pas de magie de l’Eau. A côté de la dryade, un homme leva son épée, prêt à l’abattre sur elle. L’argilite se plaça alors entre eux et le coup d’épée lui frappa la hanche. La lame entra peu profondément dans l’argile et Eon ne sentit rien. Il attrapa l’homme par la tête et le repoussa de toutes ses forces.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Dim 14 Jan 2018 - 21:54

Cilia reprit ses esprits. Elle se laissait trop facilement distraire, cela finirait par lui causer des problèmes. Heureusement, le petit d'homme -qu'il était étrange d'appeler ainsi un être qui la dépassait de plusieurs têtes- s'était interposé. La lame avait atteint sa jambe, mais il ne semblait en souffrir d'aucune manière. Encore un mystère qu'il lui faudrait résoudre... plus tard.

Un peu au loin, elle aperçut le mage préparer quelque chose, probablement un sort. la Dryade n'était pas particulièrement fière de caractère, néanmoins, elle fut piquée dans son orgueil quand elle voyait qu'on tentait, face à elle, de combattre le feu par le feu. Ou plutôt, l'eau par l'eau. Elle était la fille de l'Eau, créée par Elle. Elle n'allait pas se laisser abattre par un mage de pacotille. D'un geste vif de tentacule, elle fit apparaître une bulle d'eau, qui enveloppa le mage en un instant. Surpris, il abandonna le sort qu'il avait préparé, et bu la tasse. Il ne se noierait probablement pas -Cilia ne pouvait pas maintenir le sort suffisamment longtemps, surtout en pleine bataille contre plusieurs ennemis- mais les créatures terrestres réagissent mal à la sensation de noyade. Elle le savait d'expérience.

Alors que derrière elle, l'eau de l'océan reprenait progressivement sa forme, Cilia se lança à l'assaut du troisième homme. Le petit d'homme ne semblait pas prêt à les tuer, car il ne faisait que les repousser. Cilia ne savait pas si c'était de la miséricorde, ou de la peur. Mais à cet instant précis, la Dryade n'avait ni l'un ni l'autre.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Lun 22 Jan 2018 - 18:29

Son adversaire fut projeté un peu plus loin et tomba en arrière. Il resta quelques secondes à terre avant de repartir à l’assaut. De l’autre côté, la dryade était en train d’effectuer un large mouvement de tentacule qui se termina par un geste vif vers le mage. De ce mouvement naquit une énorme bulle d’eau qui engloba l’humain tout entier. Surpris, il ouvrit vainement la bouche à la recherche d’oxygène, se tenant la gorge avec effroi. Eon recula, surpris. Il était aussi effrayé que le mage. Toute cette eau partout autour de lui ! Il sentit à peine l’entaille que provoqua l’humain qu’il avait envoyé paître, quelques secondes plus tôt. L’homme s’était remis de ses émotions et revenait à la charge. Cette fois-ci, l’enfant d’argile l’attrapa par le cou, le maintenant ainsi en l’air. Il serra, de plus en plus fort et le visage du guerrier pris une teinte violacée. De la bave coulait des commissures de ses lèvres et ses yeux étaient tellement exorbités qu’ils semblaient sur le point de sortir de ses orbites.

Concentré à la fois sur l’effrayante bulle d’eau et sur l’humain qu’il tenait entre ses bras, le garçon ne prêtait pas attention aux deux autres hommes. Désormais, ils lui paraissaient minuscules et leurs attaques ne lui auraient pas fait le moindre effet.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Lun 22 Jan 2018 - 22:31

Cilia continua sur sa lancée, et rentra en plein dans l'assaillant. Elle était trop légère pour faire tomber un humain adulte en plein possession de ses moyens. Néanmoins, sa vitesse lui permit de le déstabiliser, le temps de passer à la seconde étape de son plan. Une fois écrasée contre la poitrine de l'homme, Cilia déploya ses tentacules, et enserra sa cible. Si elle ne pouvait pas rivaliser avec un homme adulte en termes de poids, elle était beaucoup plus capable de tenir la mesure en termes de force. Un tentacule enserrant le bras droit de l'homme, et l'empêchait de le lever. Le corps de la Dryade étalé sur le corps de l'assaillant incapacitait totalement son côté gauche. Il était à sa merci, comme un poisson dans un filet.

En se redressant, le visage de Cilia, toujours de marbre, se retrouva à quelques centimètres de celui de sa victime. Si les yeux de la Dryade étaient toujours aussi vides, ceux de l'homme à la cape au corbeau et à la lune étaient remplis de peur. Les rôles du chasseur et de la proie venaient de s'inverser pour lui. Cilia pivota sa tête, laissant entrevoir à l'homme son bec crochu, dont jaillit un puissant jet d'eau bouillonnant. Entre deux glougloutements, l'air s'emplit du hurlement déchirant de l'homme en armes.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Dim 28 Jan 2018 - 12:43

Le monstre d’argile serra de plus en plus fort. La peur lui faisait perdre le contrôle de lui-même et il concentra toute sa force dans son immense poing jusqu’à ce que les cervicales de l’humain claquent et que sa tête se mette à pendre anormalement sur le côté.

La mort de celui qu’il maintenait du bout des bras tel un pantin désarticulé ne suffit pas à la calmer. Il continuait à serrer sa proie et les deux autres hommes frappaient ses jambes, regardant le cadavre de leur ami se faire balloter de droite à gauche avec effroi.

Eon finit par lever le nez du visage violacé et ensanglanté. Son regard tomba sur une scène toute aussi horrible : la dryade enlaçait un humain au visage tuméfié, plein de cloques et de plaies à vif. Il était visiblement tout aussi mort que celui qu’il tenait dans ses mains. Même s’il ne pouvait sentir l’odeur de brûlé qui s’en dégageait, le jeune Eon en fut bouleversé. Il lâcha son humain qui tomba mollement dans le sable. Les autres hommes firent comme lui, ils restèrent bouche bée… avant de se reprendre rapidement et de continuer leurs attaques. Le magicien avait fini par se libérer de sa bulle d’eau et, paniqué, était en train de lancer un nouveau sort en visant le golem d’argile. Les deux autres attaquèrent la dryade en même temps.

Quand il sentit de l’eau dégouliner sur lui, Eon paniqua encore plus et se jeta sur le magicien de toutes ses forces. Ce dernier tomba à la renverse et mourut écrasé par les frénétiques coups de pieds que le géant d’argile lui infligeait en le piétinant.

Par réflexe de survie, le golem trempé avait rapidement repris l’apparence d’un petit garçon poussant des cris stridents tout en écrasant de ses petits pieds les restes sanglants du magicien.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Lun 29 Jan 2018 - 23:55

Les tentacules se détachèrent du cadavre ébouillanté dans un bruit écœurant de succion. Cilia se retrouva alors face à deux assaillants. D'un geste vif de tentacule, elle fit apparaître une énorme bulle d'eau, d'au moins deux fois sa taille. La canalisation du sort fut très rapide, grâce à la présence de l'océan qui avait enfin retrouvé sa forme normale. Cilia ne chercha pas à savoir ce qu'il advenait du mage. Tourner la tête à un moment pareil lui aurait été fatal. Néanmoins, le bruit terrifiant de la chair écrasée et des os broyés la laissa penser qu'elle n'aurait plus à se soucier du mage.

La Dryade et les deux assaillants se dévisageaient, attendant de voir qui frapperait le premier. S'ils pensaient que l'attaquer à deux contre un, ils allaient vite se rendre compte de leur erreur. Les tentacules de Cilia ne servaient pas qu'à nager. L'homme de droite se précipita finalement vers elle en criant de rage, immédiatement suivi par son camarade. Il se prit en retour l'énorme masse aqueuse de plein fouet, et il fut projeté au sol, lâchant son arme dans le sable. Le deuxième fendit l'air de son arme... pour se retrouver bloqué plusieurs centimètres au-dessus du visage de marbre de la Dryade. Usant de la force de quatre tentacules, elle avait stoppé l'arme en plein élan, en saisissant le tranchant de la lame.

L'homme fut surprit qu'une créature aussi faible puisse lui opposer une telle résistance sur un point de vue purement physique. Il poursuivit son effort en grinçant des dents, et pressa de tout son poids sur l'arme. L'acier entama la chair de la créature marine, dont s'écoula un liquide poisseux bleuté.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Lun 12 Fév 2018 - 23:07

Quand il s’arrêta d’écraser les morceaux d’humains avec ses petits pieds, le garçon leva la tête pour contempler la scène de carnage qui s’offrait à lui. Pire que tous ces êtres défigurés, décomposés ou ébouillantés, il y avait toute cette eau… De l’eau derrière eux et sur les côtés qui s’étendait à l’infini. Et de l’eau qui se déplaçait anormalement dans l’air environnant, menaçante. Le garçon contempla ces bulles ébahis avant d’avoir enfin un réflexe de survie logique : il s’enfuit à toutes jambes.

La magie de l’eau était la magie la plus dangereuse qui puisse exister à ses yeux et jusqu’à présent il ignorait qu’elle existait. Cette prise de conscience ne pouvait que l’effrayer au plus au haut point.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Lun 12 Fév 2018 - 23:46

Cilia se débarrassa de son assaillant. Le dernier avait été sonné par la masse d'eau qu'il s'était pris de plein fouet, il semblait même évanoui. Alors qu'elle se demandait ce qu'elle allait faire de lui, le petit d'homme s'enfuit vers l'intérieur des terres, laissant derrière lui une traînée ensanglantée, restes des intestins du mage. La Dryade était bien embêtée. Il semblait terrorisé, et il était peut-être blessé. Par ailleurs, elle ne comprenait toujours pas comment il avait pu s'en sortir aussi bien après s'être fait empalé la jambe. Cela l'intriguait au plus haut point. Et, quelque part, elle se sentait responsable. Il était évident que c'était après elle que ces hommes en avaient, et ce petit d'homme s'était retrouvé impliqué malgré lui. Elle devait s'assurer qu'il allait bien.

Ceci étant dit, elle ne pouvait pas risquer de laisser des témoins. Et cet homme inconscient, une fois qu'il se réveillerait, irait chercher des renforts. Sans autre forme de procès, elle traîna l'homme évanoui dans l'océan, et le tua en lui maintenant la tête sous l'eau. Pour ce genre de choses, Cilia n'avait aucune forme de remords. Maintenant que le dernier assaillant n'était plus, elle suivit les traces de pieds sanglantes en flottant doucement. L'enfant devait être épuisé et terrorisé. Il n'allait pas pouvoir aller bien loin.
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Jeu 15 Fév 2018 - 10:43

Le garçon courait à perdre haleine. Ses pieds s’enfonçaient dans le sable, sensation inhabituelle qui le ralentissait. Il finit cependant par atteindre un lieu où la plage laissait place à la terre et où herbe et arbres menaient un combat millénaire contre le sol salé et rocailleux pour accaparer l’espace. Le garçon se laissa tomber sur une roche, à bout de souffle. Il remarqua alors le bout d’intestin enroulé autour de sa cheville et qu’il avait involontairement trainé depuis la plage. D’un geste, il le fit tomber par terre et l’observa, dégoûté. Il venait de fuir le lieu où ses parents pendaient le long d’une corde pour se retrouver dans un lieu où la mort et la violence étaient encore plus présentes. Il renifla et s’essuya le nez d’un mouvement de poignet. Il était désormais nu, ensanglanté et épuisé au milieu de nulle part. Il aurait aimé que sa mère soit là à cet instant pour le réconforter. Mais il était seul… Enfin, pas si seul que ça car l’étrange dryade avait suivi sa trace et s’approchait doucement, flottant dans le vent.

Le garçon l’observa, médusé. Qu’elle était belle ! Tout était incongru, on se serait cru dans le tableau d’un fou : une scène de carnage à droite, la mer en fond, un gamin nu et un monstre-pieuvre lévitant non loin.

La voix du garçon trembla quand il interrogea sa sauveuse :

EON – Ils sont partis ? On est en sécurité maintenant ?

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Cilia le Ven 16 Fév 2018 - 23:53

Comme prévu, Cilia avait rattrapé aisément le petit d'homme. La Dryade ne comprenait pas trop sa réaction. Après tout ce qu'il avait fait, pourquoi s'enfuir, comme si le combat lui avait fait peur ? Ceci étant dit, elle ne s'expliquait pas non plus son étrange transformation.

– Ils sont partis ? On est en sécurité maintenant ?

Cilia ne savait pas s'il plaisantait ou pas. Non, les assaillants n'étaient pas partis. Il étaient bien placé pour le savoir, il avait piétiné les entrailles de l'un d'eux. Ne sachant pas trop comment réagir, elle se contenta d'une réponse laconique :

- Oui.


Ils s'étaient éloignés de la mer, mais elle pouvait encore entendre le bruit des vagues. Après un long silence, elle se souvint qu'elle avait été blessée. Utilisant son pouvoir, elle fit apparaître un filet d'eau qui vint entourer son tentacule meurtri. Après quelques secondes, l'eau enchantée laissa place à une nouvelle peau souple et intacte.

Cilia ne comprenait toujours pas comment le garçon pouvait être indemne. Elle était pourtant certaine d'avoir vu l'arme de l'un des mercenaires lui transpercer la jambe. Pourtant, cela ne l'avait pas empêché de se battre comme si de rien n'était, et de fuir comme si de rien n'était. Néanmoins, elle lui posa la question par principe.

- Es-tu blessé ?
avatar
Cilia
Bon
Bon

Race : Dryade d'Eau
Classe : Barde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Eon le Mar 20 Fév 2018 - 11:14

De sa voix profonde, la dryade rassura le garçon. Doublement traumatisé par la mort de ses parents suivi de celle de tous ces hommes, il cherchait à fuir la réalité et refusait d’accepter l’inacceptable. Quand Cilia soigna sa blessure avec un filet d’eau, il sursauta à nouveau. Encore de l’eau….

CILIA - Es-tu blessé ?


Eon observa son corps. Tout était intact, sauf ses pieds qui s’étaient abîmés lorsqu’il était redevenu un petit garçon et qu’il piétinait les restes du mage. Les os avaient dû provoquer quelques lésions sans gravité.

EON – Ça va, c’est rien.

Il s’imaginait que la dryade lui réservait le même traitement qu’à elle-même et il n’avait pas envie de voir l’eau couler le long de ses pieds, même si c’était pour le soigner. Il la regarda intensément, espérant que cette fois-ci ils étaient vraiment au calme et que plus rien ne leur arriverait pour aujourd’hui. Il sentit son nez couler et renifla avant que les larmes ne s’échappent à leur tour de son visage pour inonder ses joues.

EON – Pourquoi ? Pourquoi les hommes veulent–ils toujours me tuer ? C’est pas ma faute, j’y peux rien…. Je voulais juste pas mourir. Et je voulais pas que mes parents meurent ! Pourquoi est-ce qu’ils font ça ?! POURQUOI LES HOMMES SONT TOUJOURS SI MECHANTS ?!

Ses mots finirent par des cris de désespoirs. Son visage était plissé par le chagrin.

•————————————•
avatar
Eon
Champion
Champion

Race : Argilite
Classe : Druide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un passé plus qu'imparfait

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum