Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Mar 14 Juin 2016 - 1:42

La Vallée des Rois. Une succession de collines, dont certaines artificielles, dans lesquelles étaient creusées les nombreuses habitations des Halfelins. Les quelques "véritables" habitations visibles dans le paysage étaient les ambassades des Humains, et celles des Elfes, ainsi que quelques entrepôts, afin de conserver les montagnes de nourritures nécéssaires à l'alimentation quotidienne des Halfelins. Salmissra, lovée dans un lit, observait la vue qui s’offrait à elle par la fenêtre. Elle avait été conviée en ces lieux par le neveu de Holban, car ce dernier se rendait dans sa famille éloignée (si tant est qu'un Halfelin puisse réellement avoir de famille éloignée, sinon par la distance), et souhaitait leur présenter quelque divertissement exotique, en la personne d'une courtisane Nagi.

Son arrivée n'avait pas été des plus discrète. Quelque part, dans les brumes de l'Histoire, les Halfelins étaient apparentés à de petits rongeurs tandis que les Nagas étaient liés à de gros serpents. C'était la seule explication logique au fait que les Halfelins présent se soient pétrifiés en la voyant sortir du carosse. Puis, l'instant de surprise passé, ils l'avaient accueilli... Tant bien que mal. En effet, la Naga était bien plus grande que les Halfelins, et les couloirs de leurs demeures n'étaient pas exactement les plus adéquats et les plus adaptés à la morphologie de la Femme-Serpent. Elle se lova sur son lit, heureusement d'une bonne taille, alors que le neveu d'Holban entrait dans la chambre.

"Ah, Salmissra. Mon oncle m'a vanté vos nombreux talents et j'ai eu l'occasion d'en voir certains par moi-même... Mais il m'a parlé aussi de certaines compétences qui... Frisent l'illégalité, malgré leurs utilité. J'aimerais bien savoir ce que vous pourriez faire..."

"Et bien... Tout dépend de ce que vous recherchez, Mayhew. Ecarter quelqu'un, le faire chanter, l'impliquer dans un quelconque scandale, ou le faire disparaître... Tout cela m'est possible... A condition d'y mettre le prix."

"Vous êtes cruelle, Salmissra. Fort chère, aussi."

"J'ai souvent remarqué que c'était-là un bon moyen pour vérifier si la personne est prête à aller jusqu'au bout. Une façon comme une autre de tester leur détermination. Que souhaitez-vous ?"

"Ce soir, vous serez conviée à danser sur la Place. Je vous indiquerais votre cible, en vous donnant les dernières instructions... Et vous me donnerez votre prix."

Salmissra acquiesça, tandis que Mayhew ressortait de la chambre.
La Place était une cuvette, sise entre plusieurs demeures halfelines de haute renommée, et servait de lieu de rassemblement et de divertissement aux différentes familles vivant autour. Elle était dallée de pierre et permettait à pas moins d'une centaine d'Halfelins de se regrouper autour des tables chargées de nourritures, tandis qu'une scène offrait à un orchestre la possibilité de jouer de la musique pour que les quelques danseurs en phase de digestion puissent se trémousser.
Cette fois-ci, la Place serait ouverte à tous les Halfelins du "quartier", afin que ces derniers puissent jouir du spectacle de la Nagi. Cela coûterait fort cher, mais la famille de Mayhew comptait bel et bien étaler ses richesses, ne serait-ce que pour l'épate.

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Sam 18 Juin 2016 - 3:29

Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas reposé. Je commençais à traîner des pieds, mes jambes étaient lourdes, mon regard fixé sur l'horizon. Mais pourquoi je me retrouvais embarqué dans tout ça ? A oui, c'est vrai, je m'en souviens. J'étais arrivé à Telbara pour retrouver quelqu'un, mais jamais je n'ai réussi à mettre la main dessus. J'ai finalement réussi à prendre contact avec un de ses proches à la Guilde des Guerriers de Telbara, il m'avait annoncé que ce dernier était en mission dans les alentours de Luvet, ville appartenant au peuple Tacoman. Une fois de plus je pouvais remercier les prêtre et prêtresse de Telbara pour m'avoir permis de profiter de tout se savoir qu'il gardait dans des bouquins. Je commençais à connaître plus de choses sur le monde qui m'entourait, bien que je ne comprenais pas tout.

M'enfin bref, toujours est-il que maintenant, j'étais en route pour Luvet et que cela faisait presque 35 jours que je marchais. J'avais fait une halte à Port-Barbe pour prendre des vivres pour Külir pour le reste de voyage qu'ils nous restaient. Je me doutais bien que nous ne croiserions pas de villages en chemin, alors j'avais décidé de prendre un plus de nourriture que d'habitude, même si mon petit compagnon ne mangeait pas énormément, au moins, il en aurait pour un petit moment. Et puis de toute manière, il n'en aurait pas plus besoin que cela puisqu'il ne se dépensait pas. Il était toujours au même endroit, dans ma sacoche en train de ronfler comme un Bronte ! D'ailleurs, en parlant de Bronte, ce n'était pas le premier que je croisais sur mon trajet. L'avantage de ces voyages était que je pouvais découvrir par moi-même, et non par les bouquins, les paysages, la faune ainsi que la flore qui s'était installé en ce monde.

J'arrivais enfin à Luvet, ou peut-être que non finalement. Pourtant, je n'avais pas vu de ville entre Port-Barbe et Luvet. A moins que ce soit un petit village non répertorié, ou encore que ma carte ne soit pas complète et erronée ? Peut importe, j'allais tout de même pouvoir en profiter un petit peu, au moins pour reposer mes jambes toutes engourdies. J'espérais vraiment qu'il y avait ne serait-ce qu'un petit feu de camp pour me ressourcer. Même le feu d'une cheminée ou celle d'une torche me satisferait. J'étais arrivé bien tôt dans la mâtiné, il n'y avait personne de sorti dans ce petit village. J'avais dit petit village parce que les maisons que je pouvais remarquer n'était que de petites huttes dans les collines. On pouvait les remarquer par les petites fenêtres qui entouraient la demeure, ainsi qu'avec le petit potager que l'on pouvait voir dans certaines propriétés. Un village vraiment étrange, mais des plus naturels. L'on pouvait apercevoir quelques bâtiments bien plus important un peu plus loin, ressemblant entre autre aux maisons des humains que j'avais pu voir du côté de Telbara.

Je décidais donc de prendre le temps de découvrir ce petit coin tranquille. Külir avait dû sentir que je m'étais arrêté, il sorti le bout de son nez de la sacoche que je portais en bandoulière et sauta au sol. Ses trois antennes toutes droites, je savais très bien ce que cela signifiait. A chaque fois qu'il se réveille ou qu'il s'ennuie c'est la même chose, il se volatilise et je dois le chercher jusqu'à ce que je le trouve avec tout un tas de problèmes. Mes dernières mésaventures me l'avaient une nouvelle fois rappelées.
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Ven 24 Juin 2016 - 23:28

Des enfants Halfelins jouaient sur la Place. Certains se poursuivaient autour des tables que l'on dressait, d'autres chantaient des comptines, quand ils ne s'amusaient pas avec des poupées. La scène était briquée, et les tables disposées de façon à laisser de l'espace au centre de la Place. On préparait des porcs à mettre sur les broches, en les arrosant d'abondance avec une sauce aux herbes. Des huîtres, amenées des côtes et conservées grâce à de la magie, étaient ouvertes selon une méthode particulière : on déposait des chopes de bière et des verres de vin près des personnes chargées de l'ouverture, et ces dernières buvaient une ou deux gorgées chaque fois qu'ils ouvraient plus de quatre mollusques à la suite. Quand la Nagi, qui observait cela depuis la fenêtre de sa chambre, en demanda la raison à une bonne Halfeline rebondie, cette dernière répondit simplement :

"Bof. On en a oublié la raison, mais on a gardé la tradition."

C'était... Pragmatique, d'un certain point de vue, et conforme à l'image que la Nagi se faisait des Halfelins : apprécier la vie sous toutes ses formes, et surtout, célébrer la bonne chère autant que se peut. La courtisane prit une bande de tissu, dont elle s'enveloppa la poitrine. Cela avait étonné les Halfelins de voir que cette dernière, même si elle n'était pas fonctionnelle, n'était pas couverte, ce qui contrevenait à leurs règles élémentaires de bienséance.
Enfin, elle plaça quelques touches de maquillage sur sa personne, avant de regarder la lettre qui traînait sur son lit. Elle avait écrit cette missive à l'intention de la mère d'Ontrose, au sujet de quelques problèmes typiquement féminins. Un messager de confiance irait la porter à bon port. On toqua à la porte, la prévenant qu'on l'attendait pour le repas. Elle sortit et se dirigea vers la Place. Elle n'était pas la première, ni la dernière, à arriver. Mayhew lui fit un signe et elle serpenta jusqu'à lui. Il n'avait pas participé à l'ouverture des huîtres, mais semblait tout aussi éméché que les personnes chargées de cette tâche.

"Bien... Le repas ne va pas tarder à commencer. Je t'indiquerais ta "cible" quand on mangera."

"Parfait."

Des musiciens s'installèrent sur la scène et, après avoir accordé leurs instruments, ils commencèrent à jouer, donnant le signal du début des festivités. Les plats s'amoncelèrent sur les tables, et les convives devisaient gaiement entre eux. Il n'y avait pratiquement que des Halfelins, et quelques Humains, sang-mêlés et Tigrains. Du vin fut versé dans les hanaps, et la bière coulait à flot quand Mayhew désigna à la Nagi un Halfelin pratiquement aussi rebondi que lui, et entouré de congénères féminines.

"Lui. Il faudrait que tu l'écartes. Définitivement. Je n'ai pas besoin de te donner mes raisons, mais saches juste qu'on te donnera une vingtaine de pièces d'or, et un collier de Javresi pour ce travail."

Salmissra siffla de contentement, tandis que ses yeux se réduisaient à deux fentes. Javresi était un des meilleurs joaillier tacoman, qui réservait ses créations et celles de ses apprentis à des personnes bien plus fortunées que Salmissra ne l'était. Le prix d'un de ses colliers surpassait largement la récompense promise...

"Très bien. Je le ferais avec... Plaisir. La musique m'enchante, et j'ai fort envie de danser."

Elle se leva et se rendit au centre de la Place, avant de commencer à se déhancher sensuellement, tandis que l'orchestre s'efforçait de s'adapter à son rythme.

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Ven 1 Juil 2016 - 0:35

Je ne m'étais pas trompé, à peine sorti du sac, à peine ses antennes redressées, il avait déjà flairé quelque chose je ne sais où et avait disparu dans la seconde qui avait suivi. Une fois de plus j'allais devoir le chercher. Heureusement pour moi, ce village n'était pas aussi grand que Telbara, Cela devrait être logiquement plus facile de retrouver le Rintec. Du moins, c'est ce que je m'étais imaginé. J’avais finalement passé une bonne partie de la journée à le chercher, sans succès. J'espérais simplement qu'il ne lui était rien arrivé. Il avait beau être sauvage, je m'y étais attaché au fil du temps et je ne souhaitais pas m'en séparer. Il ne parlait pas, ne jouait pas beaucoup avec moi, mais je n'étais pas seul.

Je me dirigeais, semble-t-il, vers le centre du petit village. Je pouvais entendre de la musique provenir de derrière quelques huttes. Je m'y dirigeais prudemment et traversais un petit chemin dallé de pierre. Le chemin menait sur une grande place où plusieurs hommes de petites tailles festoyaient gaiement. En observant attentivement ces petits êtres, je devinais qu'il s'agissait des propriétaires de ces huttes construites à même les collines. J'avais l'impression d'avoir déjà entendu parler de ce gens, peut-être même en avoir croisé quelques-uns à Telbara. Je n'arrivais pas à leur donner un nom, cela m'échappait. Ce n'est pas grave, j'aurai l'occasion de leur demander. La place était spacieuse, situé dans une cuvette où de nombreuses personnes festoyaient, buvaient, mangeait et dansaient. Une petite scène était située juste à côté où des musiciens offraient leur spectacle de musiques acoustiques. Il n'y avait pas que des humains de petites tailles, mais aussi de vrais Humains, des Tigrains, probablement des sang-mêlé ce qu'on appelait des enfants d'elfes ou d'orque. Connaissant bien ses derniers, il était impossible de les voir ici à profiter de la vie avec d'autres races que la leur, c'est pourquoi j'imaginais qu'ils n'étaient pas vraiment Elfe. Il y avait également une serpente au milieu de la piste qui dansait gracieusement au son de l'orchestre. Une magnifique fête avait lieu en ce moment, dans ce petit village.

Mais mon attention n’était pas vraiment portée sur la fête, mais plutôt sur mon petit compagnon qui se trouvait derrière l’orchestre. Il allait sans doute faire une grosse bêtise, comme à son habitude. Il jouait avec une petite ficelle. Bien. Il ne faisait de mal à personne et ne créait aucun problème, pour une fois. Je m’asseyais sur des marches en haut de la cuvette, suffisamment loin de la foule pour ne pas être confronté aux gens. J’avais toujours aussi peur d’être entouré de gens, cela me mettait mal à l’aise. Je profitais tranquillement de la fête pour reposer mes jambes, écouter l’orchestre et regarder la danseuse charmer les spectateurs.
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Lun 25 Juil 2016 - 22:27

Salmissra se déhanchait au mieux, tandis que son corps suivait le rythme qu'elle avait imposé à l'orchestre. Ses écailles captaient la lumière des torches, brillaient à la lueur des flammes, et projetaient sur les pierres autour d'elle une explosion de couleurs irisées captivant le regard des participants, ce qui était le but. Elle était une courtisane, et une douée, par dessus le marché. Mais elle aimait dévoiler sa beauté aux yeux d'autrui, et faire fantasmer les spectateurs sur ses capacités diverses et variées. Elle sourit, au beau milieu d'une figure, tandis que de nombreux mâles et certaines femelles, toutes races confondues, détournaient le regard non pas par gêne, mais pour masquer le trouble montant en eux. Joueuse, la Nagi serpenta en direction d'une table, où elle se fit séductrice. L'un des convives, pensant tenir là sa chance, tenta d'obtenir d'elle un baiser. La Femme-Serpent avança son visage, prête à le lui accorder, avant de reculer vivement, un grand sourire sur les lèvres, tandis que les convives assemblés éclataient de rire devant la déconvenue du jeune Halfelin.

Finalement, la danse cessa et Salmissra s'arrêta pour un salut final, tandis que l'assemblée applaudissait sa performance. Finalement, elle quitta la "piste de danse", afin de se rafraîchir au mieux à l'extérieur du cercle, à l'écart de la foule, la cascabelle grinçante d'excitation. Un serviteur lui apporta une cruche de vin et un hanap puis, à sa demande, un seau d'eau. La Nagi plongea la tête dans l'eau, pendant une ou deux minutes avant de s'estimer au moins rafraîchie et débarassée de la "sueur" qui s'était accumulé sur son visage. Alors qu'elle relevait la tête, elle sentit quelque chose qui... Grattait, à défaut d'autre chose, sa cascabelle. La "chose" s'aggrippa finalement aux écailles de la Nagi, qui souleva cette dernière pour observer ce qui la dérangeait durant son repos. Elle se retrouva alors nez-à- .... Antennes, avec une étrange larve, qui s'accrochait de son mieux à sa cascabelle à l'aide de deux pattes pratiquement atrophiées. Elle l'approcha de son visage, tout en gardant une petite distance de sécurité.

"Tiens tiens tiens... Qu'es-tu donc toi ? Tu n'es pas du coin, semble-t-il, tu es bien assez grasse pour être dévorée par un Halfelin victime d'une fringale inopinée. Alors, d'où viens-tu ?"

Elle plissa ses yeux dorés, observant l'étrange insecte sous tout les angles. Ce dernier tenta bien de la menacer à l'aide de sa langue dentelée, mais la seule réaction de Salmissra fut d'en rire.

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Sam 30 Juil 2016 - 2:07

L'orchestre jouait une mélodie saisissante et planante à la fois sur laquelle la Naga dansait avec grâce et sensualité. Elle était le centre de cette fête et attirait tous les regards. Tant de passion et de plaisir émanait de cette charmeuse, on aurait dit qu'elle était dans une bulle où elle laissait exploser toutes ses émotions. La danse dura plusieurs minutes, j'entendis plusieurs rires amusés dans la foule. Je m'étais allongé et avais fermé les yeux, essayant d'imaginer la femme serpent danser et illuminer le petit village. Souvent, j'essayais de rêver, en vain. Une Naga m'avait demandé de "faire de beau rêve" un soir, mais comment puis-je rêver? Etant donné que je n'avais nullement besoin de dormir, ou plutôt qu'entend qu'esprit élémentaire, il m'était impossible de dormir. C'est du moins ce que j'ai pu lire dans la bibliothèque du temple de Thénos, à Telbara. Je me forçais à me représenter certaine chose parfois, comme par exemple, actuellement, j'essayais de représenter cette Naga danser et charmer le public de toute sa splendeur. J'essayais, j'essayais, j'essayais ... sans y parvenir...

La musique avait pris fin sans que je m'en aperçoive et le brouhaha des villageois qui festoyaient de nouveau revînt prendre le dessus sur ce court silence. Les musiciens discutaient autour d'un livret, sans doute leurs partitions. Ils étaient certainement en train de choisir leur prochaine musique. Quant à la danseuse, elle s'était éclipsé, probablement pour faire une pause, se désaltérer. Et Kulir ? J'avais beau le chercher en bas, aucun signe de lui. Il était parti pendant que j'avais fermé les yeux. Voilà une raison de plus de garder les yeux toujours ouvert, pour garder un œil sur lui. Cela ne servirait à rien de crier son nom, le joyeux bordel qu'offrait la fête ne me permettrait pas de me faire entendre de tous, ou de Kulir. Je me relevai et me mis à le chercher un peu partout. Il n'avait pas dû aller bien loin. Je descendis donc les marches quatre à quatre pour me retrouver au centre de la place du quartier. Je n'avais pas bien saisi la taille des villageois, j'avais l'impression de mesurer plusieurs mètres tellement l'assemblée me paraissait ridicule. Je me mis accroupi pour essayer de ne gêner personne, mais même comme ça j'étais bien de trop grand.

J'avais mis la main sur un indice. Je m'approchais de la ficelle avec laquelle mon compagnon de route jouait quelques instants plus tôt. Elle était pleine de bave, même un Orc n'aurait pu écumer autant. J'allai voir les gamins qui jouaient à coter, mais un petit éclat de rire attira mon attention. Derrière l'orchestre, une grande barrière en bois ou trônais les torches qui éclairaient les musiciens essayait d'atteindre le ciel étoilé. Une construction du village je supposais, elle arrivait à peine à mes épaules. Les allées étaient éclairées par des torches qui, élevées sur de grand poteau en fer, éclairaient les alentours. La disposition des allées devait former une étoile vue du ciel, je me demandais si cela était fait exprès. Enfin bref, retournons à nos petites larves. Une allée remontait secrètement la place, celle-ci me mena jusqu'à un petit jardin ou un grand paravent bloquait la vu, ou du moins je ne pouvais voir que des ombres bouger. Un nouveau rire doux et soyeux vînt bercer mes oreilles. Je pouvais voir l'esquisse d'une magnifique demoiselle avec le jeu d'ombre de la lumière de l'autre côté. Une autre ombre accompagnait la sirène des ombres, plus petite et plus tassé, avec trois antennes. Petite boule à trois antennes, je n'en connais pas des masses dans les environs...

Garràn - Heu ... Excusez-moi ... hum ... j-je ... est-ce qu'une petite larve à trois antennes se trouverait en votre compagnie ? J-je ne v-voulais pas vous déranger, v-vraiment excusez-moi.

Sur ces mots, la petite tête de Kulir apparu au coin du paravent.
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Lun 8 Aoû 2016 - 23:38

La créature perchée sur la cascabelle de la Nagi semblait... Désorientée. Apparemment, elle n'était pas habituée à recevoir ce genre de traitement, en tout les cas, pas de tout le monde. Il semblait que l'insecte, ou la larve, quoi que ce soit, qui était en face de Salmissra, n'était pas aussi sauvage qu'il n'y semblait. En tous les cas, la curiosité qu'elle ou il manifestait n'était pas celle d'un animal purement sauvage et totalement indompté. La courtisane approcha un doigt écailleux de la tête de la créature, avant de le retirer précipitamment devant une tentative de morsure impromptue. Elle retenta l'expérience et parvint à lui passer son doigt sur les antennes, ce qui fit frémir la bestiole. Ses anneaux ressentirent les vibrations du sol indiquant l'arrivée d'une personne. Aux pas, elle détermina qu'il ne s'agissait pas d'un Halfelin. L'inconnu, finalement, demanda si "une larve à trois antennes" se trouvait en compagnie de la courtisane. Pour toute réponse, Salmissra éleva sa queue de façon à ce que la tête de ladite larve apparaisse au coin du paravent.

"J'imagine que vous parlez d'elle ?"

La queue passa par-dessus le paravent, approchant la larve de celui qui semblait en être le propriétaire. La courtisane sentit les griffes de l'animal lâcher sa cascabelle, tandis qu'il sautait en direction de son maître. Elle ramena ses anneaux sous elle, avant de sortir du relatif abri offert par le paravent, ses cheveux humides tombant en cascade sur ses épaules. Ses quelques bijoux cliquetaient à chacun de ses mouvements, tandis que les gouttelettes qui étaient tombées dessus les rendaient flamboyants à la lueur des flammes et... De la peau de l'étranger, étonnamment. Ce dernier avait en effet une peau rougeoyante, qui était visible malgré les vêtements qu'il portait. Il était d'assez haute taille, pour un Humain... S'il en était un.

"Vous êtes bien étrange, tout comme votre amie larve. Vous n'êtes pas de la Vallée des Rois, je ne me trompe pas ?"

Elle s'appuya contre le paravent, avec une pose qui se voulait certes nonchalante, mais qui était en réalité savamment étudiée pour la faire paraître aussi attirante que possible aux yeux des clients potentiels lors d'une réception.

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Jeu 25 Aoû 2016 - 2:47

Le vent s'était levé. Une légère brise venait rafraichir la soirée, ici, dans ce petit village. Une voie douce et calme s'éleva à mon intention, me livrant mon petit collègue qui se jeta sur moi sans modération. Il prit place sur ma tête, comme si je n'étais qu'un vulgaire caillou à ses yeux. Il s'installa confortablement tandis que la danseuse Naga sortit de son petit abri pour découvrir à qui pouvait bien appartenir la petite larve défectueuse. J'eue la sensation d'être analysé de la tête au pied, comme d'habitude puisque ce n'est pas souvent que l'on voit un élémentaire de ses propres yeux. C'est cette même réflexion que m'avait faite une Naga, il y a de sa plusieurs semaines déjà.

Danseuse Naga - Vous êtes bien étrange, tout comme votre amie larve. Vous n'êtes pas de la Vallée des Rois, je ne me trompe pas ?

La serpente me dévisageai, comme si elle découvrait quelque chose de nouveau. A ses yeux, je voyais bien que j'avais piqué sa curiosité. Le regard sérieux, elle adopta une posture beaucoup plus décontracté, peut être même un peu trop décontracté pour demoiselle à mon humble avis. Si j'avais été un homme, je serai tombé sous le charme sans la moindre résistance, mais de par ma nature, je ne connais pas vraiment les émotions. J'apprends à les connaître petit à petit, à les ressentir. Je restais de marbre, mais la couleur qui définissait mon affinité élémentaire se mit à s'intensifier, laissant filer de légère étincelles au vent. Qu'elle genre de sensation était-ce? Je décidais de me reprendre, de calmer un peu ce sang bouillant et d'entamer la discution avec elle.

Garràn - Non, en effet. Je suis simplement de passage, enfin, je crois. Je marquais un temps avant de reprendre, me rappelant que j'étais plus ou moins perdu. Je vous ai vu danser sur la piste tout à l'heure, C'était impressionnant ! Vous avez dû travailler dur pour arriver à exprimer tant de passion dans ces pas de danse.

Je m'asseyais en tailleur pour être plus à l'aise et pour paraître un peu moins grand aussi. Je sentais que Kulir était légèrement énervé ou affamé, je sentais qu'il me tirait les cheveux ( et oui, même les élémentaire ont des cheveux ! ) certainement avec ses dents. Je le saisis d'une main pour le reposer sur le sol dallé de pierre. Cette Naga avait tout d'intriguant, elle paraissait mystérieuse et dieu sait à quel point je le suis !
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Sam 27 Aoû 2016 - 19:25

Des Halfelins allaient et venaient non-loin de l'endroit où se trouvaient la Nagi et l'étranger, mais sans les remarquer pour autant. Il fallait dire, à leur décharge, qu'ils étaient assez saouls pour être mis en perce. La fête battait réellement son plein, et la courtisane n'aurait pas encore à reprendre ses sensuelles reptations pour divertir le tout-venant avant un certain moment. L'étranger lui avoua qu'il n'était pas du coin, ce qui n'était guère difficile à deviner, d'une certaine façon. Il la complimenta ensuite sur ses talents de danseuse, l'ayant aperçu se mouvoir sur la piste, comme une bonne partie de l'assistance, mais la Nagi adorait ce genre de flatterie.

"Merci beaucoup, répondit-elle de sa voix sifflante. J'ai beaucoup pratiqué, en effet, puisqu'il s'agit-là de mon métier. Et c'est un métier que j'adore... Vous permettez ?"

La courtisane se détourna, pour prendre un nouveau seau d'eau et se rafraîchir. Elle pouvait sentir, montant du sol, les vibrations provenant de la fête, montrant que cette dernière battait son plein. La Nagi trempa ses bras et son visage, avant de se retourner un instant, afin de retirer la bande de tissu qui couvrait sa "poitrine". Elle s'étira en grognant, heureuse d'être délivrée de ce "carcan". Autant pour les races humanoïdes, cela était compréhensible, puisque les seins avaient comme fonction première d'allaiter le nourrisson,mais avaient aussi une fonction érotique durant leurs ébats, comme elle l'avait rapidement découvert chez ses amants. Ce qui expliquait sans doute pourquoi les races humanoïdes les couvraient.

Elle prit le seau et le renversa sur sa poitrine, appréciant sa fraîcheur des plus vivifiantes. Salmissra sentit que quelqu'un s'approchait, et se porta à la rencontre du nouveau venu. Il s'agissait de Mayhew, et il était visible qu'il était on ne peut plus éméché. En voyant la "tenue" de la courtisane, un sourire alcoolisée et goguenard s'étira sur son visage. La Nagi eut un léger mouvement de recul, alors qu'il s'avançait la main tendue, avant de faire une moue rapide et de s'affaisser doucement à sa hauteur, laissant le jeune Halfelin emprisonner son sein dans sa main.

"Ma... Ma belle Salmissra, tu as eeeeuh... La tenue farpaite, pour conclure la roissée en dansant... On n'attends plus que... Que... Que toi."

Salmissra acquiesça, un sourire peint sur le visage, avant de lui retirer la main de sa poitrine. Puis, elle serpenta en direction de la Place, avant de se retourner et de s'adresser à la fois à Mayhew et à l'étranger :

"Vous voulez venir ?"

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Mar 6 Sep 2016 - 21:11

Danseuse Naga - Merci beaucoup, répondit-elle de sa voix sifflante. J'ai beaucoup pratiqué, en effet, puisqu'il s'agit-là de mon métier. Et c'est un métier que j'adore... Vous permettez ?"

La serpente se retira un instant pour se rafraichir à l’aide d’un sceau d’eau à sa disposition. Caché par le paravent, j’entendis un grognement accompagné d’un faible soupir de soulagement, puis le bruit de l’eau s’écoulant sur le sol. Elle venait certainement de vider le sceau d’eau. Je me relevais pour saisir une torche qui était logée sur une sorte de poteau en fer, certainement pour éclairer l’allée où nous nous trouvions. Je la rapprochais le plus près possible de mes mains pour les réchauffer et me ragaillardir. Quelques petits hommes déambulaient par-ci par là, de manière hilarante, zigzaguant dans les ruelles de la ville miniature. Deux jeunes gens criaient leur euphorie tout près de nous, parlant d’un breuvage à base de bave de gupile et de plumes de CARIAÖZ . Je me demandais quel goût cela pouvait avoir, je ne connais pas les ingrédients de cette mixture.

Les voix se firent plus lointaines au fur et à mesure que leur discussion continuait. Un autre petit homme, celui était seul, se rapprochait de nous, avançant par à coup. Mais qu’avaient-ils bien pus consommer pour être tous aussi joviale ? Ce dernier marchait lentement d’un pas lourd, comme s’il voulait être sûr de bien toucher terre à chaque fois qu’il élançait son pied en avant. La serpente, dévêtue, sortit de son petit coin pour accueillir le nouvel arrivant. Je n’avais pas fait attention, mais la naga était habillée d’un haut en tissu, pourtant il me semblait que Naga ne portaient pas de haut ? Je repensais à la serpente que j’avais croisée à Telbara qui, elle, n’était pas vêtu du tout. Le petit homme se rapprocha tant bien que mal de la danseuse, tout en tendant son bras vers celle-ci. Elle répondit par un léger recul suivi d’une décontraction presque indécente. Le petit homme bégaya quelques mots à propos de la danseuse et de la soirée ce qui fit sourire la serpente. Elle se déplaça jusqu’au bout de l’allée avant de se retourner vers nous.

Danseuse Naga - Vous voulez venir ?

Le petit homme hoqueta avant de faire un grand sourire disgracieux et faire un grand oui de la tête. Hmm … pourquoi pas ? De toute façon, ce n’est pas comme ci j’étais réellement pressé. Je ne sais même pas où je suis sur la carte. Je vais prendre mon temps et profiter de la soirée. Je me disais que peut-être que l’état d’esprit des villageois est tel que leurs émotions sont libéré durant la soirée. C’était peut-être une façon d’exprimer sa joie. Je devrais sûrement en faire autant pour montrer que je suis tout aussi content, même si je suis ici qu’en tant que simple spectateur de passage. J’imitais le petit homme dans sa démarche plus ou moins loufoque, agitant mes grands bras, faisant mon plus beau sourire.

Garràn – OUI !! .. uk..
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Jeu 8 Sep 2016 - 17:57

La Nagi serpenta jusqu'à la place, ses écailles crissant sur les pierres. Elle remarqua qu'il ne restait plus grand monde de (relativement) conscient, et la plupart des personnes encore éveillées étaient soûls comme des cochons. Même les musiciens tenaient leurs instruments de guingois, et la courtisane se surprit à se demander ce que cela allait donner par rapport à l'accompagnement musical de sa prochaine performance. Mayhew, péniblement, parvint à revenir à sa place, avant de taper dans ses mains pour attirer l'attention. Les têtes se tournèrent lentement vers lui, puis vers la Nagi "nue", si tant est qu'elle puisse être qualifiée de cette façon. Des sourires égrillards se dessinèrent sur les bouches, tandis que les musiciens s'activaient sur leurs instruments de musiques. La Nagi commença à sensuellement danser pour le plaisir des yeux de l'assistance. Ses écailles, à nouveau, captaient la faible lumière des torches, et les pierres autour d'elle s'irisaient de taches de couleurs émeraudes. Les quelques bijoux qui restaient sur elle cliquetaient à chacun de ses mouvements, rendant ses gestes hypnotiques.

Salmissra se déhanchait sensuellement devant l'assemblée, faisant profiter tout un chacun de ses charmes des plus exotiques. Elle serpentait, rampait et se contorsionnait au point de donner des maux de dos aux spectateurs juste en voyant ses acrobaties. Elle glissait sur les tables, jouant des hanches avec une certaine expertise. Pourtant, ses yeux restaient fixés sur sa cible prochaine. Si, pour l'assistance, elle avait un regard des plus aguicheurs, en réalité, elle l'observait comme un serpent observe une souris en pensant en faire son prochain repas.

Enfin, la courtisane s'immobilisa au centre de la place, repliée sur elle-même, semblant faire une profonde révérence. Elle resta ainsi, à attendre la fin des applaudissements, le cœur battant et le souffle court, la langue dardant occasionnellement hors de sa bouche.

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Lun 12 Sep 2016 - 23:34

La danseuse s’en alla sur la place, zigzaguant telle un serpent … heu … enfin, elle avança normalement jusqu’à la place centrale où nous nous trouvions au début pour admirer ses danses et profiter de la douce symphonie que reproduisait l’orchestre. Le petit être et moi avions déjà fait ami-ami lors des quelques marches que l’on venait de descendre, me questionnant sur tout un tas de choses : Ce que je mangeai, ce que je buvais, si je venais ici pour m’installer. J’avais l’impression qu’il n’avait pas encore remarqué que je n’étais pas tout à fait comme lui ou du moins, pas aussi grand que lui. Il m’empoigna le bras et me tira d’une force insoupçonné vers une table bien garni ou plusieurs villageois dégustaient toute sorte de nourriture et de boisson. On m’apporta une assiette et une chope remplie d’une mixture étrangement coloré sans que je n’aie demandé quoi que ce soit. La chaise que l’on m’avait laissé était, bien entendu trop petite, alors je me mis assis en tailleur à même le sol pour être à la hauteur des gens de la tablé, mais même ainsi, je les dépassais encore deux ou trois coudés. Je mangeai et buvais pour leur faire plaisir, bien que cela me soit inutile.

Le petit homme de tout à l’heure, celui qui venait de m’emmener jusqu’ici, frappa dans ses mains pour attirer l’attention de tous, debout sur l’estrade, accompagné de la serpente. Le petit homme regagna sa place, tant bien que mal, tandis que la danseuse Naga commençait à se déhancher dans tous les sens, reproduisant la même danse sensuelles et chevronné que tout à l’heure, mais en bien plus intense, libérant toute la chaleur et l’émotion qui émane d’elle. Regarder cette Naga danser ainsi me faisait beaucoup de bien. Je ne savais trop comment me l’expliquer, mais j’avais comme la sensation qu’une flamme puissante et chaleureuse crépitait en moi. Je me sentais revigoré !

La danse se termina et la femme en robe d’écaille tira sa révérence, longuement, attendant que le public se calme et se taise. Elle avait fait forte impression, cela va sans dire, la foule répondit à sa danse en un immense brouhaha à en scier les tympans. Les petits hommes sifflaient, criaient, hurlaient leur ressentie. Cela faisait plaisir à voir et cela me motiva à en faire de même. Après tout, je suis également spectateur, non ?

Garràn – BRAVO !! INCROYABLE !!! SOMPTUEUX !!!

Il y avait fort à parier qu’elle n’entendrait jamais mes félicitations avec cette cacophonie, mais cela me faisait plaisir de lui montrer toute ma gratitude pour ce spectacle magnifique et aucune personne, ici présente, ne pourrait dire le contraire. La foule se calma lentement, mais sûrement. Une petite femme me montrait du doigt le plateau en face de moi, certainement pour me demander si j’en voulais. Je refusais de la tête avec un grand sourire. Les gens d’ici sont plus que généreux. On a l’impression que la guerre et les horreurs du monde n’atteignent pas ce petit paradis. Et c’est tant mieux ! Cela sera un endroit que je devrais montrer à mon frère et ma sœur et je suis sûr qu’ils se plairont à festoyer avec ces gens tous petits.

Kulir m’avait gentiment suivi jusqu’à la table après lui avoir fait un petit sermon. Mais il n’en faisait à chaque fois qu’à sa tête. Pour une fois, il se tenait à carreau, sous la table dégustant la nourriture que je lui donnais. Il avala ainsi, deux grosse cuisse de cette viande animale qui m’était inconnu, ainsi qu’un tas de légume frais. Je lui tendis également une petite coupole remplit d’eau. Pas de boisson douteuse pour lui, je ne voudrais pas le voir dans tous ses états déjà que j’ai du mal à le suivre en temps normal.
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Mar 20 Sep 2016 - 13:28

Les applaudissements pleuvaient autour de la Nagi, qui les appréciaient à leur juste valeur. Quoiqu'étant donné le niveau d'alcoolémie du public, il était probable que les réactions à sa performance soient majoritairement dues au fait de voir une forme vaguement féminine et supposément nue se déhanchant sensuellement pour le plus grand plaisir des sens, et en particulier des yeux. Elle entendit vaguement l'étranger à l'insecte la féliciter, par-dessus les sifflements plus ou moins respectueux des autres spectateurs.
La cacophonie cessa petit à petit, tandis qu'une partie des convives revenaient chez eux, certains affalés dans des brouettes que poussaient de zélés serviteurs dédiés à cette tâche. La Nagi, pendant ce temps, concevait un plan afin de mettre fin à la vie de sa cible. Son regard se posa sur l'étranger, qui était installé à une table chargée, assez miraculeusement, de nourritures. La larve insectoïde qui l'accompagnait se repaissait assez généreusement avec ce qui était présenté sur la table, et s'abreuvait à une coupelle d'eau. Une idée germa dans l'esprit de la courtisane, qui plissa des yeux en souriant. Elle rampa en direction de Mayhew. Ce dernier restait relativement conscient, tout en semblant être sur le point de s'écrouler ivre mort. La Nagi se porta à sa hauteur en s'affaissant sur ses anneaux.

"Mayhew, cet étranger qui conversait avec moi aurait besoin d'un toit pour la nuit. Je t'en prie, est-ce possible de le laisser dormir chez tes cousins pour la nuit ?"

Tout en parlant, elle lui avait passé la main sur la mâchoire, son doigt caressant la peau grassouillette de l'Halfelin. Ce dernier émit un grognement de contentement, avant de la regarder, un sourire s'étirant sur ses lèvres :

"Je r'connais bin là ton... Ton esprit de... De... Ton esprit quoi ! Bien... Eeeeeuh... D'accord, j'vais faire arranger c'la... Maint'nant, 'xcuse-moi, je dois..."

La Nagi s'écarta, tandis que l'Halfelin se tournait vers le côté pour rendre le contenu de son estomac sur le sol. Salmissra se détourna de ce dernier, et rampa vers l'inconnu :

"Si le cœur vous en dit, et si vous n'avez pas de toit pour la nuit, sachez que vous pourrez dormir dans la demeure de la famille de Mayhew."

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Lun 3 Oct 2016 - 20:01

Le spectacle était terminé et les gens se mirent à rentrer chez eux. Certains raccompagnaient les plus ivres, d'autres, bras dessus bras dessous, sortaient des débits de boisson, chancelant et chantant. Visiblement les boissons qu’ils ingurgitaient n’étaient pas très saines. Ils devaient sans doute rajouter quelques choses pour obtenir ces effets. Heureusement pour qu’il m’ait impossible de boire quoi que ce soit. Je me retrouvais seul à la grande tablé. Il n’y avait plus personne sur la petite place, hormis les quelques petits être qui, plongés dans un grand brouillard éthylique, cherchant désespérément un chemin quelconque pour rentrer chez eux et qui finalement se pose dans un coin tranquille, en boule, pour se préparer à passer la nuit à la belle étoile car ils ont oubliés le chemin du retour. Pas étonnant puisque le festin était essentiellement liquide.

Je m’apprêtais à me relever pour repartir en direction de Luvet, mais la danseuse Naga vint interrompre mon élan de voyageur. Elle me proposa gentiment un abri où passer la nuit, chez ce petit homme bavard avec qui j’avais conversé un peu plus tôt dans la soirée. Je pensais refuser poliment son invitation, mais en regardant mon petit compagnon, il était certainement préférable de passer une nuit confortablement bien installée pour pouvoir mieux repartir le lendemain. Bien que je passerai ma nuit à veiller devant un livre ou à traîner dans les ruelles du petit village, Kulir apprécierait certainement de dormir au chaud dans confort qu’il n’avait pas vu depuis Telbara.

Garràn – J ‘accepte volontiers, un peu de repos pour mon compagnon ne serait pas de refus. Je vous remercie de l’attention que vous me portez. Je m’inclinais respectueusement devant elle pour lui montrer toute ma gratitude. Je vais de ce pas remercier ce gentilhomme de me laisser dormir dans sa propriété.

Je m’empressais d’aller voir ce Mayhew pour le remercie tout comme je les fais pour la femme serpent. Il trônait sur les marches d’une maisonnette à côté d’un ramassis de grumeaux liquéfiés et tassés. La tête qui tournoyait légèrement, le regard vide. Il semblait lutter contre force invisible. Je le remerciais pour sa gentillesse. Je n’eue comme réponse qu’un simple « hmm .. opfff » suivi d’un geste de la main qui le fit perdre l’équilibre. Il se rattrapa tout de même de l’autre main pour ne pas s’écraser sur les marches en pierre. Il s’apprêtait à dormir là où il se trouvait. Mais pour le remercier plus amplement, je décidais de le ramener chez lui avec l’aide de la danseuse qui avait l’air de le connaitre un peu. Je soulevais de terre lentement pour ne pas remuer son estomac encore en vrac, de façon à ce qu’il ne ressorte pas quelques restes coincé dans son ventre sur mes habits, puis, je le callait sur mes épaules. Il s’accrochait comme il pouvait avec mes cheveux, tirant à droite, à gauche pour ne pas tomber. Nous voir comme cela devait être hilarant, mais la santé de mon hôte était tout de même prioritaire. Je retournais voir la Naga pour lui demander son aide.

Garràn – Je ne pense pas qu’il soit en état pour me montrer mes quartiers et je pense qu’il ne sait lui-même plus ou sont les siens d’ailleurs. Je le montrais du regard, lui, perché au-dessus de ma tête. Pourriez-vous nous raccompagner ?
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Ven 7 Oct 2016 - 20:45

L'étranger accepta avec joie la proposition de Salmissra et s'inclina devant elle pour lui signifier sa gratitude. Puis, il se rendit auprès de Mayhew, pour lui présenter à son tour ses remerciements. La Nagi ne dit rien, mais supposait que l'Halfelin aurait du mal à comprendre ce qu'on lui dirait, étant donné son état actuel. Une horde de Barbares, une invasion drow ou la Joyeuse Troupe de Danse Paysanne Royale d'Estandre pourrait débouler au centre du village et provoquer le chaos qu'il resterait dans son état semi-comateux. Il venait par ailleurs de s'évanouir devant l'étranger qui le remerciait. Ce dernier le cala sur ses épaules, afin de l'emmener dans sa demeure, avant de se tourner vers Salmissra pour lui demander de le guider.

"Très bien. La demeure n'est pas très loin, ne vous en faites pas."

Elle le mena à la demeure de la famille de Mayhew et ouvrit la porte à "l'Humain", avant de lui désigner quelques serviteurs Halfelins qui venaient à eux.

"Laissez-le à leurs bons soins, ils sauront s'en occuper. Quant à vous..."

Elle passa un de ses doigts sur la joue de l'étranger, l'invitant sensuellement à la suivre en direction de ses propres quartiers. Ses charmes semblaient fonctionner sur ce dernier, et elle comptait là-dessus pour mettre son plan à exécution. Sa chambre possédait un lit de grande taille et un divan tout aussi grand. La Nagi indiqua au voyageur le lit :

"Vous pouvez dormir ici. Je passerais ma nuit sur le divan. Souhaitez-vous quelque chose pour vous restaurer ?"

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Lun 10 Oct 2016 - 19:20

Le petit homme ne devait pas peser plus lourd qu’un sac de pommes, je n’avais pas l’impression de le sentir sur mes épaules. J’aurai pu lui arracher une jambe que je ne l’aurai même pas sentie et ne m’en serai pas rendu compte. La femme serpent accepta précisant que la demeure du petit homme ne se trouvait pas très loin. En effet, après deux ou trois ruelles traversées en quelques enjambées, nous arrivâmes devant une maisonnette entourée d’une jolie verdure. Le propriétaire devait s’occuper vigoureusement de ses plantes pour qu’elles soient aussi bien entretenues. Cela me réconfortait d’une certaine manière de voir qu’il y a en ce monde encore quelques personnes qui prête attention à la nature.

La Serpente ouvrit la porte, qui était relativement basse et me laissa entrer le premier. Deux jeunes femmes de petites tailles vinrent s’occuper du petit homme du nom de Mayhew, tandis que la danseuse Naga laissait couler son doigt sur ma joue, ce qui me donna la chaire de poule pour je ne sais quelle raison. Je n’aime pas le contact corporel, la seule personne qui arrivait à m’approcher sans que je ne dise quoi que ce soit, c’était Svalia. Elle se dirigea vers une autre pièce un peu plus loin tout en me regardant et en m’indiquant de la suivre. La chambre était plutôt grande pour de petits êtres, malgré la hauteur du plafond. La danseuse Naga m’invita à dormir sur le lit, tandis qu’elle dormirait sur le divan et me demanda si j’avais besoin de quoi que ce soit.

Garràn – Je vous remercie encore pour tout ce que vous faites, mais je préférerai prendre place sur le divan et vous laisser le lit. Je ne savais pas comment elle réagirait si je lui disais que j’étais une Dryade et qu’il m’était impossible de dormir, je préférai lui cacher la vérité. J’ai le sommeil léger et je serai susceptible à me lever fréquemment. Je ne souhaite vous poser aucune gêne.

Et puis il n’y avait que Külir qui avait besoin de se reposer, d’ailleurs celui-ci dormais déjà dans un coin de la chambre sur une sorte de tapis en peau d’animal. Au moins, on quitte de lui pour un bon petit moment, je l’espérais en tout cas.
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Sam 15 Oct 2016 - 19:06

L'étranger demanda, assez poliment, s'il pouvait plutôt dormir sur le divan : il avait un sommeil léger, et passerait sans doute une partie de la nuit à marcher de long en large dans la chambre, à cause d'une insomnie. La Nagi ne voyait pas où était le problème, à moins qu'il ne craigne de la déranger dans son sommeil, ce qui pouvait être compréhensible était donné la taille de la Nagi, dont les anneaux prenaient déjà une certaine place dans la chambre. Elle haussa des épaules. Cela la contrariait dans ses plans, mais qu'importe. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était un morceau de la chemise de cet inconnu, afin de s'en servir durant... Durant le meurtre qu'on lui avait commandité, en fin de compte.

"Très bien, à votre guise."

Elle serpenta jusqu'à son lit et... Parvint, malgré sa morphologie, à trébucher, d'une façon ou d'une autre. Pour éviter de se cogner la tête contre le sol, elle tendit le bras et empoigna la manche de l'étranger, en déchirant une partie. Salmissra, l'air confuse, se "releva", une main devant la bouche :

"Je m'excuse, que je suis maladroite... Que la fatigue et l'alcool font des ravages... Je suis sincèrement désolée pour votre belle chemise."

Toutefois, elle garda le poing fermé, au creux duquel elle avait emprisonné un vestige, un lambeau, un fragment de tissu bordeaux, qui serait sa principale arme. Quant au reste, elle le tuerait à main nue. Les Halfelins étaient bien plus fragiles que les Humains, et une vive torsion de la nuque de sa cible ferait passer cette dernière ad patres sans difficulté, et sans pour autant qu'on puisse la relier au meurtre. A présent... Il lui fallait retarder le départ de l'étranger assez longtemps pour qu'il puisse être accusé à sa place. Mais cela, elle y réfléchiras au lendemain...
Salmissra s'allongea voluptueusement sur le matelas et, après avoir souhaité une bonne nuit à la ronde, elle ferma les yeux, après avoir caché le morceau de tissu sous son oreiller. Rapidement s'élevèrent de doux ronflements, durant lesquels elle dardait sa langue serpentine hors de sa bouche.

Elle s'éveilla, le lendemain, lentement, tandis qu'elle se remettait de ses efforts physiques de la veille. L'une de ses premières impulsions fut d'écrire à sa cible, un certain Jonah, pour lui donner un rendez-vous galant dans un coin reculé et bien caché des environs. Ce serait, pour lui, son tout dernier, et Salmissra ronronnait presque en cachetant la lettre, à la pensée de voir scintiller autour de son cou un collier créé par l'un des joailliers des plus talentueux de Telbara.

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Mar 18 Oct 2016 - 22:01

La danseuse Naga haussa les épaules, comme ci cela lui était égal. Je ne voulais pas l’obliger à dormir sur le divan alors que je ne me servirai pas du lit, c’était idiot et égoïste. Elle aurait sans doute besoin de sommeil pour se remettre de son activité physique de la soirée. Danser comme elle la fait durant une bonne partie de la soirée, avec un rythme et une vitesse d’exécution loin de la simple débutante. Elle accepta et commença à se diriger vers le lit. Elle trébucha, certainement à cause du pied de lit, et je parvins à la rattraper de justesse, une main sur la taille l’autre sur son bras droit, puis je l’aidai à se relever. Celle-ci était toute confuse. Ne sachant quoi faire, elle s’excusa, expliquant que la soirée avait été éprouvante. Je ne pouvais qu’être d’accord avec elle sur ce point. Il est tout à fait normal d’être fatigué après ce qu’elle a fait aujourd’hui. La chemise qu’elle venait de déchirer ne valait pas un sous. Cela m’occuperait durant la soirée. Je ferai un petit ourlet pour cacher le petit bout déchiré. Je ne me défends pas trop mal en couture, pour avoir récupéré pas mal de mes vêtements, je sais manier le fil et l’aiguille aussi habilement que mon épée, même s’il m’arrive d’avoir quelques coups de main un peu gauche.

Après avoir souhaité une bonne nuit à la serpente, je m’installai sur le divan et commençais à tricoter de bon cœur. Je n’avais que ça à faire de ma nuit pour tuer le temps. Je n’avais plus de tissu de la même couleur que ma veste, j’avais dû prendre un vieux bout de tissu de mon sac, un peu grisonnant et rapiécé, mais il ferait l’affaire le temps que je retourne à Telbara dans quelques temps. Après avoir rattrapé la petite déchirure, je sortis tranquillement dehors, me promener dans les rues du petit village. Une promenade qui s’avérait très longue puisque que le soleil commençait à se lever quand je retrouvais le divan. En effet, je m’étais perdu en chemin, j’avais dû faire une bonne dizaine de fois le tour du village pour retrouver la maison où j’étais censé loger. Külir dormait encore, dans une position pour le moins inexpliqué. Il avait dû avoir une envie de se réveiller pour aller faire quelque chose, mais impossible de dire quoi puisqu’il s’était endormi en chemin, en plein milieu du couloir. Je le pris dans mes bras et le berçais tendrement, comme le ferait une mère à son nourrisson.

Une fois le chant du coq passé, les habitants du petit village se levèrent paresseusement les uns après les autres, commençant à ranger un peu plus sérieusement les restes de la veille. Certains traversaient les rues à deux pour déplacer des tables, des bancs, d’autres faisaient rouler les fûts qui furent jadis rempli de leur boisson douteuse. La place paressait plus spacieuse et claire qu’hier soir. Quelques bouts de viande, deux trois gamelles et de temps en tant une flaque mixé judicieusement avec des grumeaux bien gros. Voilà les vestiges d’une guerre qui aura été rude. D’ailleurs, cela se voyait sur les visages des petits êtres, de grandes poches noires sous les yeux, le visage encore tout pâlot et creusé par la fatigue. Certains se disaient « vivement s’soir qu’on s’couche !».

Je pensais remercier une nouvelle fois mon ôte et lui demander s’il pouvait m’offrir ou me vendre quelques vivres pour le voyage avant de partir pour les régions Tacomans. Mais je ne savais plus à quelle maison il logeait et je ne pouvais pas demander l’aide de Külir puisque je l’avais laissé dormir. Je n’aurai plus qu’à demander aux gens que je croiserai sur mon chemin. En attendant, je souhaitai rester encore un peu, contempler le ciel au milieu de la place du village.
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Mer 19 Oct 2016 - 1:42

La Nagi rompait le jeûne de la nuit en dévorant des pommes, accompagné d'une boisson chaude dans laquelle on avait versé du miel. L'on pouvait trouver étrange qu'une créature serpentine, comme elle, apprécie les fruits, étant donné ses crocs affilés bien plus utile quand il était nécéssaire de déchirer de la viande. Pourtant... Pourtant, elle avait prit l'habitude de "chaparder" des fruits dans les cuisines de la Guilde des Guerriers, étant plus jeune, avec la bénédiction de sa mère, cuisinière dans les lieux. Elle aimait ces chairs tendres et sucrées, notamment au petit matin. Elle avait "croisé" l'insecte de l'étranger dans le couloir. Ce dernier s'était, vraisemblablement, endormi en plein milieu du couloir, tandis qu'il tentait de rôder dans la demeure troglodyte. La courtisane finissait de boire sa boisson au miel quand un jeune domestique Halfelin vint à elle, tenant un morceau de papier plié en deux, qu'il lui tendit en s'inclinant. La Nagi le prit et le déplia. L'écriture était des plus hésitantes, signe que Jonah n'avait absolument pas récupéré de ses excès de la veille. En substance, il acceptait sa proposition et lui proposait de se retrouver dans le lieu en question dans les vingt prochaines minutes. La courtisane émeraude sourit, tout en supposant que, excité par les charmes qu'elle avait dévoilé la veille, il devait nager en plein fantasme.

La Nagi se rendit dans sa chambre, se pomponna afin d'avoir une apparence des plus agréables à l’œil, recouvrit ses épaules d'un châle et cacha le morceau de tissu, avant de sortir. Malgré son apparence, et sa taille des plus inhabituelles dans cette région, elle parvint à se rendre, pratiquement inaperçue, au lieu de rendez-vous. Première arrivée, Salmissra n'eut guère à attendre. Jonah arriva, seul, une dizaine de minutes plus tard, légèrement titubant. Au moins, la courtisane n'aurait pas à éliminer d'éventuels témoins. Il enlaça la Nagi, qui referma ses mains sur son dos. L'Halfelin lui murmurait des mots supposés doux, mais qui ne valaient guère mieux que des compliments de soûlards, dans une taverne, deux heure passées la mi-nuit. Pour autant, la courtisane se laissa faire, jusqu'au moment où il chercha à l'embrasser. La Nagi plissa les yeux et se "baissa" jusqu'à sa hauteur, pour accéder à sa demande. Les lèvres se collèrent, tandis que les mains écailleuses glissaient le long du corps de l'Halfelin, jusqu'à lui tenir doucement la tête.

Le regard de la courtisane devint dur, et la dernière chose que vit Jonah furent les yeux dorés de la Nagi, teintés d'une lueur meurtrière, juste avant qu'elle ne lui brise la nuque d'un coup sec. Le corps de sa victime devint flasque entre ses mains, et elle l'allongea au sol pour le rouer de coups. Enfin, Salmissra déposa entre ses doigts serrés le morceau de tissu bordeaux, avant de placer le corps dans une posture qui suggérait que Jonah avait succombé durant une violente lutte, non-loin du chemin. Puis, discrète et silencieuse, la Nagi revint dans la demeure de Mayhew, sifflant joyeusement entre ses dents.

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Jeu 20 Oct 2016 - 21:50

Je suis bien resté jusqu’à la moitié de la matinée à me prélasser au soleil levant sur les marches montante de la place. La chaleur du soleil me réchauffait extérieurement, je pouvais retirer ma capuche, laissant ma peau un peu plus rougeoyante sous les rayons du soleil. Il était temps que je rentre chez la famille de Mayhew préparer mon départ. Je demanderai à la Naga ou aux domestiques s’ils peuvent me montrer dans quels coins elle se situe. J’en profiterai pour réveiller Külir et de le nourrir un petit peu avant de partir. Il faudra également que je pense à remercier Mayew et de le remercier, lui ainsi que la danseuse pour m’avoir accueilli alors que je n’étais qu’un simple voyageur. Les gens d’ici sont vraiment généreux et gentil. Je ne manquerai pas de revenir dans les environs quand j’aurai l’occasion.

En traversant la ville, j’ai pu apercevoir une petite émeute. Petite par sa taille puisqu’il n’y avait que de petits êtres à se serrer les uns les autres pour voir quelque chose. Sans doute le point sur les objets perdus de chacun lors de la précédente soirée, ou une déclaration que quelqu’un avait à faire. De toute manière, je ne m’attardais pas devant l’attroupement et continuai mon chemin sans y porter attention. J’avais d’autre chat à fouetter comme qui dirait. Une expression que j’avais relevée durant la soirée de la veille. Je n’en finissais pas de m’enrichir culturellement. Toujours en train d’apprendre et comprendre ce qui m’entourait, même si bien sûr, à part quelques phrases grotesques à la limite du risible et des expressions d’ivrogne, il n’y avait pas grand-chose à retenir de la veille.

Je finissais ma promenade devant la maison ou l’on m’avait hébergé. Je toquais pour signaler que je m’apprêtais à rentrer et j’ouvris la porte doucement, pensant à Külir qui aurait pus surgir de nulle part et se mettre à filer dans les rues du village. Aucune envie de perdre toute une journée à le chercher. Je montais à l’étage pour récupérer mes affaires et Külir qui, au passage, n’avait pas bougé d’un pouce. Je le déposais dans le sac tranquillement, sans le brusquer. Il se mit à bailler, à glouglouter comme une poule, signal que son estomac est vide, puis il se rendormit presque aussitôt. J’avais appris avec le temps que, selon les bruits qu’il émettait, je pouvais deviner ce qu’il avait en tête. Glouglouter voulait dire manger, Couiner signifiait qu’il avait peur, quand il grinçait des dents c’est qu’il essayait de faire peur à quelqu’un ou quelque chose ou qu’il essayait de l’intimider, parce que généralement, rien ni personne n’avait peur d’un petit Rintec à qui il manquait une antenne. Quand il est content, il ne fait aucun bruit. Il ouvre juste la bouche en grand et ferme les yeux en bougeant son ventre, comme on venait de lui marcher dessus. Vraiment très étrange comme comportement. Mais à la longue on s’y habitue.

Une fois mes affaires récupérées, je demandais mon chemin à une domestique qui était en train de préparer à manger dans la cuisine. Elle ne souhaitait pas sortir de la maison pour m’accompagner, mais elle m’indiquait le chemin à prendre. J’acquiesçais de la tête, mais je savais pertinemment que j’allais oublier le reste du trajet une fois sorti de la maison. Elle précisa tout de même que la maison de Mayhew était située en face d’un petit espace vert dans lequel un grand pommier trônait. Mais au vu de leur taille, je me disais qu’un grand pommier pour eux devrait ressembler à une pousse de pommier plus qu’à un pommier adulte, mais bon… Et en effet, après m’être perdu et avoir tournicoté pendant un long moment, je finis par trouver la maison de Mayhew avec le petit pommier juste en face, donnant encore des pommes aux couleurs encore verdâtres. Je toquais à la porte en attendant une réponse de mon ôte ou d’un membre de sa famille.
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Lun 5 Déc 2016 - 16:44

Le corps de Jonah fut rapidement découvert, malgré le lieu reculé dans lequel Salmissra l'avait abandonné était un coin favorable aux rendez-vous amoureux des jeunes Halfelins de la Vallée des Rois. Des gardes arrivèrent aussi vite que possible, gênés par leurs courtes jambes et leurs armures. Ils investiguèrent rapidement et conclurent, tout aussi rapidement, que l'Halfelin avait été étranglé et bourré de coups, sans doute pour lui voler ses biens. Etant donné la nature particulière du crime, auquel ils étaient en réalité assez peu confrontés d’ordinaire étant donné le calme et la paix régnant au sein du Royaume Halfelin, les gardes firent preuve d’un certain professionnalisme à faire pâlir de jalousie ceux des Royaumes Humains. Ils parvinrent rapidement à trouver le morceau de tissu pourpre déchiré que Jonah serrait dans son poing. Il était évident qu’il ne s’agissait pas d’une couture locale. Les étrangers présents en ces lieux étaient les ambassadeurs, bien entendu, mais ces derniers n’avaient aucun motif, ni leurs suivants, pour tuer quelqu’un, à priori pour dérober cette même personne. Il y avait bien quelques voyageurs qui s’étaient arrêtés dans les auberges environnantes, mais, après une rapide vérification, personne ne possédait de vêtement de cette couleur.

Mis à part une personne, se rappela une domestique Halfeline.
Un étranger, une espèce de vagabond, accompagné d’un gros insecte. Ce dernier, d’une façon ou d’une autre, avait réussi à amadouer l’invité de Mayhew, une courtisane Nagi. Certes, elle n’avait pas un métier des plus décent, mais c’était une bonne dame, polie, courtoise, et qui allait même se marier avec un membre bien placé de l’armée, oui-da !
Sous l’impulsion de la domestique, les gardes se dirigèrent vers la demeure de la famille de Mayhew, vites suivis par les badauds et les curieux voyant là une bonne occasion de se distraire avec un bon spectacle de bon aloi, tel qu’un lynchage au petit matin. Ils parvinrent à l’étranger alors qu’il toquait à la porte de la demeure de la famille de Mayhew :

"Le voilà ! Assassin ! Meurtrier !"

Trois gardes l’entourèrent en dégainant leurs lames. Un autre, de sa lance, pointa le rintec.

"Ne bouge pas, Longues-Jambes, si tu ne souhaites pas ressembler à une pelote d’épingles ! Tu es en état d’arrestation, pour le meurtre de Jonah Feuillé, et aucune loi des Longues-Jambes ne peut rien pour toi, ignoble assassin !"

Salmissra avait observé la venue de la foule déchainée avec un certain intérêt, mais soupira de déception en voyant qu’aucun n’avait eu la présence d’esprit d’allumer de torches ou d’agiter des fourches. Les Halfelins étaient véritablement trop pacifiques pour faire de convenables émeutiers, ce qui était dommage. Il était dommage aussi que l’étranger pâtisse d’une accusation pour laquelle il était innocent, mais la Nagi était un véritable serpent, au cœur froid comme la glace…
Un des gardes venait de comparer le lambeau de tissu avec la vêture du "prisonnier", et poussa un cri d'exclamation :

"Cela correspond ! Il s'agit bien du meurtrier !"

La courtisane aurait haussé un sourcil, si elle en était pourvue : les meurtres étaient donc si peu nombreux à la Vallée des Rois qu'ils ne savaient pas comment réagir dans ce genre de cas ? Il leur aurait fallu prouver qu'il s'agissait du meurtrier avant de le mettre en état d'arrestation... Mais elle ne s'arrêta pas sur ces considérations inutiles. S'affalant sur une pile de coussin, un hanap à proximité, elle observa par la fenêtre la suite des événements.

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Dim 11 Déc 2016 - 22:06

Je trouvais bizarre que Mayhew ne réponde pas, ou plus simplement une quelconque personne. Ils devaient être partis pourtant, je souhaitais sincèrement remercier ces gens de leur bonne conduite à mon égard. J’avais décidé que je ne partirai pas avant de m’être acquitter ne serait-ce que d’un remerciement. Külir s’agitait dans tous les sens depuis plusieurs minutes pour je ne sais quelle raison, pourtant son air sérieux aurait dû m’interpeller bien plus rapidement. J’avais encore beaucoup à apprendre de cette petite bestiole qui servait de compagnon de route. Des bruits de pas résonnaient dans le quartier, comme si une armée marchait à l’unisson. J’étais loin de me douter qu’une multitude de petits humains se seraient rassemblés pour défiler dans les rues. À moins que ce ne soit pas un défilé ? Ils avaient l’air plutôt menaçant en y repensant, mais cela ne m’avait même pas effleuré l’esprit que je pouvais me trouver dans une situation plutôt dangereuse. Ils me crièrent dessus, m’appelant tantôt « meurtrier », tantôt « tueur », tantôt « assassin » sans trop m’expliquer à quoi rimait tout ceci. Rapidement, 3 petits gardes vinrent m’entourer, ne me laissant aucune chance de m’enfuir. De toute manière, il devait y avoir une confusion, un quiproquo ou je ne sais pas, mais je n’étais certainement pas la personne qu’ils cherchaient. Même Külir était menacé par un de ces gardes avec une lance. Comme s’il pouvait faire quelque chose de bien dangereux.

Gardes - Ne bouge pas, Longues-Jambes, si tu ne souhaites pas ressembler à une pelote d’épingles ! Tu es en état d’arrestation,
pour le meurtre de Jonah Feuillé, et aucune loi des Longues-Jambes ne peut rien pour toi, ignoble assassin !

Mais qu’avais-je bien fait pour mériter ça ? Je regardais rapidement du côté de Külir, j’espérais qu’il n’avait pas fait de bêtise une fois de plus. Cela m’étonnerait ! Il était aussi inoffensif qu’une mouche dans un bocal fermé. Un petit humain s’approcha de moi avec un petit bout de tissu de couleur rouge foncé, ressemblant étrangement à la couleur de mes vêtements. Cela devait être une coïncidence, ni plus ni moins.

Garde - Cela correspond ! Il s'agit bien du meurtrier !

Mais comment pouvait-il confirmer une telle chose sans prendre mes arguments en considération ? En même temps, je ne voyais pas bien ce que je pouvais leur dire en rapport avec leur assassinat ou je ne sais pas quoi. Je décidais de ne rien dire pour le moment, d’attendre le bon moment pour éclaircir ce malentendu. J’avais appris bien des choses de ce monde durant ces 3 dernières années et s’il y a bien une chose que j’ai retenue, c’est qu’il ne fallait jamais user de la force pour trouver justice. Si mère nous a offert le don de la parole, ce n’est pas pour jurer ou crier, mais bien pour discuter et trouver des solutions plus douces et plus calmes. Je les laissais donc m’attacher les mains avec des liens plutôt solides, mais qui restait toutefois fragile une fois transformé. Mais je n’avais là aucune raison de le faire. Nous allions certainement trouver un arrangement … peut-être ?

Les villageois continuaient à me hurler dessus, me jeter des pierres, à me menacer tout du long de mon escorte. Je ne comprenais vraiment pas leur réaction, mais je n’y pouvais rien, d’une manière ou d’une autres, je me trouvais bien mêlé à tout ça. Nous arrivions à une sorte de vieille bâtisse qui n’avait pas l’air d’avoir servi depuis un moment. Une fois à l’intérieur, je pouvais reconnaître les barreaux en fer d’une vieille prison. Ni une ni deux, ils me poussèrent à l’intérieur, tant bien que mal, et refermèrent la grille à double tour. N’importe quel humain aurait pu forcer la grille tellement elle était âgée et rouillée. Mais pour moi, cela n’avait aucune importance. Ils avaient décidés de garder Külir avec eux, ce qui m’énerva légèrement et je ne pus m’empêcher de donner mon avis sur ce dernier.

Garràn – Je serai des plus coopératifs pour régler cette affaire, que Mère me ramène à la source si je devais vous jouer un mauvais tour. Je m’asseyais en tailleur au milieu de la cellule, le plus calme possible. Mais je ne vous demanderais qu’une chose en échange : J’aimerais, à tort de prendre soin de lui, que vous ne lui fassiez aucun mal, à mon jeune compagnon. Je vous en remercie.

J’accompagnai ces dernières paroles d’un sourire bercé par ma bonne foi, même si je me doutais que cela ne suffirait pas pour les raisonner. Tout comme eux, j’aimerais bien connaître la vérité. Mais je sentais, comme un mauvais présage, que cela allait être plus compliqué que prévu. Les villageois n’étaient pas rentrés dans la bâtisse, seul les gardes et les quelques privilégié pouvait y entrer, enfin c’est ce que je pensais. Seuls les gardes étaient entrés, mais les fenêtres tout autour permettait aux curieux de voir ce qui se tramait à l’intérieur. Cela ne les empêchait pas non plus de juré à tout va tous en cœur, résonnant à travers le verre des vitres. Les gardes ne me quittaient pas des yeux, ne parlaient pas, comme s’ils attendaient un ordre d’un supérieur. Peut-être avait-il été prévenu de tout ceci et qu’il amènerait le bout de son nez ici pour m’expliquer de quoi j’étais accusé. Bon, je ne suis point idiot, à entendre les villageois, il s’agirait d’un meurtre. Dans quel étron je m’étais encore embourbé ?
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Event le Dim 18 Déc 2016 - 17:22

Salmissra & Garràn

Salmissra a raison : aucun Halfelin ne l'a vue commettre son crime. Cela ne signifie pas pour autant qu'il n'y a strictement aucun témoin. Parmi la végétation environnante s'était assoupie une drôle de personne, du genre à être un peu invisible dans cet état. Son odeur n'a rien eu de quoi alarmer la Naga, car après tout, à moins d'avoir appris à la reconnaître, ce n'est qu'une odeur de champignon.
Kimlic, le champiz, a pourtant observé toute la scène. Il a suivi Salmissra des yeux, la voyant entrer dans la maison de Mayhew. Puis il s'est approché du corps de Jonah. Il a trouvé le morceau de tissu, sans savoir qu'il vient des vêtements de Garràn. Il est allé réveiller Bobif, et l'a alerté. C'est ainsi, en réalité, que les Halfelins ont trouvé le corps de Jonah plus vite que Salmissra ne l'avait compté.

Bobif est bien un Halfelin, lui. Il est ami avec le champiz depuis plus de vingt ans. Une amitié indéfectible avec un lien de confiance que rien ne pourra briser. Tout ce que Kimlic lui rapporte, Bobif le prend pour vrai, sans émettre le moindre doute. Il tombe quand même de haut, car la Naga que les Halfelins ont invitée ne sera pas facile à faire passer pour un assassin, trop d'Halfelins refuseront d'accepter cette vérité, car sous le charme de la femme-serpent au visage étonnamment humain.

Alors que Garràn est enfermé et que l'on pense avoir accusé le bon coupable, Kimlic se rend chez Mayhew. Ce dernier connaît le champiz, comme d'autres ici. Révolté, le petit homme-champignon crie une fois dans la maison :
« C'est le reptile l'assassin ! C'est cette femme au corps de serpent ! Elle a laissé le morceau de tissu pour faire passer l'autre étranger pour un coupable ! »
Mayhew met un peu de temps à assimiler les mots criés par le petit homme-champignon. Il se frotte les yeux et essaie de comprendre le vrai du faux.
« Elle est ici, je le sais, je l'ai vue rentrer chez toi ! Tu dois la dénoncer ! »

Bobif, pendant ce moment-là, se rend devant la cellule où est enfermé Garràn. Il voit au passage le rintec, enfermé dans une vulgaire cage en bois, déjà abîmée, que les Halfelins n'ont semble-t-il pas utilisée depuis longtemps et dont il ne savaient plus quoi faire avant ce jour. Il s'adresse en chuchotant à la Dryade de Feu :
« Ton rintec va bien. Je sais que ce n'est pas toi le coupable. C'est la danseuse, la Naga, qui a arraché un morceau de ton vêtement pour te faire accuser, mais c'est elle qui a tué Jonah. Je vais essayer de te faire libérer, mais fais comme si tu ne savais rien. Ne dis à personne que je suis venu te parler... Et surtout pas à elle, la Naga. Méfie-toi d'elle. Tu sais, le plus beau des serpents est le plus dangereux... »


Signé : Athyl
avatar
Event
Membre du staff


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Salmissra le Mer 21 Déc 2016 - 16:41

Salmissra ronronnait pratiquement, tandis qu'elle observait la foule au-dehors, les yeux mi-clos. Mayhew n'était pas présent dans la pièce, mais elle savait qu'il se trouvait quelque part dans la maison, sans doute à se forger un alibi. La courtisane étendit élégamment son bras, afin d'attraper le hanap qui se trouvant à côté d'elle. Elle approcha le récipient de ses lèvres et avala une gorgée de vin. Elle sentit, par les vibrations du sol, que l'on ouvrait la porte, avant de la refermer. Très rapidement, elle put entendre un cri haut perché clamant qu'elle était l'assassin, et qu'elle avait laissé le morceau de tissu afin de faire passer l'étranger pour coupable aux yeux des Halfelins. Son interlocuteur semblait être Mayhew, et ce dernier était des plus confus. Salmissra l'était tout autant, mais parvenait à ne pas montrer ses émotions, tout en se demandant comment avait-elle pu être repérée. Finalement, Mayhew entra dans la pièce, suivi d'un assez répugnant champignon humanoïde, qui inspira à la Nagi une expression de dégoût.

La créature, en voyant la courtisane, bondit et commença à hurler qu'il fallait l'arrêter de toute urgence tout en la pointant du doigt. Cette dernière était sur le point de briser son accusateur à l'aide de ses anneaux quand Mayhew l'arrêta, la suppliant du regard de ne rien en faire. Finalement il parvint à calmer la créature-champignon, sans que la Nagi ai à intervenir, une fois que la porte du salon fut fermée. La courtisane lança un regard des menaçants à l'Halfelin et ce dernier déglutit assez péniblement. Ensuite, elle se pencha jusqu'à ce que son visage soit à la hauteur de la créature :

"En effet, je l'ai tué. Mais je ne tue pas pour rien. La différence entre les assassins et les meurtriers, c'est que les premiers sont payés pour faire cela. J'ai été payé pour tuer Jonah. Par Mayhew, l'Halfelin qui t'a ouvert la porte. Ce dernier était devenu blanc, tandis que, sans vergogne, la Nagi dévoilait tout. Alors, Mayhew ? Maintenant, que vas-tu faire pour sauver ton honneur... Ou ta vie ?"

Son "employeur" savait tout autant que la Nagi qu'elle était capable de le tuer pour tenter de se disculper, qu'il soit membre de la famille d'Holban ne changeait strictement rien. Il se frotta la nuque, pendant que la Nagi finissait de boire son hanap. Le visage du jeune Halfelin se tordait dans une expression de honte et de souffrance muette mêlée. Enfin, il sembla résigné. Des larmes coulaient sur ses joues, tandis qu'en reniflant, il expliquait ce qu'il allait faire :

"Je vais me dénoncer, en échange de la liberté de cet étranger... Mais ils te banniront à coups sûrs, Salmissra..."

"Brave petit. Je ferais parvenir un mot à ton parent, pour qu'il tente d'arranger cela par la suite... Mais je doute de sa réaction. Je vais préparer mes affaires au plus vite, car je crains que cet exil soit effectif au plus vite."

Intérieurement, elle ajouta :

"Être bannie à jamais de ces terres ne me gêne guère. Ce sont certes de paisibles landes, mais je finirais par prendre les habitants pour de petites souris à croquer, à ce rythme... Au moins, cette histoire aura apprit à Mayhew à grandir un peu. Une leçon qu'il retiendra, j'imagine. Les plus beaux serpents restent les plus dangereux, en tout point."

•————————————•
Salmissra, la courtisane émeraude...
avatar
Salmissra
Elite
Elite

Race : Nagi
Classe : Assassin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Garràn le Ven 30 Déc 2016 - 21:08

Alors ça ! Pour une rencontre étrange, j’étais servi ! Alors que je méditais dans ma cellule, un petit homme débarqua incognito dans la petite maison de garde pour m’annoncer une chose aussi grotesque que surprenante. J’avais du mal à croire que la danseuse Naga ait pu faire une telle chose. Elle avait été si douce et si agréable que je m’étais promis de l’en remercier. Pendant quelques instants, je restais confus sans trop savoir quoi faire ou quoi dire. Mais comment tout cela allait-il se terminer ? De toute manière, je ne comptais pas m’éterniser ici, les derniers évènements allaient probablement m’aider à me sortir de cette prison, mais si l’auteur de ce meurtre est bien la Naga, alors celle-ci devait au moins se retrouver à ma place, dans cette prison, histoire de méditer à son tour sur ses actes criminels !

J’arrivais à entendre Külir grogner un peu plus loin, certainement dans une pièce à côté. La salle où je me trouvais était plutôt petite, pas grand-chose à dire, trois cellules comme celle où je me trouvais dans chaque coin de la salle et son centre, un bureau rempli de paperasse en vrac avec une plume blanche posée à côté. La méditation avait assez duré ! Je m’apprêtais à me transformer quand la porte du fond s’ouvrit brusquement, laissant les traits du petit homme se dessiner dans le cadre de la porte. Rapidement, il arriva devant ma cellule accompagné de trois gardes. Mayhew avait les mains liées et avait plutôt mauvaise mine, comme si celui-ci avait versé quelques larmes. Les yeux rouges du petit homme me fixèrent sévèrement pendant quelques minutes. Un garde vint ouvrir la grille et m’en fit sortir pour y installer Mayhew à ma place. Je ne comprenais absolument rien à ce qui se passait. Un garde m’apporta mon petit Rintec puis m’emmena à l’extérieur, me tirant par le bras. Une fois à l’extérieur, le garde se décida enfin à parler.

Garde – Nous sommes désolés de vous avoir enfermé sans avoir mené d’enquête plus … approfondi. C’est Mayhew qui a commit le meurtre ce matin. Il avait l’air sous le choc, comme s’il n’arrivait pas à comprendre la nouvelle. Nous même nous n’en revenions pas. Il s’est dénoncé un peu plus tôt. Encore une fois, nous sommes désolés.

Je trouvais étrange que Mayhew ait réagi ainsi, il n’avait pourtant rien à se reprocher. A moins que j’ai loupé un épisode. Mais il manquait quelque chose à tout ça. Ce n’était pas Mayhew le tueur, mais la Naga, c’est donc elle qui devait finir derrière les barreaux. Je ne comprenais pas la situation. Quelque chose m’avait échappé. Et si … et si la serpente s’était encore jouée de Mayhew en le forçant à se rendre à sa place. Mayhew avait peut-être découvert la vérité et était allé voir la Naga pour en découdre avec elle. Malheureusement, celle-ci l’a forcé à se dénoncer comme le meurtrier aux autorités locales. Mais le petit homme qui était venu un peu plus tôt m’avait bien dit de ne rien révéler. Une idée germa dans ma tête.

Garràn – je vous remercie. Savez-vous ou pourrais-je trouver la maison de Mayhew ? J’ai veillé chez lui la nuit dernière et je n’ai pas récupéré toutes mes affaires avec les évènements de ce matin.

Garde – Oui, bien sûr. Toutefois, un garde vous accompagnera jusqu’à l’entrée de celle-ci si vous le permettez.

Garràn – je comprends.

Il n’y avait qu’un seul moyen de connaître le fin mot de l’histoire, demander de l’entendre par la bouche même de la personne qui a imaginé tout ce cirque. Il me fallait donc retrouver la danseuse Naga pour tirer tout ça au clair. Je remerciai le garde pour tout et m’en allai chez Mayhew, pensant retrouver la serpente là-bas. Une fois de plus, Külir fit des siennes, comme si c’était le moment. Il accéléra le pas en direction de la maison de Mayhew. J’accélérai le pas suivi de près par le garde. Je m’arrêtai devant la maison un instant pour reprendre mon souffle, puis j’entrai dans la maison. Celle-ci n’était pas verrouillée et Külir se promenait déjà à l’intérieur. Etait-elle encore à l’intérieur ou était-elle déjà loin d’ici ?
avatar
Garràn
Expert
Expert

Race : Dryade de feu
Classe : Guerrier-mage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le plus beau des serpents est le plus dangereux

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum